Le choix d'un Qobuzissime est réalisé par l'équipe de Qobuz à l'unanimité. Le plus souvent un Qobuzissime est "crossover" au meilleur sens du terme, c'est-à-dire qu'il doit pouvoir s'adresser à tous les publics de Qobuz.


En décernant un Qobuzissime, les disquaires de Qobuz veulent attirer l'attention sur des albums magnifiques, dans les genres les plus variés. Un Qobuzissime idéal vous parlera du premier album d'un artiste inconnu sur un répertoire improbable... mais cette pureté conceptuelle connaitra des exceptions ! Dans tous les cas, Qobuz soutiendra l'album à fond. Nous collaborons en amont avec le producteur afin de lui donner la meilleure exposition possible sur Qobuz et hors-Qobuz.


Notre plus grande satisfaction sera de permettre aux utilisateurs de Qobuz de partir à la découverte d'enregistrements qui ne seraient pas tous dans le champ premier de leurs préférences musicales.

Les albums

30 albums triés par Date: Plus récent et filtrés par Classique
13,19 €
10,99 €

Mélodies (France) - Paru le 21 avril 2014 | harmonia mundi

Studio Masters Livret Distinctions Qobuzissime - Qualité Studio Masters Garantie
On a beau adorer depuis longtemps chez Qobuz Sophie Karthäuser, elle ravit au plus haut. On est amoureux de ce disque. Tout y est. Le programme, si intelligemment conçu, ce bouquet de chefs-d’œuvre émouvants. La poésie de Aragon, Eluard, Carême, Vilmorin... Eugène Asti, le pianiste, l'accompagnateur - on ne saurait mieux dire. La beauté de la prise de son. La voix, la diction, la classe. Vous allez passer un moment formidable. Qobuzissime.
16,49 €
10,99 €

Trios - Paru le 21 février 2014 | harmonia mundi

Studio Masters Livret Distinctions Choc de Classica - Qobuzissime - Qualité Studio Masters Garantie
Ce nouvel enregistrement du fameux Trio à l'Archiduc et du Trio op. 70/ no 2 de Beethoven vient nous prouver que le problème souvent évoqué du difficile équilibre entre les trois instruments n'a pas de fondement historique. Non seulement parce que nos trois compères sont des musiciens exceptionnels qui savent s'écouter, ce qui est évidemment la moindre des choses en musique de chambre, mais aussi parce qu'ils respirent et pensent la musique de la même façon et enfin, et cela est capital, parce que l'emploi d'un très beau pianoforte d'époque (un authentique Graff viennois de 1828, appartenant à la collection personnelle du pianiste) s'intègre parfaitement au jeu plus faible du violon et du violoncelle. Voilà donc l'équilibre pensé par Beethoven que l'on entend ici dans toute sa plénitude, au gré d'une prise de son à la fois chaleureuse et précise qui restitue parfaitement le jeu moelleux et chaleureux des trois musiciens. FH
13,19 €
9,59 €

Musique vocale sacrée - Paru le 19 février 2014 | harmonia mundi

Studio Masters Livret Distinctions 4F de Télérama - 4 étoiles Classica - Qobuzissime - Qualité Studio Masters Garantie
Désormais attribuées à Jean-Baptiste Pergolèse depuis les recherches les plus récentes, "Les sept paroles du Christ expirant sur la croix" ont été considérées dès leur découverte par Hermann Scherchen comme "un chef-d'œuvre parmi les plus ardents, plein de grâce, d'émotion profonde et d'une beauté absolue". Cette œuvre majeure du baroque napolitain (1736) a été donnée pour la première fois en concert au Festival de Beaune en juillet 2012, quelques jours avant son enregistrement.
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 7 janvier 2014 | Accent

Studio Masters Livret Distinctions Diapason d'or - Qobuzissime
Voilà un disque exceptionnel qui saura séduire les amateurs de belles prises de son comme les amoureux du premier baroque, curieux d'un répertoire peu connu, car la musique fascinante de Antonio Bertali représente un lien passionnant entre l'Italie et le monde germanique. Ce Vénitien établi à Vienne vers 1624 (comme plus tard Vivaldi) travaille comme violoniste de la Chapelle impériale de la cathédrale Saint-Etienne. Sa musique étrange fait partie de ce qu'on a appelé le style fantastique qui combine la composition musicale avec l'art oratoire. On y trouve un savant mélange de contrepoint et d'imitation, avec tout un arsenal de procédés d'écriture et de modes de jeu débouchant sur une rhétorique aussi compliquée que séduisante. Interprétation magistrale de William Dongois jouant de divers cornets et de l'ensemble Le Concert brisé avec le violon acrobatique de Anne Schumann et le riche continuo animé par Hadrien Jourdan et Carsten Lohff aux clavecins et orgues et Matthias Spaeter à l'archiluth. Une fête pour les sens et pour l'esprit. FH
19,99 €

Classique - Paru le 9 septembre 2013 | Musicatreize

Livret Distinctions Qobuzissime
2013 marque le centième anniversaire de la naissance de Maurice Ohana ! A cette occasion, l'Ensemble Musicatreize regroupe l'intégralité de ses enregistrements consacrés au compositeur, dans un coffret anniversaire de 5 CD. Roland Hayrabedian, interprète historique de Maurice Ohana, a rencontré le compositeur dans les années 80, une rencontre marquante placée sous le signe de l'intuition, la spiritualité, le chant intérieur et l'empreinte du rituel. Le présent coffret intitulé "La Voix Transfigurée" est le plus complet à ce jour concernant la musique de Maurice Ohana. Un coffret indispensable et Qobuzissime !
14,99 €
9,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 18 août 2013 | Aparté

Studio Masters Livret Distinctions 4 étoiles Classica - Qobuzissime - Qualité Studio Masters Garantie
Les raisons d’attribuer un Qobuzissime à ce nouvel opus des Cris de Paris ne manquent pas. Au programme : un travail musicologique d’orfèvre signé Geoffroy Jourdain, qui nous emmène dans l’Italie du XVIIe, à travers des cantates et madrigaux de Rossi et Monteverdi. « Memento Mori » nous rappelle notre condition de mortels et se permet de saisir la mort non par ce qu’elle laisse, mais par l’imaginaire collectif qu’elle suscite. L’enregistrement ? Lumineux. Un son magnifique (disponible en 5.1 !) capté en l’Eglise Saint-Pierre à Paris. Un disque pour tous ? Absolument ! Au casque ou sur votre chaîne, installez-vous tranquillement, fermez les yeux, le voyage commence... (YF) Sur le thème de la "vanité" des entreprises humaines, des airs baroques de Monteverdi et Rossi interprétés par l'ensemble Les Cris de Paris. "Memento Mori", ou "Souviens-toi que tu vas mourir" : avertissement souvent présent dans les vanités, ces toiles qui, depuis le XVIIe siècle, rappellent à l'homme la fragilité de son existence et la vacuité de ses entreprises, il est le thème autour duquel Geoffroy Jourdain a conçu ce spectacle musical. L'ensemble vocal et instrumental Les Cris de Paris interprète des airs baroques, madrigaux spirituels de Monteverdi et quelques cantates morales inédites de Luigi Rossi, découvertes à la Bibliothèque vaticane.
14,99 €
9,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 18 août 2013 | Aparté

Studio Masters Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - Qobuzissime - Qualité Studio Masters Garantie
Les raisons d’attribuer un Qobuzissime à ce nouvel opus des Cris de Paris ne manquent pas. Au programme : un travail musicologique d’orfèvre signé Geoffroy Jourdain, qui nous emmène dans l’Italie du XVIIe, à travers des cantates et madrigaux de Rossi et Monteverdi. « Memento Mori » nous rappelle notre condition de mortels et se permet de saisir la mort non par ce qu’elle laisse, mais par l’imaginaire collectif qu’elle suscite. L’enregistrement ? Lumineux. Un son magnifique (disponible en 5.1 !) capté en l’Eglise Saint-Pierre à Paris. Un disque pour tous ? Absolument ! Au casque ou sur votre chaîne, installez-vous tranquillement, fermez les yeux, le voyage commence... (YF) Sur le thème de la "vanité" des entreprises humaines, des airs baroques de Monteverdi et Rossi interprétés par l'ensemble Les Cris de Paris. "Memento Mori", ou "Souviens-toi que tu vas mourir" : avertissement souvent présent dans les vanités, ces toiles qui, depuis le XVIIe siècle, rappellent à l'homme la fragilité de son existence et la vacuité de ses entreprises, il est le thème autour duquel Geoffroy Jourdain a conçu ce spectacle musical. L'ensemble vocal et instrumental Les Cris de Paris interprète des airs baroques, madrigaux spirituels de Monteverdi et quelques cantates morales inédites de Luigi Rossi, découvertes à la Bibliothèque vaticane.
20,99 €
13,99 €

Classique - Paru le 10 février 2013 | KML Recordings

Studio Masters Livret Distinctions 5 de Diapason - Pianiste Maestro - Choc de Classica - Qobuzissime - Qualité Studio Masters Garantie
Enormément Qobuzissime, totalement crossover dans le meilleur sens du terme, le triple album "Minimalist Dream House" de Katia et Marielle Labèque est un pur bonheur hypnotique ! L’idée est née en 2011, lorsque le Kings Place Festival de Londres a invité Katia et Marielle à fêter cinquante ans de minimalisme : un demi-siècle en effet, depuis 1961, année de composition du Mescaline Mix de Terry Riley comme point de repère. Mais l’essentiel n’est pas de trouver la date de naissance exacte : Katia et Marielle Labèque remontent d’ailleurs plus loin, notamment avec les célèbres Vexations de Erik Satie qui préfigurent les boucles hypnotiques de Steve Reich ou de Terry Riley. L’enjeu de ce projet n’était donc pas uniquement de retracer l’histoire d’un courant musical, il était aussi de montrer en musique comment ce courant a essaimé dans le rock avant-gardiste comme dans l’électro. On entendra donc dans cet album aussi des reprises d’Aphex Twin, ou de Sonic Youth, jusqu’à s’y fondre et confondre ! Cet album est disponible sur Qobuz en exclusivité en 24 Bits Qobuz Studio Master et 5.1 Multicanal ! Oeuvres de Glass, Skempton, Duckworth, Cage, Pärt, Twin, Chalmin, Séguinier, Tescari, Satie... / Katia & Marielle Labèque, piano - David Chalmin, guitare, basse, voix - Raphaël Séguinier, batterie - Nicola Tescari, piano
20,99 €
13,99 €

Classique - Paru le 10 février 2013 | KML Recordings

Studio Masters Livret Distinctions 5 de Diapason - Pianiste Maestro - Choc de Classica - Qobuzissime - Qualité Studio Masters Garantie
Enormément Qobuzissime, totalement crossover dans le meilleur sens du terme, le triple album "Minimalist Dream House" de Katia et Marielle Labèque est un pur bonheur hypnotique ! L’idée est née en 2011, lorsque le Kings Place Festival de Londres a invité Katia et Marielle à fêter cinquante ans de minimalisme : un demi-siècle en effet, depuis 1961, année de composition du Mescaline Mix de Terry Riley comme point de repère. Mais l’essentiel n’est pas de trouver la date de naissance exacte : Katia et Marielle Labèque remontent d’ailleurs plus loin, notamment avec les célèbres Vexations de Erik Satie qui préfigurent les boucles hypnotiques de Steve Reich ou de Terry Riley. L’enjeu de ce projet n’était donc pas uniquement de retracer l’histoire d’un courant musical, il était aussi de montrer en musique comment ce courant a essaimé dans le rock avant-gardiste comme dans l’électro. On entendra donc dans cet album aussi des reprises d’Aphex Twin, ou de Sonic Youth, jusqu’à s’y fondre et confondre ! Cet album est disponible sur Qobuz en exclusivité en 24 Bits Qobuz Studio Master et 5.1 Multicanal ! Œuvres de Glass, Skempton, Duckworth, Cage, Pärt, Twin, Chalmin, Séguinier, Tescari, Satie... / Katia & Marielle Labèque, piano - David Chalmin, guitare, basse, voix - Raphaël Séguinier, batterie - Nicola Tescari, piano
14,99 €
9,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 19 janvier 2013 | Mirare

Studio Masters Livret Distinctions Qobuzissime - Qualité Studio Masters Garantie
Composée en 1923 sur des poèmes d'Henri Ghéon, l'un des fondateurs de la Nouvelle Revue française, Le Miroir de Jésus d'André Caplet demeure l'une des oeuvres les plus oubliées de la musique française du début du XXe siècle. Partition nourrie à l'esthétique debussyste, baignée de lumière et d'intensité pudique. Les effleurements délicats et insaisissables qui animent ce chef-d’œuvre complet sont ravivés par des interprètes fins et inspirés, à commencer par le splendide Quatuor Sine Nomine. Du plaisir, rien que du plaisir ! Œuvre mystique, Le Miroir de Jésus écrit en 1923 sur des poèmes d’Henri Ghéon, est une partition tout à fait singulière par sa structure en quinze fragments où le chrétien médite sur les « mystères » vécus par la Vierge Marie face aux événements de la vie de son Fils, comme dans un « miroir » d'elle-même. Par sa formation également : mezzo-soprano, chœur de femmes, harpe et quintette à cordes. Une œuvre rare, raffinée, à méditer autant qu’à écouter.     André Caplet (1878-1925) passe trop souvent pour un épigone de Claude Debussy. En réalité, Prix de Rome 1901, chef d’orchestre de tout premier plan, mais compositeur discret, il fut une figure marquante de son temps aussi bien à Paris qu’à Boston où il fut directeur artistique de l’opéra avant de partir à la Guerre 14-18. Revenu affaibli, il se consacra à la composition laissant une œuvre raffinée et singulière à plus d’un titre. Le Miroir de Jésus écrit en 1923 sur des poèmes d’Henri Ghéon en témoigne. La partition se présente comme une série de quinze méditations sur la vie du Christ telles que la Vierge Marie a pu les vivre comme un « miroir » d’elle-même. Une mezzo-soprano, un chœur de femmes, une harpe et un quintette à cordes apportent une couleur très particulière à cette partition qui se situe dans une tradition française qui va de Gounod à Messiaen en passant par Fauré, Debussy, Tournemire, Jehan Alain. Très rarement donné en concert depuis sa création le 22 février 1924 à Lyon, Le Miroir de Jésus paraît aujourd’hui une œuvre foncièrement originale et moderne dans l’esprit comme dans la forme. C’est pourquoi un enregistrement de cette partition exigeante constitue toujours un événement, sujet à découvrir un compositeur trop méconnu et surtout à plonger l’auditeur dans une méditation où la musique semble venir directement du ciel. --------     À 18 ans, André Caplet entre au Conservatoire de Paris et en 1901, il obtient le Prix de Rome. Dès lors, il partage son activité entre la composition et la direction d'orchestre. Caplet se révélera un ardent défenseur de la musique de son temps, dirigeant Debussy, Fauré, Charpentier, Laparra, Aubert, Schoenberg... De novembre 1910 à mars 1914, il dirige six mois par an l'opéra de Boston dont il est le directeur musical. À peine est-il nommé directeur de la musique à l'Opéra de Paris en 1914 qu'il s'engage courageusement dans la guerre. Il en sortira atteint définitivement sur le plan pulmonaire. Refusant désormais toute charge trop lourde pour une santé devenue fragile, il revient à la composition, mais meurt le 22 avril 1925 à 46 ans.     Le chef-d’œuvre de ses dernières années reste incontestablement Le Miroir de Jésus, Mystères du Rosaire. La partition fut écrite d'avril à septembre 1923 d'après des poèmes d'Henri Ghéon. Le Rosaire consiste à dire trois chapelets, chacun comprenant cinq dizaines. Au cours de ces quinze dizaines, le chrétien médite sur les « mystères » vécus par la Vierge Marie face aux événements de la vie de son Fils, comme dans un « miroir » d'elle-même ... Lire la suite dans le livret disponible sur Qobuz Jean-Yves Bras
14,99 €
9,99 €

Quatuors - Paru le 13 novembre 2012 | Les Discophiles Français

Studio Masters Livret Distinctions 5 de Diapason - Le Choix de France Musique - Qobuzissime - Prise de Son d'Exception - Qualité Studio Masters Garantie
Le Quatuor Girard présente son premier album chez Les Discophiles Français ! Le Quatuor Girard est formé de quatre frères et soeurs médaillés des conservatoires de Lyon et Paris, et suit actuellement la prestigieuse classe du Quatuor Ysaÿe. Pour ce premier enregistrement le Quatuor Girard interprète, avec un jeu franc et dynamique et une ample palette de nuances, le quatuor à cordes en ré majeur Op. 76 n° 5 d'Haydn, le Quartettsatz de Schubert ainsi que le quatuor à cordes en la mineur Op. 54 n° 1 de Schumann.Le disque a été capté à la salle Adyar à Paris, siège de très nombreux enregistrements d'André Charlin du catalogue historique des Discophiles. Un enregistrement vivant et naturel qui rend hommage au lieu et met en avant l'extraordinaire fraîcheur du jeu des Girard. Haydn : Quatuor à cordes, op.76 n°5 - Schubert : Quatuor à cordes, D703 "Quartettsatz" - Schumann : Quatuor à cordes, op.41 n°1 / Quatuor Girard Le Quatuor Girard présente son premier album chez Les Discophiles Français ! Le Quatuor Girard est formé de quatre frères et sœurs médaillés des conservatoires de Lyon et Paris, et suit actuellement la prestigieuse classe du Quatuor Ysaÿe. Pour ce premier enregistrement le Quatuor Girard interprète, avec un jeu franc et dynamique et une ample palette de nuances, le Quatuor à cordes en ré majeur, Op. 76 n° 5 d'Haydn, le Quartettsatz de Schubert ainsi que le Quatuor à cordes en la mineur, Op. 54 n° 1 de Schumann. Le disque a été capté à la salle Adyar à Paris, siège de très nombreux enregistrements d'André Charlin du catalogue historique des Discophiles. Un enregistrement vivant et naturel qui rend hommage au lieu et met en avant l'extraordinaire fraîcheur du jeu des Girard.
16,49 €
10,99 €

Musique concertante - Paru le 5 novembre 2012 | harmonia mundi

Studio Masters Livret Distinctions Qobuzissime - Qualité Studio Masters Garantie
Contre toute attente Kristian Bezuidenhout n'est pas un spécialiste du pianoforte... mais un merveilleux pianiste qui joue l'instrument le mieux adapté à sa vision d'interprète et de musicologue chantant. Il n'en est pas à sa première réussite discographique, que ce soit comme soliste ou comme compagnon du ténor Mark Padmore. Mais voici que ses premiers concertos de Mozart sont marqués au sceau d'une joie de jouer, d'une invention et d'un style sans attaches. Un Qobuzissime, conquis. Contre toute attente Kristian Bezuidenhout n'est pas un spécialiste du pianoforte... mais un merveilleux pianiste qui joue l'instrument le mieux adapté à sa vision d'interprète et de musicologue chantant. Il n'en est pas à sa première réussite discographique, que ce soit comme soliste ou comme compagnon du ténor Mark Padmore. Mais voici que ses premiers concertos de Mozart sont marqués au sceau d'une joie de jouer, d'une invention et d'un style sans attaches. Un Qobuzissime, conquis. Mozart installe le chant au cœur de ses concertos. Introverti et parfois incertain au début du Concerto n°17, il se mue ensuite en chant d'oiseau — préfigurant celui de Papageno — pour s'achever dans un finale digne d'un opéra bouffe. Plus majestueux dans le Concerto n°22 — contemporain des Nozze di Figaro — il s'y fait plus âpre dans le mouvement lent avant de revenir à des motifs mélodiques plus joyeux, dont un sera repris dans Così fan tutte. Jamais opéra et concerto n'auront été si proches.
22,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 23 octobre 2012 | Ambronay

Studio Masters Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica - Qobuzissime - Qualité Studio Masters Garantie
22,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 23 octobre 2012 | Ambronay

Studio Masters Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica - Qobuzissime - Qualité Studio Masters Garantie
12,99 €

Classique - Paru le 1 octobre 2012 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

Livret Distinctions Qobuzissime - Qualité Studio Masters Garantie
Le pianiste Francesco Tristano s'est distingué comme l'un des pianistes les plus doués de sa génération. Ce parcours personnel unique, pas si évident à mener, qui en fait un musicien estimé tant pour ses activités sur la scène électro la plus exigeante que dans les plus grandes salles de concert classiques internationales ! Il y a aujourd'hui ce disque, une réussite totale - le second que Francesco signe chez Deutsche Grammophon, après Bach/Cage paru l'année dernière. La mélancolie baroque de Buxtehude, si touchante, répond aux propres compositions de Francesco Tristano qui nous rappelle si bien qu'il n'y a pas de frontières à la musique. Vers la fin de l’automne 1705, Jean-Sébastien Bach, alors à peine âgé de 20 ans, entreprit une marche de presque 400 kilomètres qui le mena d’Arnstadt jusqu’à Lübeck, dans le but de rencontrer le légendaire organiste Dietrich Buxtehude. Derrière le pèlerinage se cache le geste métaphorique : celui de la rencontre avec un homme et avec la tradition, une quête dans le passé nécessaire pour se projeter vers le futur. L’idée du cheminement articule ce nouvel enregistrement de Francesco Tristano. C’est un itinéraire surprenant à travers le temps et l’espace, qui relate la richesse et l’éclectisme de son attachement au répertoire baroque, et où les réitérations rythmiques et l’immanence des timbres sont ses principaux outils pour la création de toutes sortes d’exercices de style et de jeux idiomatiques. Tristano se situe en constant équilibre entre deux univers : celui de la tradition érudite et celui de la Dance électronique. Nul doute que son approche du répertoire classique soit empreinte de nouvelles sonorités et d’esthétiques inhabituelles.