Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

5 questions à… Jean-christophe de Vries

Grand rendez-vous des amateurs de musique classique, le festival Lavaux Classic prendra place cette année du 14 au 24 Juin à Cully. Jean Christophe de Vries, fondateur et directeur artistique de cet événement, à répondu quelques questions posées par Qobuz.

Par Aurélia Bret | Concerts, festivals et tournées | 5 juin 2018
Réagir
Qobuz

15ème édition du Festival Lavaux Classic.

Un festival à ciel ouvert, dix jours de musique envoûtante dans des églises ou au milieu des vignes avec une vue imprenable sur le lac Léman et les Alpes! Des artistes d'exception, de renommée internationale et de jeunes musiciens talentueux, dans un décor fabuleux et une atmosphère pleine de charme.

Avec plus de 55 concerts, dont 30 gratuits, le festival vous invite à découvrir la musique classique, et moins classique, lors d'événements de toutes sortes et pour tous publics, tels que des balades avec des musiciens, des concerts surprises en train des vignes, des chanteurs d'oiseaux au milieu de l'arboretum de Riex, n'hésitez plus à nous rejoindre!

Lavaux Classic fêtera ses 15 ans avec un événement unique le 20 juin prochain. Après une belle tablée tous ensemble, devant le lac, projections de lumière et d'images pour le plus grand tube de tous les temps: Les Quatre saisons de Vivaldi.


- Pour fêter les 15 ans du festival, qu’avez-vous prévu ?

Fêter nos 15 ans ça n’est pas rien si on connait notre histoire, la forte concurrence dans l’offre culturelle et musicale, les conjonctures pas toujours favorables. Donc nous voulons une vraie fête, pour tout le monde, avec tout le monde. Le mercredi 20 juin dès 19h00, la Place d’Armes de Cully sera le lieu de cette fête avec les Quatre saisons de Vivaldi entremêlées à celles de Piazzolla par David Grimal au violon et l’Ensemble Les Dissonances.

David Grimal @ Bernard Martinez


Spectaculaire par des projections d’images et de lumières dans les grands arbres du bord du lac, par un coucher de soleil comme le Léman sait nous en offrir, par le programme musical de grande qualité et accessible à tous. On connaît bien les Quatre Saisons de Vivaldi, mais Piazzolla en a aussi écrit quatre, des tangos argentins, très beaux et entrainants.


- Comment avez-vous construit la programmation de cette 15e édition qui se déroulera du 14 au 24 juin en Lavaux, au bord du lac Léman en Suisse ?

Sous la thématique « Tout un programme », Lavaux Classic invite ses festivaliers à entendre des musiques qui racontent une histoire (ce qu’on appelle la « musique à programme » en musicologie, d’où le nom de la thématique). Inspirées par un poème, une peinture, une scène de la nature ou un souvenir marquant, ces œuvres sont traversées par un fil rouge que le compositeur déploie dans sa musique. On se sent alors proche de lui, de son vécu, de ses émotions.


- Vous qui êtes fondateur et directeur artistique de Lavaux Classic depuis 15 ans, comment trouvez-vous que le public évolue depuis 15 ans.

Le public évolue autant que notre festival, c’est donc dur à dire. Nous étions, il y a 15 ans, presque les premiers à proposer plutôt des expériences que des concerts classiques, avec de nombreux projets insolites, tout un environnement de convivialité avant et après les concerts, des activités de médiation pour rapprocher le public des artistes et des œuvres. Cela s’est ensuite développé dans de nombreuses institutions et dans beaucoup de festivals. Du coup, le public s’est habitué et vient plus volontiers là où la musique classique est accessible et conviviale. C’est un plus pour la musique classique et cela attire un nouveau public aussi. Tout le monde est gagnant. La beauté de Lavaux et le dynamisme de notre équipe garantissent des années de projets insolites, d’idées nouvelles et moments d’exception.


- Comment expliquer chaque année le succès du festival ?

Justement car nous ne nous reposons jamais sur nos lauriers et évitons de nous imiter nous-même. J’aime penser sans contraintes et imaginer de nouvelles manières de profiter de la musique classique car je l’aime plus que tout, elle m’apporte tant depuis mes 4 ans déjà. Ensuite il faut être capable de réaliser concrètement, avec toutes les contingences présentes. J’avoue que la fragilité financière qui a toujours été la nôtre oblige à l’innovation, à la créativité, pour sortir du lot et survivre dans une offre très abondante. Alors quand on est passionné, convaincant, innovant et déterminé - voire têtu - ça finit par payer. Chaque année la proposition est nouvelle, fraîche, qualitative. En tout cas nous faisons tout ce que nous pouvons pour cela, même si tout n’est pas parfait et qu’il y a toujours des petits - ou gros - couacs. Nous sommes une petite équipe, chacun fait un peu de tout, mais ça permet une belle cohésion, une certaine maniabilité. On fait notre chemin.


- Quels concerts attendez-vous le plus pour cette édition 2018 ?

Le récital de la jeune Tamar Beraia le vendredi 15 juin à 19h00 au Temple de Cully, le concert à l’aveugle « Rien à voir » le samedi 16 juin à 22h00 où l’on découvre qui joue après l’entracte, notre soirée en pleine nature le mardi 19 juin avec les chanteurs d’oiseaux à l’Arboretum de Riex à Forel et enfin la venue de l’Ensemble Constantinople le vendredi 22 juin à 22h00 dans un programme de musique persane tout éclairé à la bougie.

Symphonie des oiseaux © Yvan Schawandascht


***

Lavaux Classic - Présentation de la programmation 2018 en 2 minutes !



Retrouvez la programmation ON & OFF du festival ici!
Retrouvez la billetterie du festival ici !




***

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters