Dusty à Memphis

La plus grande voix soul britannique s’est tue il y a 13 ans, jour pour jour… En s’éteignant à 59 ans, Dusty Springfield refermait une des plus belles pages de la pop music, originale et d’une sensualité bouleversante…

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 2 mars 2012
Réagir
Qobuz

Reine incontestée de la blue eyed soul, Dusty Springfield magnifiait l’idiome pop comme personne. Sur son véritable chef d’œuvre Dusty In Memphis, le patron du label Atlantic, Jerry Wexler, expédie la blonde britannique, en septembre 1968, dans la fournaise sudiste de Muscle Shoals à Memphis pour qu’elle y chante Goffin & King, Michel Legrand, Randy Newman ou Burt Bacharach dans un habillage de deep soul et de cordes sublimes. Un sommet renfermant l’éblouissant Son Of A Preacher Man :


Dusty Springfield - Son Of A Preacher Man par Kikkaha

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters