J.J. Cale, en direct du paradis

Un superbe album posthume blindé d'inédits rappelle le calibre du songwriter disparu en 2013 et qui vivait loin du star system...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 26 avril 2019
Réagir
Qobuz

Le blues pépouze, à la cool, c’était lui. Avec son alliage atypique mêlant rock, folk, country, blues et jazz, J.J. Cale fut l’un des ermites les plus influents du rock’n’roll. Vénéré par Clapton, l'auteur du tubesque Cocaïne qui passait la plupart de son temps dans un mobile-home reste surtout l'incarnation du style laid back et relax. Pour ses fans, Stay Around est un don du ciel. Ce disque posthume réunit quinze inédits mixés et produits par Cale lui-même et compilés par sa veuve, Christine Lakeland, et son vieux complice et manager Mike Kappus.

« Je voulais trouver des trucs jamais entendu pour maximiser le ‘facteur Cale’, précise LakelandEn utilisant autant que possible ce qui sortait des oreilles et des doigts de John ainsi que ses choix, donc je me suis contenté des mix qu’il avait fait. Vous pouvez rendre les choses tellement stériles qu’à la fin vous enlevez le côté humain. Mais John a laissé une grande partie de cette sensation humaine. Il a laissé énormément de place à l'interprétation. »

Évidemment, toutes ces pépites – de la chanson nue ( Oh My My) à celle plus étoffée (Chasing You) – ne changent strictement rien à ce que l’on savait et aimait chez ce pape du cool. La qualité de ce Stay Around qui ne sonne jamais comme une compile de rogatons prouve que le bonhomme prenait chaque seconde de son art au sérieux. Et comme toujours avec lui, on sort de cet album posthume avec la sensation d’avoir vécu une expérience humaine et chaleureuse à 2000%. Un moment sincère et prenant, connecté à l’âme et aux tripes.





ECOUTEZ STAY AROUND DE J.J. CALE SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters