Dietmar Schwarz, de Bâle à Berlin

Le Deutsche Oper de Berlin a choisi Dietmar Schwarz, responsable de l’opéra au Théâtre de Bâle, pour succéder à Kerstin Harms en 2012.

Par Marc Zisman | Nominations et Prix | 18 janvier 2010
Réagir
Qobuz

Sacré «Opéra de l’année 2009» par la revue allemande Opernwelt, le Théâtre de Bâle doit se chercher de nouveaux dirigeants. En effet, les responsables du théâtre, Elias Perrig, et de l’opéra, Dietmar Schwarz, s’en iront dès 2012. Si le premier veut se consacrer davantage à la mise en scène, le second n’abandonne pas la fonction de directeur. Schwarz reprendra la tête du prestigieux et imposant Deutsche Oper de Berlin actuellement sous la houlette de Kerstin Harms.

Le contrat berlinois de Dietmar Schwarz court jusqu’en 2017. Avant son arrivée à Bâle en 2006, il était directeur de l’opéra de Mannheim.

Avec ses 1865 fauteuils, le Deutsche Oper, est le plus grand opera des trois que Berlin possède. Cette saison, Donald Runnicles y entame sa première année comme nouveau directeur musical.

« Avec Dietmar Schwarz à la direction générale et Donald Runnicles à la direction musicale, le Deutsche Oper est plus que paré pour l’avenir », a déclaré le maire de la ville, Klaus Wowereit.

A Berlin, durant 2009, le taux de remplissage du Deutsche Oper était d’environ 68.8%, bien loin des 87.4% du Staatsoper Unter Den Linden et légèrement au dessus des 63.8% du Komische Oper.

Dans un communiqué, Dietmar Schwarz a déclaré qu’il espérait « apporter des idées neuves et fraiches », pressé de collaborer avec Runnicles pour présenter des œuvres allemandes, italiennes et françaises.

Le site officiel du Deutsche Oper Berlin

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters