Catégories :

Monstres sacrés

Martha Argerich et Itzhak Perlman réunis autour de Schumann, Bach et Brahms...

Par SM | Vidéo du jour | 2 octobre 2016
Réagir

Voici réunis sur un même album qui parait chez Warner Classics des enregistrements très distants l’un de l’autre de Martha Argerich et Itzhak Perlman : la Sonate Op. 105 de Schumann, prise sur le vif lors d’un concert à Saratoga le 30 juillet 1998, représente d’ailleurs la toute première rencontre entre les deux monstres de la scène musicale, tandis que le reste du programme a été enregistré tout récemment, en mars 2016. Romantisme avant tout avec Schumann et Brahms – certes, le mouvement scherzo seul de la Sonate « FAE », œuvre commune entre Schumann, Dietrich et Brahms, mais il n’est pas rare que les mouvements soient donnés individuellement. Argerich et Perlman terminent avec le romantisme baroque de Bach, l’une des Sonates pour violon et clavier dont le Kantor a en personne réalisé la partie de clavier, plutôt que de la laisser à l’état de continuo. Ainsi écrite, la partition est un véritable duo entre égaux, et ce d’autant plus quand les égaux s’appellent comme ces deux-là.



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters