Durand Jones & The Indications, old school is the new school

Retour vers le futur avec le groove 70's d'un jeune gang de soul brothers vraiment habités...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 4 mars 2019
Réagir
Qobuz

Avec un premier album éponyme bien nerveux, Durand Jones & The Indications est apparu comme une pépite échappée du Bayou fleurant bon la moiteur 100 % Memphis façon Stax. Cœur brisé, mouise, rage, le tout emballé dans une sonorité late sixties vintage, porté par l’impressionnant organe du maître de maison. Dans les ballades, Durand Jones était d’une sensualité folle à faire fondre l’usine de Mr. Freeze. Et dans les titres up tempo, il envoyait un violent direct au plexus.

Ces saines bases sont toujours présentes pour le deuxième album. Paru vendredi, American Love Call a simplement bénéficié de moyens supplémentaires et ça s’entend ! Résultat, les chromes de Durand Jones & The Indications brillent de mille feux, avec une production plus soyeuse qui déplace le curseur spatio-temporel vers les seventies cette-fois. Les fans des O’Jays, de Curtis Mayfield ou des Delfonics pourront se délecter du falsetto parfaitement maîtrisé du bonhomme. Bref, le revival de la soul vintage se porte toujours aussi bien.






ECOUTEZ AMERICAN LOVE CALL DE DURAND JONES & THE INDICATIONS SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters