La révélation Natalie Prass

Une voix soul, une âme pop, un certaine idée des arrangements luxueux...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 28 janvier 2015
Réagir
Qobuz

Protégée du poilu et inspiré Matthew E. White (dont le deuxième album, l'excellent Fresh Blood, est attendu le 9 mars) et enrôlé dans son label Spacebomb, Natalie Prass porte de sa voix belle et troublante l’héritage soul de ces chanteuses d’antan nourrie à la soul donc mais aussi à la country et la pop, et qui se prélassent avec délicatesse dans des arrangements luxueux de cordes et de cuivres. Il y a du Diana Ross et, plus près de nous, du Jenny Lewis (dont elle a fait les chœur en tournée), dans la voix de cette jeune chanteuse originaire de Cleveland et porteuse d’une mélancolie touchante pour ne pas dire renversante. L'esprit de Dusty Springfield n'est parfois pas loin non plus...

La douceur du timbre à peine haut perché de Natalie Prass se love dans des arrangements de haute volée qui lui vont à la perfection. Étonnamment, sans jamais avoir la sensation d’être en 2015, on ne ressent jamais d’effet rétro dans son premier album éponyme paru le 26 janvier. Sans doute la fameuse intemporalité des grandes œuvres… Un disque sublime, une voix magnifique, bref un nom à retenir de toute urgence !





Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters