Cocoon : interview & session Qobuz

Malgré le départ de Morgane Imbeaud, Mark Daumail poursuit l'aventure Cocoon avec un beau 3e album fortement influencé par la soul music et conçu en partie à Richmond, la capitale de la Virginie.

Par Marc Zisman | Vidéos | 26 août 2016
Réagir
Qobuz

Six ans après Where The Oceans End, Cocoon se décide à sortir de sa tanière avec un troisième album studio. La bonne nouvelle, c’est que Mark Daumail semble tout sauf blasé par le succès comme par toutes ces chansons qui se sont retrouvées dans des spots publicitaires (Peugeot, Danone, Volkswagen). Welcome Home est toutefois un disque bien à part pour deux raisons essentielles. Il s’agit de la première copie rendue par Cocoon sans Morgane Imbeaud, voix originelle partie voler vers d’autres cieux en solitaire. Cette cuvée 2016 a surtout pris forme en plein drame : Daumail est devenu le papa d’un enfant soufrant de malformation cardiaque. Une maladie qui a cloué le songwriter et sa femme au chevet de leur bébé à l’hôpital durant des mois. Là, guitare au poing, il entame l’écriture de nouvelles chansons qui – il ne le savait alors pas – serait le cœur de Welcome Home. Tempête passée, enfant guéri, retour à la maison, place à cet impeccable troisième album conçu en grande partie à Richmond en Virginie chez l’Américain Matthew E. White. Le songwriter, producteur et patron du label Spacebomb et son équipe apportent à Welcome Home un véritable savoir-faire à l’ancienne. Une sorte d’artisanat qui fleure bon le vrai studio d’enregistrement et pas juste GarageBand… Un Matthew E. White ayant participé à la production et aux arrangements de ce troisième Cocoon et qui pousse même la chansonnette sur le titre Up For Sale. L’épatante Natalie Prass (dont le premier album éponyme fut produit par White justement) apparait elle aussi sur deux titres (Retreat et Watch My Back). Au moment de ramasser les copies, Welcome Home offre les contours d’un disque dense sur lequel la pop folk typiquement cocoonesque s’étoffe de saveurs soul, ose des violons et même du gospel. Mark Daumail revient sur la genèse de cette œuvre et sa réalisation. En prime, il offre en exclusivité pour Qobuz une belle version acoustique de Retreat.



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters