Bonjour Rachid !

Un nouvel album pour Rachid Taha, vrai rebelle punk’n’raï…

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 27 octobre 2009
Réagir
Qobuz

A 50 ans passés, l’Oranais surprend toujours autant avec son alliage de raï, de chaâbi, de techno, de rock 'n' roll et de punk. Comme un zébulon sautant de la tradition la plus classique au rock le plus furibard, Rachid Taha promène son charisme où bon lui semble. Et puis il a peut-être accompli un des rêves de Julien Dray, Harlem Désir et consort : faire danser des familles franchouillardes sur du raï ! En effet, il n’est pas rare d’entendre Ya Rayah ou 1,2,3 soleil dans la sono des DJ de bals populaires de Franche Comté ou autres mariages Périgourdins. Taha a su, par le métissage des genres, être un des premiers à faire accepter au plus grand public une forme d’expression artistique maghrébine en France. Bonjour est son huitième album en solo. Avec sa voix rocailleuse de vieux rockeur au vibrato oriental, son arabe parsemé de mots français, son oud et sa derbouka qui se marient à la guitare électrique saturé, il met tout le monde d’accord. Il est épaulé à la composition de Gaëtan Roussel de Louise Attaque, présent d’ailleurs sur le single Bonjour… Grand fan des Clash devant l’Eternel, l’ancien leader de Carte de Séjour croisa le fer avec Mick Jones, le guitariste du légendaire groupe punk, sur le plateau de l’émission Taratata, pour une version bien sauvage de Rock The Casbah devenue pour l’occasion Rock el Casbah.



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters