Catégories :
Interview

Anne Gastinel, une rencontre-podcast

La musique française, les maîtres Tortelier, Starker et Yo Yo Ma, son parcours personnel : la violoncelliste Anne Gastinel se livre sans langue de bois.

Par Marc Zisman | Interview | 12 octobre 2011
Réagir
Écouter ce podcast :
Télécharger ce podcast :   m4a  |  mp3
Suivre ce podcast par :   RSS  |  iTunes

Discrètement mais avec de véritables convictions esthétiques, Anne Gastinel s’est imposée comme l’une des grandes violoncellistes de son époque. Epoque qu’elle aborde au grès des rencontres. De son humeur. Et surtout de ses envies. Celle du moment est un beau disque de musique française qu’elle signe avec sa complice la pianiste Claire Désert. Trois sonates de Franck, Debussy et Poulenc qui paraissent chez Naïve. L’occasion de revenir, le temps d’un podcast, sur un parcours de près de deux décennies à l’éclectisme revendiqué (Bach, Schubert, Fauré, Granados, Schumann, Dvořák, Eric Tanguy…) et aux rencontres marquantes (Tortelier, Starker, Yo Yo Ma…).

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters