Django et Stéphane, c'était Hot !

Une grande exposition consacrée à Django Reinhardt s'ouvre à la Cité de la musique...

Par Isabelle Couillens | Vidéo du jour | 6 octobre 2012
Réagir
Qobuz

Django Reinhardt est surtout célèbre comme figure du jazz manouche, un genre ayant connu son essor en Europe à la fin des années 30 grâce au démentiel Quintette du Hot Club de France. A l'origine de cet ensemble, il y a évidemment la rencontre du guitariste, avec le violoniste Stéphane Grappelli au sein d'un ensemble de jazz, La Croix du Sud, en 1931. De leur amitié est née une vraie complicité musicale. Fin 1934, avec le contrebassiste Louis Vola, ils fondent ce Quintette. Parmi les autres membres, Joseph Reinhardt (le frère de Django) et Robert Chaput. Ils créent une nouvelle forme de swing en mêlant jazz et musique manouche, mettant ainsi au point un nouveau type de folklore... Le style connaît un brillant succès et leur permet de faire des tournées en Europe. Les cinq musiciens jouent avec les plus grands jazzmen du moment tels Coleman Hawkins ou Benny Carter et enregistrent de nombreux disques. Leur notoriété traverse même l'Atlantique !

Lorsque la guerre éclate, ils sont en tournée en Angleterre et se séparent. Django retourne en France alors que Grappelli reste à Londres. Les deux amis se retrouvent en 1946 et improvisent sur la Marseillaise, rebaptisé Echoes Of France pour cause d'enregistrement en Angleterre. Cet album fera scandale. Le groupe se reforme pour une tournée aux États-Unis, où ils rencontrent Duke Ellington. Après cette époque, le prestigieux Quintette ne se reformera plus que pour des enregistrements qui ont marqué durablement l'histoire du jazz.

>>Visitez notre boutique Django Reinhardt, swing de Paris<<

Écoutez notre podcast avec Vincent Bessières, commissaire de l'exposition Django Reinhardt, swing de Paris

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters