Une Création signée Herreweghe

Le 29 novembre, au Théâtre des Champs-Elysées, Philippe Herreweghe dirigera La Création, le grand chef d’œuvre de Haydn.

Par Marc Zisman | Sur Scène | 6 novembre 2008
Réagir
Qobuz

Samedi 29 novembre, Philippe Herreweghe, l’Orchestre des Champs-Élysées et la Collegium Vocale de Gand seront réunis sur la scène du Théâtre des Champs-Elysées pour offrir au public parisien le chef d’œuvre de Joseph Haydn : La Création.

Célébrant la création de l'univers selon les récits de la Bible (Livre de la Genèse et Psaumes) et du Paradis perdu du poète John Milton, cette Création est considérée comme le chef-d’œuvre du musicien. À plus de 65 ans, le père fondateur de la sonate, bâtisseur du classicisme viennois, créateur d'un monumental catalogue de symphonies et quatuors à cordes, s'attache à reprendre le genre de l'oratorio qu’Haendel avait porté à son plus haut niveau. Haydn composa littéralement « pour la postérité ». Le succès et la reconnaissance furent au rendez-vous dès la première au printemps 1798, très vite suivie d'une conquête européenne elle aussi triomphale. Porté par ce succès, Haydn écrira trois ans plus tard Les Saisons, son troisième et dernier oratorio, qui sera tout aussi triomphal que La Création.

Pour transmettre le génie haydnien, rien de mieux qu’un expert génial et exceptionnel : Philippe Herreweghe ! Né le 2 mai 1947 à Gand où il mena de front des études universitaires (médecine et psychiatrie) ainsi qu’une formation musicale au conservatoire, où il étudia le piano chez Marcel Gazelle, il commence à diriger assez rapidement. En 1970, il fonda le Collegium Vocale de Gand. Les immenses Nikolaus Harnoncourt et Gustav Leonhardt manifestèrent d’emblée de l’intérêt pour son approche exceptionnelle de la musique et l’invitèrent à collaborer à leurs enregistrements des cantates de Bach.

Très vite, son approche vivante, authentique et rhétorique de la musique baroque fut partout appréciée et en 1977, Herreweghe fonda à Paris l’ensemble La Chapelle Royale, avec lequel il interpréta la musique française du Siècle d’or. Depuis, il créa encore différents autres ensembles, avec lesquels séparément ou conjointement, il sut présenter une interprétation solide et juste d’un répertoire qui s’étend de la Renaissance à la musique contemporaine. Parmi ceux-ci figurent l’Ensemble Vocal Européen, spécialisé en polyphonie de la Renaissance, et l’Orchestre des Champs Elysées, fondé en 1991 dans le but de remettre en valeur le répertoire romantique et préromantique en le jouant sur des instruments d’époque.

Avec tous ces ensembles, Philippe Herreweghe a développé au cours des années une discographie étendue et très variée, incluant des œuvres allant de Josquin Desprez à Arnold Schönberg. Parmi ses enregistrements récents figurent entre autres Des Knaben Wunderhorn de Mahler, la Quatrième symphonie ‘Romantique’ de Bruckner, un nouveau volume de cantates de Bach, l’Opus Ultimum ‘Der Schwanengesang’ d’Heinrich Schütz et les première et troisième symphonies de Beethoven.

Toujours en quête de défis musicaux, Philippe Herreweghe est depuis quelque temps très actif dans le grand répertoire symphonique qui s’étend de Schumann à Gutav Mahler. En plus, il est souvent chef d’orchestre invité de grands orchestres tels le Concertgebouworkest Amsterdam, le Gewandhausorchester de Leipzig ou le Mahler Chamber Orchestra.

Depuis 1997, il est directeur musical de deFilharmonie (Royal Flemish Philharmonic). À partir de cette saison, il est également chef invité permanent du Radio Kamer Filharmonie aux Pays-Bas.

Grâce à son approche artistique cohérente et son engagement musical continu, Philippe Herreweghe a été l’objet de différentes distinctions. En 1990, la presse musicale européenne le nomma “Personnalité musicale de l’année”. En 1993, avec le Collegium Vocale Gent, il fut élu “Ambassadeur Culturel de Flandres”. Un an plus tard, il se vit attribuer l’ordre d’Officier des Arts et Lettres, et en 1997, l’Université catholique de Louvain lui décerna le titre de Doctor honoris causa. Enfin, en 2003, Herreweghe reçut en France le titre de Chevalier de la Légion d’Honneur.

Le site officiel du Théâtre des Champs-Elysées

Le site officiel de Philippe Herreweghe

Les Académies Musicales de Philippe Herreweghe (1ère partie) :

Les Académies Musicales de Philippe Herreweghe (2ème partie) :

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters