Catégories :

Coco Robicheaux est mort

Figure culte de la scène de New Orleans qui eut sa courte heure de gloire en France au milieu des années 90, le bluesman vaudou a été terrassé par une crise cardiaque à 64 ans.

Par Marc Zisman | Chers disparus | 29 novembre 2011
Réagir

Coco Robicheaux est décédé le 25 novembre à New Orleans. Il aurait succombé à une crise cardiaque alors qu’il trainait à l’Apple Barrel son repère favori sur Frenchmen Street… Véritable figure culte locale, le bluesman était âgé de 64 ans. Il aurait pris son nom de scène d'une légende de Louisiane dans laquelle un enfant vilain appelé Coco Robicheaux est enlevé par un loup-garou. Ce nom est aussi scandé à plusieurs reprises par Dr John sur la chanson I Walk On Guilded Splinters extraite de l’album de 1968 Gris-Gris… L’an passé, Coco Robicheaux avait fait une brève apparition dans la série Treme, jouant son propre rôle (voir la courte vidéo ci-dessous).

Né Curtis John Arceneaux le 25 octobre 1947 en Californie, Coco Robicheaux jouait un blues mâtiné d’influences typiquement louisianaises. Effluves cajuns et zydeco venaient ainsi infiltrer ses compositions portées par sa voix burinée. Imagerie vaudou et essence soul étaient également de la partie… C’est à l’âge de 17 ans que Robicheaux débarque dans la ville à laquelle il est indéniablement rattaché : New Orleans. La légende veut qu’il ait trouvé par terre dans Bourbon Street une vieille guitare cassée qu’il aurait lui-même réparée, apprenant seul l’instrument. Au milieu des années 60, il enregistre quelques chansons dans le studio de Cosimo Matassa avant de prendre la route pour voyager ça et là…

Coco Robicheaux refait surface au début des années 90 à New Orleans. Au point que son premier véritable album parait en 1994 sous le titre Spiritland. Grâce à cette sortie, son nom s’impose sur la scène blues locale. Son aura touche l’Europe où il se produit en tournée, trouvant même un France un public de fans.

En tant que fondateur de la Professor Longhair Foundation, un de ses plus valeureux fait d’arme fut d’avoir sculpté le buste en bronze de Professor Longhair trônant dans l’entrée du Tipitina’s, la mythique salle de concert de New Orleans.

Le site de Coco Robicheaux

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters