Catégories :

Haendel et la reine...

William Christie et ses Arts Florissants enregistrent des pièces pour la reine Caroline, protectrice de Haendel...

Par Clotilde Maréchal | Vidéo du jour | 13 décembre 2014
Réagir

La reine Caroline fut une figure féminine emblématique du XVIIIe siècle : épouse du roi George II d’Angleterre, femme d’une grande beauté, défenseur des arts et des sciences, Caroline d’Ansbach fut aussi l’amie et la protectrice de Haendel. C’est à lui que furent confiées les musiques solennelles destinées aux grandes cérémonies qui accompagnèrent son règne — aussi bien The King shall rejoice donnée pour son couronnement et celui du roi, que le Te Deum Queen Caroline écrit pour son arrivée officielle en Angleterre mais aussi The ways of Zion do mourn qui résonna lors des funérailles de la reine. Le nouvel enregistrement des Arts Florissants de William Christie réunit, pour la première fois, ces trois œuvres témoignant du lien fort entre une souveraine et son artiste d’élection. Le chœur et l’orchestre des Arts Flo en grand effectif redonnent vie à ces musiques à la fois flamboyantes et bouleversantes d’humanité. Une publication accompagnée, comme pour toutes celles du label des Arts Florissants, d’un texte inédit d'un écrivain. Ici, c'est Douglas Kennedy qui s'est prêté au jeu avec At The Concert (un texte inclus dans le livret numérique).



En septembre, à Venise, Qobuz avait rencontré Paul Agnew, directeur musical adjoint des Arts Florissants, autour de son intégrale des madrigaux de Monteverdi :



Enfin, en juin dernier, William Christie avait évoqué pour Qobuz l'Année Rameau :



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters