Nouvelle vie pour Vitali

Quand Stéphanie de Failly donne un nouvel éclairage à la Chaconne de Tomaso Antonio Vitali…

Par Clotilde Maréchal | Vidéo du jour | 11 janvier 2013
Réagir
Qobuz

Depuis l’époque romantique, tous les violonistes ont joué la fameuse Chaconne de Tomaso Antonio Vitali. Mais la partition dont ils disposaient était toujours basée sur l’édition modifiée qu’en avait faite le virtuose Ferdinand David vers 1860. Certains aspects étranges et les modulations inattendues de cette Chaconne ont toujours surpris les baroqueux qui l’on toujours considérée comme un « faux ». Repartant du manuscrit original, Stéphanie de Failly rend à cette composition boudée une lumière nouvelle, qui la relie aux autres compositions de Tomaso Antonio Vitali et à celles de son père Giovanni Battista, dont l’inventivité et les pièces et danses variées conduisent directement aux extravagances de la Chaconne.

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters