Catégories :

Lettre à Elise : mais qui était cette Elise ?

Un musicologue allemand expert de Ludwig van Beethoven déclare que la fameuse destinataire de la Bagatelle pour piano en la mineur serait une cantatrice allemande venue à Vienne vers 1807…

Par Marc Zisman | Actualité | 30 juin 2009
Réagir

Ah la fameuse Lettre à Elise de Ludwig ! Mais qui était cette Elise ? Le mystère de l'identité de celle à qui Beethoven avait dédié en 1810 sa célèbre Bagatelle pour piano en la mineur, a été levé selon un musicologue allemand qui affirme avoir trouvé son véritable nom.

Klaus Martin Kopitz, un musicologue allemand expert de Ludwig van Beethoven, a affirmé à l'AFP qu'il s'agit d'Elisabeth Roeckel, une cantatrice allemande venue à Vienne dans les années 1807-08. Elle était la sœur de Joseph August Roeckel qui a interprété le rôle de Florestan dans Fidelio dirigé par le compositeur lui-même en 1806 à Vienne.

« Elisabeth a suivi son frère à Vienne en 1807 ou 1808 où elle a rapidement été acceptée dans le cercle restreint » de Beethoven, a indiqué Kopitz à l'AFP. Dans un article qui sera publié l'an prochain par le Musée de la Maison de Beethoven à Bonn en Allemagne, Klaus Martin Kopitz explique avoir récemment retrouvé des documents dans les archives de la cathédrale St Etienne de Vienne attestant que Elisabeth Roeckel était également connue sous le nom d'Elise.

, a ajouté Kopitz. « On sait que Beethoven a écrit cette pièce pour piano en 1810 et que les deux entretenaient des liens d'amitié très étroite. Il semble donc évident que cette pièce lui ait été dédiée », selon le musicologue précisant : « il n'y avait pas d'autre femme prénommée Elise ou Elisabeth dans la vie de Beethoven à ce moment-là ».

« Il est clair que Beethoven l'aimait beaucoup, a noté Klaus Martin Kopitz sans pouvoir vérifier quelle était la véritable nature de leur relation. L'expert a tout au plus rappelé qu'Elisabeth Roeckel avait relaté qu'« au cours d'un dîner, Beethoven avait pincé son bras dans un geste de pure affection ». De plus la jeune femme, qui avait épousé l'un des amis et néanmoins grand rival musical de Beethoven de l'époque, le compositeur Johann Nepomuk Hummel, avait obtenu une boucle des cheveux de Beethoven peu avant la mort du génie à l'âge de 57 ans.

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters