QIBUZ / Lundi 26 août 2013

Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non?

Qibuz Lundi | 26 août 2013
Réagir
Qobuz






Radio Carlotti

Ovni de la grille de rentrée de France Inter : Barbara Carlotti ! La chanteuse sera en effet à l'antenne quatre fois par semaine, du lundi au jeudi, de 21 heures à 22 heures, avec une émission baptisée Cosmic Fantaisie qu’elle envisage comme « un objet radiophonique original, mettant en lumière la matière poétique des chansons. Un voyage cosmique, une digression poétique au milieu des astres de la pop music d'aujourd'hui. ». Chaque émission sera déclinée autour d'un thème. La première, en direct, aura lieu ce lundi 26 août.








Aznavour hué ?

Mercredi dernier, Aznavour a été… hué ?!?!? A l'occasion d'un festival consacré à Charles Trénet dans sa ville de Narbonne, sa prestation s'est en effet terminée sous les sifflets du public, et la ville, organisatrice, a offert le remboursement des billets. Selon l’AFP, les spectateurs ont entonné l’air de « Remboursez ! Remboursez ! Remboursez ! », après avoir écouté Charles Aznavour chanter trois solos et deux duos alors qu'ils avaient payé 45 euros pour ce concert célébrant le 100e anniversaire de la naissance du Fou chantant. Ce spectacle, Carte blanche à Charles Aznavour, avait été vendu à la ville « clé en main », s'est défendue lors d'une conférence de presse l'élue de Narbonne en charge des animations, Marie-Claude Eglessies. Elle a précisé qu'il était venu « en ami » et « n'avait touché aucun cachet ». Aznavour et ses confrères (Yves Jamait, Agnès Bilh ou Alexis HK) étaient arrivés le matin même avec un concert déjà organisé qui faisait la part belle aux jeunes chanteurs. Charles Aznavour « tient à faire savoir qu'il n'avait jamais été question pour lui d'assurer un concert en son nom lors de cette soirée hommage à Charles Trenet », s'est défendu le président des Éditions Raoul Breton, Gérard Davoust, qui diffuse les œuvres du chanteur. « Son souhait a toujours été de proposer une carte blanche permettant au public de découvrir des artistes de grands talents et de profiter de cette occasion pour offrir lui-même quelques chansons de celui qu'il considère comme son maître », a-t-il souligné en évoquant un problème de communication de la part des organisateurs.






Disparition de Marian McPartland

Anglaise et blanche. Rien n’était là pour que Marian McPartland devienne une figure importante de l’histoire du jazz… Peu connue du très grand public, la pianiste fut une personnalité forte et à part de cette sphère jazz. Personnalité qui vient de s’éclipser à l'âge de 95 ans, dans sa maison de Long Island, à New York. D'origine britannique donc, la musicienne qui naquit à la fin de la Première Guerre Mondiale à Windsor anima pendant trois décennies l'émission Piano Jazz sur la National Public Radio (NPR) où elle recevra les plus grands, de Dave Brubeck à Bill Evans en passant par Oscar Peterson ou, plus près de nous, Diana Krall et Geri Allen. Femme du trompettiste Jimmy McPartland, elle enregistrera pour de nombreux labels parmi lesquels Capitol, Savoy, Argo, Sesac, Time, Dot et même le sien, Halcyon Records.






Daho à l’hosto

Il l’a annoncé lui-même sur sa page Facebook : Etienne Daho a décalé à la mi-novembre la sortie de son nouvel album, suite à une intervention chirurgicale pour une péritonite qui a failli lui coûter la vie, 57 ans sur sa page Facebook. La sortie du premier disque depuis 2007 du chanteur âgé de 57 ans, Les Chansons de l'innocence retrouvée, était annoncée pour début octobre. Dans le message Facebook, Daho explique avoir décidé de se faire opérer cet été après « quelques légères alertes » de crises d'appendicite, « afin de ne pas risquer de gêner la sortie de l'album et la tournée. Cette bénigne opération s'est malheureusement transformée en péritonite compliquée, 5 heures sur le billard et pas loin de passer de l'autre côté. Effrayant. Trois semaines de soins intensifs plus tard, je suis assigné à une stricte convalescence de deux mois, ce qui oblige Polydor à retarder la sortie de l'album au 18 novembre », écrit le chanteur.






Rock en Seine 2013 : record battu !

Avec 118.000 spectateurs, Rock en Seine a de nouveau battu son record de fréquentation pour sa 11e édition, qui s'est achevée dimanche 25 août avec System Of A Down. Une affluence qui devrait permettre d'assurer la pérennité du festival francilien après quelques incertitudes économiques… La journée de vendredi a rassemblé 38.000 festivaliers sur une jauge maximale possible de 40.000 personnes par jour. L’an passé, Rock en Seine avait déjà battu un record avec 110.000 spectateurs. « Le record d'affluence, je m'en moque un peu, nous ne sommes pas forcément dans la course au chiffre », a commenté le directeur du festival, François Missonnier. « Mais cette année, la fréquentation avait une importance plus significative que d'habitude pour des raisons économiques. Ce bon résultat nous permet de dire qu'il y aura une édition de Rock en Seine en 2014 », a-t-il ajouté. Début 2013, le département des Hauts-de-Seine avait décidé d'arrêter de participer au financement de Rock en Seine, privant le festival d'une subvention qui avait atteint 265.000 euros en 2012. La Région Ile-de-France a poursuivi son soutien, en reconduisant sa participation à la hauteur de celle accordée pour l'édition anniversaire, soit 650.000 euros… Pour cette cuvée 2013, le festival - qui n'a pas augmenté le prix des billets - disposait d'un budget d'environ 6,5-7 millions d'euros, composé à 72% de recettes de billetterie, 8% de subventions, 15% de partenariats privés et 5% de recettes annexes (vente de T-shirts, boissons...). Selon l’AFP, l'arrêt de la subvention départementale, pour lequel Missonnier n'a pas avancé d'explication, ne devrait toutefois pas entraîner de changement de lieu du festival pour l'édition 2014. Concernant la programmation artistique, les organisateurs ont essayé cette année de « contrebalancer encore plus les gros groupes avec les découvertes, avec 27 groupes (sur environ 60) qui avaient seulement un seul album à leur actif » en rock, mais aussi pop, électro, rap ou reggae, a indiqué le programmateur Christophe Davy. Ainsi, face aux poids lourds Franz Ferdinand, Phoenix, Nine Inch Nails ou bien encore System Of A Down, les festivaliers ont pu voir et entendre les plus « jeunes » Kendrick Lamar, Alt-J, Tame Impala ou le collectif parisien Fauve.






Le Met fait encore son cinéma

Pour sa saison 2013-2014, le Metropolitan Opera de New York a annoncé qu’il allait augmenter ses retransmissions en direct, avec dix opéras retransmis dans 1900 cinémas répartis dans 64 pays. Selon l’AFP, la saison commencera le 5 octobre, avec une nouvelle production d'Eugène Onéguine de Tchaïkovski, pour se terminer le 10 mai avec la Cenerentola de Rossini. Quatre nouvelles productions sont au programme, dont Falstaff de Verdi qui, le 14 décembre, marquera le retour de James Levine, absent depuis presque trois ans pour des raisons de santé… C'est la huitième saison pour ces retransmissions en direct désormais sous-titrées en neuf langues, dont le suédois pour la première fois cette saison, a précisé le Met Opera. Pour répondre à la demande, plus de 85 cinémas ont été ajoutés au réseau en Allemagne, en Suède et au Royaume Uni. Ces opéras The Met: Live in HD, sont diffusés en direct dans 748 cinémas aux Etats-Unis, 112 cinémas au Canada, 167 en Allemagne, 91 en France, 175 au Royaume Uni, et 152 en Suède notamment.






Linda Ronstadt atteinte de Parkinson

A 67 ans, Linda Ronstadt a déclaré que la maladie de Parkinson, dont elle souffre et qui lui a été diagnostiquée il y a huit mois, l’empêchait même de chanter. Elle raconte que les premiers symptômes sont apparus il y a huit ans. À l’époque, elle avait attribué son incapacité à chanter à une maladie provoquée par des tiques. Puis, elle a attribué ses tremblements de main à une opération à l’épaule… Linda Ronstadt doit utiliser des béquilles pour se déplacer en terrain accidenté et même une chaise roulante pour voyager. Son autobiographie, qui doit paraître le mois prochain, ne fera pas mention de la maladie ou de la perte de sa voix…





Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Écrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

À découvrir autour de l'article

À lire sur Charles Aznavour

À lire sur Barbara Carlotti

À lire sur Etienne Daho

À lire sur Franz Ferdinand

À lire dans la rubrique Blues/Country/Folk

À lire dans la rubrique Variété francophone

À lire dans la rubrique Classique

À lire dans la rubrique Diction

À lire dans la rubrique Electro

À lire dans la rubrique Enfants

À lire dans la rubrique Jazz

À lire dans la rubrique Film

À lire dans la rubrique Musiques du monde

À lire dans la rubrique Pop/Rock

À lire dans la rubrique Soul/Funk/R&B

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters