Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Anna l'intranquille

Anna Prucnal est au forum Léo Ferré d'Ivry-sur-Seine les 17 et 18 décembre pour son récital Chansons et Contre-chansons pour Anna de et avec Jean Mailland et Martial Paoli.

Par Caroline Reinhart | Sur Scène | 23 novembre 2010
Réagir
Qobuz

« Dans notre âme pas un cheveu blanc ! »

Trente ans après son premier triomphe au Théâtre de la Ville, et mille deux cent représentations plus tard, la Prucnal revient en compagnie de Jean Mailland et de ses textes pour célébrer un long parcours d’amour avec le public. Ses chansons sont nées au point de contact douloureux de l’Histoire et de leur histoire d’homme et de femme, pris dans la tourmente des révoltes, des blessures et des espoirs.

« Je n’ai pas seulement épousé Jean, mais aussi ses idées, moi qui suis née à Varsovie où le mot communisme était devenu un mot grossier dénué de sens, nos idées nous les avons défendues en chansons depuis toujours, celles qui proclamaient que l’homme serait un jour plus grand que l’homme, notre idée de l’homme toujours en combat, contre l’égoïsme, le repli sur soi, l’acceptation de nos défaites, tout renaît, recommence, même notre jeunesse, nous nous reconnaissons toujours en ceux qui luttent pour que vive l’espoir d’une autre vie, attendant l’arrivée de cet homme libre, ce monde libre qui restent à inventer. »

Après des études de piano et de chant lyrique, Anna Prucnal commence sa carrière d'actrice au Théâtre Satirique Étudiant (STS), foyer de contestation intellectuelle à Varsovie. À vingt-deux ans elle débute au cinéma, et devient tout de suite populaire. Arrivée en France à trente ans par amour pour Mailland, elle entame une seconde carrière essentiellement théâtrale dont beaucoup de pièces de Bertolt Brecht. Elle travaille avec des metteurs en scène importants comme : Jorge Lavelli, Georges Wilson, Roger Planchon, Jean-Louis Barrault, Marc'O, Petrika Ionesco, Lucian Pintilie, Jacques Lassalle...Elle tourne aussi dans plusieurs films dont Sweet Movie de Dusan Makavejev, film qui provoquera son interdiction en Pologne pendant quinze ans.

En 1978, elle commence une nouvelle carrière en tant que chanteuse, son récital Rêve d'Ouest-Rêve d'Est la fait connaître du grand public, d'abord à Paris au théâtre de la Ville puis en Belgique au théâtre Jean Vilar à Louvain-la-Neuve, où elle est accompagnée aux pianos par Oswald et Nicole d'Andrea, dans une direction artistique du belge Marc Lerchs.

À l'Olympia de Paris, elle reçoit alors le Premier Prix à la Vocation Artistique décerné par le Club des Onze, une association créée par Bruno Coquatrix et composée de personnalités du monde artistique dont Jean Wiener et Georges Auric. Elle tourne dans La Cité des Femmes de Federico Fellini en 1980. Ses spectacles font le tour du monde, et elle pourra enfin retourner à Varsovie en 1989... pour célébrer le bicentenaire de la Révolution française. En 2002, elle a écrit un livre de souvenirs Moi qui suis née à Varsovie.





Ecoutez notre rencontre-podcast avec Anna Prucnal

[ Site du Forum Léo Ferré->http://forumleoferre.pagesperso-orange.fr/]

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters