Modeselektor, in da club

Retour sur le dancefloor pour le duo allemand avec un album uppercut, blindé de featurings 5 étoiles. Une bombe !

Par Smaël Bouaici | Vidéo du jour | 28 février 2019
Réagir
Qobuz

Retour aux sources pour Gernot Bronsert et Sebastian Szary ! Après la longue parenthèse Moderat, le trio formé avec leur compatriote Sascha Ring alias Apparat (quatre albums et des tournées de concerts qui les ont emmenés aux quatre coins du monde), les Modeselektor reviennent aux platines et aux productions pour les clubs. Avec Who Else paru il y a quelques jours, le duo livre un album compact (8 titres seulement) et efficace, nerveux de bout en bout, ou presque, si l’on excepte la dernière plage, Wake Me Up When It's Over, qui sonne très… Moderat.

Pour le reste, les fans du Modeselektor des années 2000, celui des albums Hello Mum! et Happy Birthday! qui mixaient rappeurs, toasteurs et beats qui tapent fort, en auront pour leur argent.

Après une intro instrumentale hypnotique composée avec le producteur italien signé sur Warp Lorenzo Senni, Modeselektor fait défiler les featurings au micro : la nouvelle sensation du rap londonien Flohio se démarque sur le club banger Wealth, l’Estonien Tommy Ca$h, repéré sur le Web, signe l’hymne du disque, Who, avec un “blablabla” lancé dans une ambiance de rave en entrepôt.

Les Berlinois gardent le cap sur Prügelknabe et son tempo gabber, ou sur I Am Your God, en mode techno acide avec la voix du génial Floridien Otto Von Schirach, avec lequel ils avaient signé le missile Evil Twin en 2011. Une vraie orgie de sons qui font saigner les oreilles : avec Who Else, on a retrouvé Modeselektor à son meilleur niveau.






ECOUTEZ WHO ELSE DE MODESELEKTOR SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters