La Discothèque Idéale Qobuz sélectionne des albums originaux non compilés pour en respecter la saveur et le geste artistique, qui ont marqué l'histoire du disque ou qui constituent des enregistrements essentiels de chaque genre musical. En téléchargeant ces albums, ou en les écoutant avec votre abonnement, vous choisirez le meilleur de l'histoire du disque.

Utilisez le code W3FHCFSH pour bénéficier de
5€ de remise immédiate sur votre commande.
Utilisez le code 
KQ4GSNK3
Utilisez le code 
2282K5P6
Utilisez le code 
BCF7ZPS6
Utilisez le code 
2S4Q7R8A

Les albums

2088 albums triés par Date: Plus récent
14,99 €
12,99 €

Rap - Paru le 11 avril 2014 | Columbia - Legacy

Studio Masters Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Début 1994, Nas surgissait sur la scène rap avec un premier album choc, Illmatic, un des disques essentiels de l’âge d’or du hip-hop new-yorkais. Un chef d’œuvre précurseur qui ressort en édition deluxe 20e anniversaire agrémenté de dix remixes, démos et autres inédits (dont un énorme freestyle de plus de sept minutes enregistré le 28 octobre 1993 lors du mythique Stretch Armstrong & Bobbito Show sur l'antenne de la station WKCR). Dès ce premier album produit par (on prend sa respiration, attention) Pete Rock, Q-Tip, DJ Premier et Large Professor, Nas offrait une peinture poétique et nuancée de la vie dans la cité de Queensbridge. Il ouvrait surtout la voie à Notorious BIG, Jay-Z et toute une nouvelle génération de rappeurs new-yorkais. Une réédition essentielle. © MZ/Qobuz

Diction - Paru le 11 avril 2014 | INA

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Le discours du Général de Gaulle du 24 mai - La seconde nuit des barricades - La "commune de Nantes" - La conférence de Grenelle - Pompidou et Daniel Cohn-Bendit + Montage d'entretiens et d'archives - à 2'54, Jacques REMY, étudiant à la Sorbonne : leur écoute du discours "mou" du Général de GAULLE. Leur réaction. (0'39) - à 4'25, Jacques TARNERO, du mouvement du 22 mars : leur perception de ce discours. Leur préparation de cocktails molotov. La dimension ultra-violente, incontrôlée de la manifestation qui va se dérouler au Quartier Latin. Evoque l'incendie de la Bourse. Son jet d'un cocktail molotov sur le Ministère de la Marine. Evoque ceux qui viennent leur proposer des armes et les physiciens qui veulent les aider à fabriquer des explosifs. Ce qu'il ressent à ce moment là. (1'53, au total) - à 9'29, Henri WEBER, de la Jeunesse Communiste Révolutionnaire Marxiste Léniniste : les raisons de l'hostilité de son groupe à réinvestir le Quartier Latin, leur option. Leur rôle pour empêcher les manifestants de prendre des armes chez les armuriers, et, pour éviter l'occupation des édifices administratifs. Leur absence de volonté de prise du pouvoir. Les batailles Rive Droite. Les encouragements qu'ils reçoivent de la population (prostituées, camionneurs...), leur relative symbiose. Les combats violents Rive Gauche. La difficulté à traverser les ponts. La chance d'avoir comme Préfet de police, Maurice GRIMAUD. (3'25, au total) - à 10'35, Alain KRIVINE, du mouvement des Jeunesses Communistes Révolutionnaires : leur compréhension du mouvement. Leur but : sauver l'unité. L'inexistence de lutte armée. Leur rôle pour empêcher les manifestants de prendre des armes chez les armuriers. (0'41) - à 13'52, Roland CASTRO, étudiant aux Beaux-Arts : le désir collectif symbolique lors de l'incendie de la Bourse. Sa participation à cet acte et comment il le perçoit . (0'46) - à 15'29, Maurice GRIMAUD, Préfet de Police : les craintes éprouvées le 24 mai. L'ébullition du Quartier Latin et l'agitation Rive Droite. Les difficultés de la relève des forces de police épuisées. (1'27, total) - de 23'36 à 27'43, 7 brèves interventions à propos du mouvement de grêve à Nantes : François DENIAU, UNEF Nantes (0'32) ; Bernard THAREAU, agriculteur (0'40) ; Yves ROCTON, de Force Ouvrière (0'40) ; Serge PERRIN, de la CFDT (0'50 ) ; Nicole GRIMAUD (0 '14) ; Georges PRAMPART, de la CGT (0'27) ; Alexandre HEBERT, de Force ouvrière (0'42) : le mot d'ordre donné par la FNSEA et la décision en Loire-Atlantique du lien à faire avec le mouvement des ouvriers. La solidarité et l'organisation du monde agricole. Le mouvement dans la région Nantaise, la signification politique de la grêve générale. L'impact de la grêve, les précautions prises. Le rôle des femmes dans la grêve. Ce que signifiait la "commune" de Nantes et l'impact relatif du Comité de Solidarité Intersyndicale. L'absence de prolongement politique à l'action qui, elle, avait une dimension politique . Les objectifs et les limites de la grêve générale. (4'07, au total) - à 30'40, François CEYRAC, Vice-Président du CNPF : la phase de discussion avec les syndicats de décembre 67 à février 68, son contenu. Les conditions de la préparation de la conférence de Grenelle. La position de Georges POMPIDOU : Les questions et conséquences de cette réunion. L'ambiance et les participants. (2'59, au total) - à 31'04, René BONETY, responsable CFDT : la caractéristique de la situation sociale des entreprises avant 1968. Les rapports entre les organisations syndicales. Leur ignorance de ce qu'il allait advenir. L'aspect quantitatif et qualitatif des revendications. La position de la CFDT. La préparation d'une manifestation PS, FEN, CFDT. (3'06, total) - à 31'40, Jean-Marcel JEANNENEY, Ministre des Affaires Sociales : la politique de réduction systématique des "zones" de salaire. La politique temporisatrice de POMPIDOU et de BALLADUR. Il confirme le calme du début de l'année 68. La surprise de l'augmentation de 30% du SMIC. La menace et le rejet d'une troisième instance représentative des salariés dans les CE (section syndicale). La conférence de Grenelle : les aspects pratiques et la mise en place de la section syndicale d'entreprise. (4'25, au total) - à 33'56, Georges SEGUY, responsable CGT : le message qu'il a reçu du CNPF proposant une discussion. Leur réponse. Les conséquences. L'ambiance de la réunion. Sa première expérience. Les conditions différentes de celles de 1968. La réaction de femmes à l'annonce de l'augmentation du SMIC. L'importance des bas salaires à l'époque. Le contenu de son échange avec Jacques CHIRAC, lors d'une suspension de séance : conséquences. L'attitude de la CGT à l'égard de la CFDT pendant les débats. Les raisons de leur refus de signer ces accords. (4'05, au total) - à 40'30, Michel JOBERT, Directeur de Cabinet de Georges POMPIDOU : le comportement de POMPIDOU, son action, son projet de dévaluation du franc. (0'30) - à 41', Jean BORNARD, responsable CFTC : la formule de POMPIDOU : "il vaut mieux une dévaluation qu'une révolution". (0'23) ARCHIVES PHONOTHEQUE : - Voix Charles de GAULLE. (trois extraits de son discours du 24 mai, 1'57) - à 6'20, Voix Daniel COHN-BENDIT : sa présence en France, sa réaction au discours de de GAULLE. (1'16) - à 20'43, Voix Christian FOUCHET : la pègre cherche les coups. Les ambulances de la Croix Rouge sont truffées d'espions. Le travail des forces de l'ordre. (2') - à 29'17, Voix Georges POMPIDOU : l'annonce de la réunion entre organisations syndicales et patronat. (1'12) - Reportages et commentaires de journalistes sur fond de manifestation : la manifestation du 24 mai, la Bourse est en feu...ambiance foule, cris, tirs, klaxons, chant l'Internationale... Sur ambiance un homme énumère les besoins des médecins pour soigner les blessés. (3'22, au total)

Documents historiques - Paru le 11 avril 2014 | INA

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Le discours du Général de Gaulle du 30 mai - Les événements de juin - Bilans - Influences - Interprétations - Analyses et auto-analyses + Montage d'entretiens et d'archives - à 3'07, Roland CASTRO, architecte (en 1988) : leur réaction au discours du Général de Gaulle. La spontanéité et la brièveté du mouvement de mai. L'impact des idées sur ce mouvement. L'influence des Situationnistes. (2'14, au total) - à 3'39, Pierre CHAUNU, historien (en 1988) : imite le Général (0'04) et commente son discours. Le raz-le-bol général. (0'23) - à 4'29, Michel JOBERT, ancien ministre : ce que voulait faire de GAULLE, sa divergence avec POMPIDOU. Le contenu du discours du Général. Les raisons de la fin du mouvement de grève. (2'06, au total) - à 6'27, Georges SEGUY, ancien responsable CGT : de GAULLE et la CGT. Leur connaissance mutuelle. L'esprit de responsabilité de la CGT. (0'50) - à 7'38, Jacques SAUVAGEOT, ancien vice-président de l'UNEF : Les raisons de la marginalisation du PCF. Ses objectifs relayés par la CGT. La peur du PCF. Leur réaction au discours de de GAULLE. (2'16, au total) - à 8'33, Henri WEBER, maître de conférences en sciences politiques (aujourd'hui) : les comportements de la CGT et du PCF à l'égard du mouvement. Leurs souhaits. La faiblesse de l'extrême-gauche et des étudiants organisés. Conséquences. La jeunesse, véritable acteur social de 68. Son jugement sur mai 68 . Les conséquences. (6'50, en partie sur musique, au total) - à 9'41, Alain KRIVINE, actuel porte parole de la Ligue Communiste Révolutionnaire : l'impossibilité de comploter. La paralysie des deux camps et l'intervervention de de GAULLE. L'absence de perspective politique des organisations de gauche. Son jugement sur le mouvement de mai 68. L'absence du mouvement de libération des femmes. Le problème de l'immigration mal posé par les maoïstes. Les problèmes d'après-68 : l'homosexualité, la vie quotidienne... Conséquences de mai 68 sur les organisations syndicales. Ce à quoi on réduit 1968, aujourd'hui. Des leaders inactifs, dont Bernard-Henri LEVY. (5'27, sur musique au total). - à 12'38, Jacques REMY, chercheur à l'INRA (en 1988) : le ton et la force du discours de de GAULLE. Leurs réactions. (0'26) - à 15'45, Pierre LEFRANC, actuel Secrétaire général de l'Institut de GAULLE : la foule rassemblée place de la Concorde. L'ambiance. (0'48, sur musique) - à 18', Jacques TARNERO, du mouvement du 22 mars : les raisons de l'érosion du mouvement. Les pertes du PCF. Son jugement sur le mouvement de mai. La jeunesse et le droit au rêve. L'abolition du temps, point positif de mai 68. Les "conneries pathétiques". (3'38, au total, sur musique) - à 23'36, Daniel COHN-BENDIT, ex-leader des étudiants, actuellement adjoint à la mairie de Francfort (Allemagne) : les raisons de la révolte. (0'22) - à 30'13, Alain GEISMAR, ex-secrétaire général du SNESUP, informaticien (1988) : ses découvertes en mai 68. (1'20) - à 35'39, Edouard BALLADUR, ancien conseiller technique de Georges POMPIDOU : son jugement sur les conséquences de mai 68 sur la société française. Ses réactions de l'époque, ses regrets. (1'19, sur musique) - à 37'31, Henriette ASSEO, du mouvement du 22 mars : l'anti-féminisme de mai. L'image des femmes dans le mouvement révolutionnaire. Le machisme à la cité universitaire. L 'éradication de l'esprit de mai par les "nouveaux philosophes". L' importance du mouvement de mai 68. (2'13, au total, sur musique) - à 40'51, René BONETY, ex-resp. CFDT : l'action syndicale après mai 68. (0'23) - à 43'30, Romain GOUPIL, du comité d'actions lycéens, cinéaste (aujourd'hui) : les interdits dans les lycées en 1968. L'après-mai (0'50) - à 45'46, Pierre-André TAGUIEFF, chercheur à l'école Normale Supérieure : l'imprégnation "situationniste" de l'esprit de mai. Les thèmes de ce groupe. L'héritage soixante-huitard . La marginalisation de l'extrême gauche, dont celle des anarchistes. (3') - à 49'24, Serge JULY, Directeur du quotidien Libération : pourquoi il y a eu Mai 68 en France. (1'02, sur musique). - à 51'54, Bernard-Henri LEVY, philosophe : les raisons de sa non-participation au mouvement de mai 68. Sa fascination pour l'extrême-gauche. (2'38) - à 56', Voix non déterminée : l'absence de héros en mai. Mai 68, une marque collective. (0'25) ARCHIVES PHONOTHEQUE : - à 2'45, Voix Charles de GAULLE : huit extraits de son discours du 30 mai. (3'38) - à 10'35, Voix André MALRAUX la position des deux camps : PCF et de Gaulle. (1'14) - à 14'58, François MITTERRAND : sa réponse au discours de de GAULLE. (0'28) puis La Marseillaise.(0'19) - à 16'34, Michel DEBRE (sur bruits de foule) : "De GAULLE est un homme seul". (0'23 )
14,99 €
11,99 €

Bandes originales de films - Paru le 7 avril 2014 | Wagram Music

Studio Masters Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
19,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 31 mars 2014 | Mercury Records Limited

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz

Bandes originales de films - Paru le 28 mars 2014 | Nonesuch

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
26,23 €
19,49 €

Rock - Paru le 24 mars 2014 | Polydor (France)

Studio Masters Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Rocking in Nashville est un des grands albums d'Eddy Mitchell dans lequel notre "Schmoll" national reprend les titres fondateurs du rock’n’roll de Chuck Berry. Enregistré comme son nom l'indique, à Nashville, Rocking in Nashville est un must gravé avec les meilleurs musiciens du cru. Les textes sont signés du chanteur lui-même, sous son nom de naissance, Claude Moine. Cet album sera un tel succès qu’un an après sa sortie, en 1975, toute la troupe de Nashville se retrouve sur la scène de l’Olympia à Paris pour un concert exceptionnel. La première partie sera assurée par Charlie McCoy et ses Nashville Boys. Toute l’équipe de l’album est du voyage. En seconde partie Eddy Mitchell retrouve "sa bande" pour un "live" délirant qui fait chavirer la salle. A conserver dans sa discothèque idéale Qobuz
7,53 €

Jazz - Paru le 24 mars 2014 | Blue Note Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
L'association entre la trompette de Donald Byrd, le leader, et le saxophone baryton de Pepper Adams, a donné de grands disques (pour le label Blue Note en particulier). Une sonorité qui a renouvelé le quintet de jazz trompette / saxophone (souvent alto ou ténor) en front line. Ce The Chant, enfin réédité, est un de leur tout meilleur, mais n'est pas le plus connu. Une invitation à le (re)découvrir.
17,48 €
12,99 €

Pop - Paru le 24 mars 2014 | This Record Company Ltd.

Studio Masters Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Sorti en 1973, Goodbye Yellow Brick Road est considéré comme l’un des albums majeurs d’Elton John. En l’espace de 17 titres sans temps mort, le chanteur anglais montre toute l’étendue de son talent de songwriter. Au sommet de son art, il livre certains de ses morceaux les plus inspirés, qui font aujourd’hui figure de classiques et nous rappellent l’immense talent de l’un des chanteurs les plus influents du XXe siècle. © NG/QOBUZ
9,99 €

R&B - Paru le 21 mars 2014 | Hi Records Under Exclusive License to Fat Possum Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz

Enfants - Paru le 14 mars 2014 | RCA Records Label

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
17,48 €
12,99 €

Jazz - Paru le 10 mars 2014 | Concord Music Group, Inc.

Studio Masters Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qualité Studio Masters Garantie
17,48 €
12,99 €

Chanson française - Paru le 10 mars 2014 | Barclay

Studio Masters Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qualité Studio Masters Garantie
17,48 €
12,99 €

Chanson française - Paru le 10 mars 2014 | Barclay

Studio Masters Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qualité Studio Masters Garantie
17,48 €
12,99 €

Chanson française - Paru le 10 mars 2014 | Barclay

Studio Masters Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qualité Studio Masters Garantie
Un chef d’œuvre ! L’un des plus grands albums de la chanson française. Dix chansons magnifiques, sur des paroles du plus grand poète français du XXème siècle servies par une adaptation somptueuse et la voix envoûtante de Jean Ferrat qui dira : « Aragon est le seul poète connu que j'ai mis souvent en musique. Je trouve que sa poésie correspond à une sorte d'idéal d'écriture dans le domaine de la chanson. Le sens des images, la force de son expression, la concision extrême de ses vers ce sont des choses qui, à mon avis, sont essentielles dans l'écriture d'une chanson. Pour moi, Aragon reste un des grands poètes de notre temps et de tous les temps. Il a une richesse d'expression, une concision, une densité d'écriture, une imagination prodigieuse. Dans les textes que j'ai mis en musique, il y a essentiellement des poèmes d'amour. Je n'ai pas mis en musique de textes proprement politiques ». Effectivement, tout le monde a déjà fredonné Que serais-je sans toi ou Heureux celui qui meurt d’aimer ou encore Nous dormirons ensemble autant de messages d’amour adressés à un être aimé.