Charles Trenet : la saga de l’héritage continue

L’héritage de Charles Trenet, disparu il y a dix ans, n’en finit pas d’être le fruit d’âpres batailles juridiques…

Par Max Dembo | Actualité | 20 septembre 2011
Réagir
Qobuz

La demi-sœur, le neveu et un prétendu fils caché de Charles Trenet réclamaient l'héritage légalement laissé par le Fou chantant à son ex-secrétaire particulier... Dix ans que Georges El Assidi, unique héritier de Trenet selon le testament, attendait de se le voir confirmé par la justice. D’après l’AFP, c'est ce qu'a fait mardi 20 septembre, le Tribunal de Grande Instance de Créteil, en déboutant deux parents qui demandaient l'annulation du testament.

Après deux plaintes pénales infructueuses, Wulfran et Lucienne Trenet, neveu et demi-sœur du chanteur décédé en 2001, avaient saisi la justice civile, accusant El Assidi d'avoir fait pression sur Charles Trenet pour se faire désigner légataire universel de l'ensemble de son patrimoine.

Selon eux, le testament rédigé en 1999 aurait été dicté sous la contrainte à un moment où le chanteur, décédé deux ans plus tard à l'âge de 87 ans, n'était plus en possession de ses moyens.

A l'audience fin juin, rapporte l’AFP, Georges El Assidi avait réfuté ces accusations, assurant par la voix de son avocate être «un honnête homme». Dans son jugement, le tribunal a débouté les plaignants estimant notamment que «la preuve de manœuvres dolosives n'est (...) pas rapportée». Maître Oleg Kowalski, avocat de Lucienne Trenet, a annoncé le 20 septembre son intention de faire appel.

Le tribunal a également déclaré irrecevable l'action de Michel Paradis, un Québécois de 61 ans qui s'était joint à la procédure en affirmant être le fils caché de Charles Trenet et d'une chanteuse québécoise !

Georges El Assidi, qui affirme vivre du RSA, est par ailleurs toujours en conflit avec la société danoise Nest à qui il avait confié en 2006 la gestion de son patrimoine et qu'il accuse de l'avoir dépossédé. La justice française s'était déclarée incompétente en septembre 2008 et avait renvoyé l'affaire devant une juridiction danoise d'arbitrage.

> Charles Trenet, une playlist Qobuz

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters