Catégories :

Michel Schwalbé est mort

Grand konzertmeister du Philharmonique de Berlin sous le règne de Karajan, le violoniste français Michel Schwalbé s’est éteint à l’âge de 92 ans.

Par Clotilde Maréchal | Chers disparus | 18 octobre 2012
Réagir

Michel Schwalbé est décédé le 9 octobre à Berlin. Le grand violoniste qui brilla au sein du Philharmonique de Berlin sous l’ère Karajan durant presque trois décennies, était âgé de 92 ans. Le violoniste juif konzertmeister et le chef d'orchestre sympathisant nazi : certains, et eux les premiers, verront cette association comme une belle image de la réconciliation post-Seconde Guerre Mondiale…

Né à Radom en Pologne le 27 octobre 1919, Michel Schwalbé prend ses premières leçons de violons avec Moritz Frenkel vers huit ans, puis poursuit ses études à Paris, en 1933, où il travaille notamment avec Georges Enesco, Pierre Monteux et Jules Boucherit. Il prend alors la nationalité française. En 1940, étant juif, il préfère quitter Paris occupé pour s’installer à Lyon. Deux ans plus tard, il s’enfuit en Suisse alors que sa mère et sa sœur meurent en déportation dans le camp de Treblinka…

C’est en Suisse qu’Ernest Ansermet l’engage comme soliste de l’Orchestre de la Suisse Romande à Genève, entre 1944 et 1946. Schwalbé travaille ensuite à Lausanne jusqu'en 1957, quand un certain Herbert von Karajan lui offre un poste de violon solo à la Philharmonie de Berlin. D’abord hésitant, il finit par accepter cet emploi berlinois. Durant sa période suisse, Michel Schwalbé avait créé son propre quatuor et succédé à Joseph Szigeti au Conservatoire de Genève.

De son association mythique avec Karajan, l’histoire gardera de très nombreux enregistrements parmi lesquels les Quatre saisons de Vivaldi et Ein Heldenleben de Strauss. Le violoniste ne sera pas un simple musicien de plus au sein de la mythique phalange mais le vrai bras droit de Karajan.

De 1963 jusqu’à sa retraite en 1986, Michel Schwalbé enseigna à l’Académie de Musique Hans Eisler à Berlin. Il se produira comme soliste aux côtés des plus prestigieuses phalanges et dirigera également. On le verra aussi dans les jurys de nombreux concours.

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters