Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Teskey Brothers, moisson sudiste

Pour fans de soul sudiste, un gang d'Australiens tombés dans la marmite Stax...

Par Clara Bismuth | Vidéo du jour | 8 novembre 2018
Réagir
Qobuz

Les frères Teskey viennent d’Australie. Pourtant, à l’écoute leur très réussi Half Mile Harvest, c’est dans une petite salle sombre et brumeuse dégageant une odeur de bourbon que l’on s’imagine. Loin du pays des kangourous triomphe l’esprit de Stax dans toute son humilité. Josh et Sam Teskey, accompagnés de Liam Gough (batterie) et Brendon Love (basse) semblent avoir été bercés par la soul et le blues depuis toujours et friands de réveiller les grands maîtres du genre, BB King, Otis Redding ou encore James Brown. Une chaleur émane progressivement et les riffs électriques et envoûtants de Say You'll Do enrobent le tout d’une sensualité irrésistible.

Entre blues et southern soul, la recette est efficace. Les corps se déhanchent langoureusement et il est difficile de ne pas tapoter du pied sur chaque temps de Pain and Misery. Mais surprise ! Quand Half Mile Harvest ne prend pas des airs de Soul Time à la Sharon Jones, c’est vers un blues du bayou, un swamp rock subtil qu’il s’oriente. Effets de steel, basse aux notes bouffies et harmonica, sur Shiny Moon et Reason Why, on tend vers du J.J. Cale et du Tony Joe White. Les Teskey Brothers n’inventent certes rien mais ils perpétuent joliment une tradition d’une musique noire qui demeure toujours d’actualité.







ECOUTEZ HALF MILE HARVEST DES TESKEY BROTHERS SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters