La Discothèque Idéale Qobuz sélectionne des albums originaux non compilés pour en respecter la saveur et le geste artistique, qui ont marqué l'histoire du disque ou qui constituent des enregistrements essentiels de chaque genre musical. En téléchargeant ces albums, ou en les écoutant avec votre abonnement, vous choisirez le meilleur de l'histoire du disque.

Les albums

545 albums triés par Date: Plus récent et filtrés par Classique
9,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 23 février 2014 | Arion

Distinctions 5 de Diapason - Choc du Monde de la Musique - Discothèque Idéale Qobuz
Le baryton néerlandais Bernard Kruysen était un des meilleurs connaisseurs et interprètes de la mélodie française. Ses enregistrements sont malheureusement réédités au compte-gouttes, c'est donc une aubaine que de l'écouter ici dans cet album consacré à Francis Poulenc. On y retrouve la beauté et l'ampleur d'une vraie voix d'opéra (ainsi que le voulait Poulenc) et une diction qui rend toute lecture du texte superfétatoire dans un style excluant le maniérisme qui entache trop souvent ce répertoire. Au piano, Noël Lee est un partenaire de rêve, écoutant et épousant les moindres intentions du chanteur et du texte musical. FH
9,99 €

Classique - Paru le 1 février 2014 | SOMM Recordings

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Un enregistrement qu'on désespérait de pouvoir retrouver un jour. C'est chose faite. Enregistrée autrefois par la défunte Guilde Internationale du Disque avec l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich qui n'enregistrait pas du tout à cette époque, cette Symphonie no 8 sous la direction de l'immense Rudolf Kempe atteint des sommets. L'adagio (près de 28 minutes) n'est plus de ce monde et nous parle directement à l'âme, le finale, tellurique, halluciné, renverse tout sur son passage. La puissance universelle du langage de Bruckner avec ses angoisses, ses questionnements et son aspiration à la paix est là tout entière et on regrette amèrement que le grand chef allemand nous ait laissé si peu de témoignages brucknériens, car il fait partie des élus. FH
12,99 €

Musique de scène - Paru le 27 janvier 2014 | Decca

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Un enregistrement comme improvisé, et une merveille de poésie et de finesse. Karajan se révèle aussi surprenant que fascinant ! Wiener Philharmoniker - Herbert von Karajan, direction / Enregistrement réalisé à Vienne, Sofiensaal, les 5-22 septembre 1961
12,99 €

Classique - Paru le 1 décembre 2013 | Philips

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Une anthologie Bach au piano qu'il faut absolument connaître pour son mélange de rigueur et de jubilation. Avec son inimitable toucher, Alfred Brendel cisèle ces pièces avec délicatesse et sait étirer les arias en abolissant le temps. On aura rarement entendu un Concerto Italien aussi idéalement chanté, une Fantaisie chromatique et fugue si structurée et qui sente si peu l'effort. Aux antipodes de ce que nous apportent les clavecinistes d'aujourd'hui, Brendel, en 1976, apportait une conception sereine et lumineuse de l'écriture de Bach. On peut ne adhérer totalement à cette vision romantique, mais l'expression qui en émane ne laissera personne indifférent. FH Alfred Brendel, piano, enregistré en 1976
12,99 €

Classique - Paru le 4 novembre 2013 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Tout simplement idéal ce Barbier là ! Un plateau de rêve avec des chanteurs rompus à ce répertoire. Chacun est à sa place, de la Rosine rouée et coquine de Teresa Berganza, au Figaro raffiné et plein d'abattage de Hermann Prey, en passant par le Comte frivole de Luigi Alva jusqu'au ridiculissime Basilio incarné par l'inénarrable Paolo Montarsolo. On s'amuse de cette drôlerie et on admire une fois de plus l'implacable machine si bien huilée du théâtre rossinien sous la baguette sans cesse inventive et frémissante de Claudio Abbado. FH Teresa Berganza (Rosine) - Hermann Prey (Figaro) - Luigi Alva (Le Comte Almaviva) - Paolo Montarsolo (Basilio) - Ambrosian Opera Chorus - Orchestre Symphonique de Londres, Claudio Abbado / Enregistré à Londres, Watford Town Hall, les 11-15 septembre 1971
38,99 €

Classique - Paru le 4 novembre 2013 | Universal International Music B.V.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
On peut difficilement rêver d'une sonorité plus belle et d'une recherche de beauté supérieure à celle des Italiens. Cette intégrale des quatuors de Mozart est sans conteste une des grandes réalisations discographiques de l'histoire de la musique au XXe siècle. La plénitude sonore est ici au service d'une expression où alternent les sentiments de tendresse, de révolte et de tragique si typiquement mozartiens. Selon Nietzsche seul l'artiste d'exception peut dépasser l'humain, si c'est le cas de Mozart c'est aussi le cas de certains interprètes qui ont su le traduire sans le trahir. La recherche apollinienne du Quartetto Italiano fait partie de ce petit nombres d'élus. FH
7,99 €

Classique - Paru le 21 octobre 2013 | La Dolce Volta

Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
La Dolce Volta ayant repris une partie du label Calliope, revoilà disponibles en numérique trois premiers volumes de l’intégrale de l’œuvre pour orgue de Bach par André Isoir, incontestablement l’une des quelques grandes versions de ces pages majeures (où l’on compte celles de Marie-Claire Alain et de Michel Chapuis en particulier). Outre le sentiment jubilatoire qui habite son interprétation, la réussite d’André Isoir, ici à l’apogée de son art, tient au choix judicieux des instruments, à l’inventivité des registrations, la souplesse de son jeu, l’expressivité de son phrasé et sa facilité technique se jouant des passages les plus difficiles. Un «must» au sommet de la discographie. GG
7,99 €

Classique - Paru le 21 octobre 2013 | La Dolce Volta

Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
La Dolce Volta ayant repris une partie du label Calliope, revoilà disponibles en numérique trois premiers volumes de l’intégrale de l’œuvre pour orgue de Bach par André Isoir, incontestablement l’une des quelques grandes versions de ces pages majeures (où l’on compte celles de Marie-Claire Alain et de Michel Chapuis en particulier). Outre le sentiment jubilatoire qui habite son interprétation, la réussite d’André Isoir, ici à l’apogée de son art, tient au choix judicieux des instruments, à l’inventivité des registrations, la souplesse de son jeu, l’expressivité de son phrasé et sa facilité technique se jouant des passages les plus difficiles. Un «must» au sommet de la discographie. GG
38,69 €

Classique - Paru le 2 août 2013 | Parlophone Label Group

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Réunir ainsi en un album les trois opéras écrits en étroite collaboration entre Mozart et son librettiste Lorenzo Da Ponte, c'est aussi rendre hommage aux merveilleux spectacles présentés par Riccardo Muti, tant au Festival de Salzbourg qu'à la Scala de Milan, où il avait succédé à Claudio Abbado comme directeur musical, de 1986 à 2005. Des spectacles qui ont beaucoup marqué cette période, grâce au formidable talent du chef napolitain qui s'est révélé un mozartien de premier ordre, mais aussi grâce aux mises en scène de Giorgio Strehler (Don Giovanni et Les Noces) et Michael Hampe (Cosi fan tutte) et aux distributions qui réunissaient les plus grands chanteurs de l'époque. Les mérites d'une telle folle entreprise sont bien sûr divers et inégaux, mais il reste avant tout un "esprit" unique que l'on ressent à chaque instant au cours de ces presque neuf heures de musique sublime. Tout ici est affectif et incarné avec une hauteur de vue et des interprétations rendant parfaitement justice à ce grand théâtre de la vie et des sentiments conçu par Mozart. FH

Classique - Paru le 11 mars 2013 | EMI Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qualité Studio Masters Garantie
En 1973 est annulée la session que devait réaliser Wolfgang Sawallisch pour Electrola / EMI d'un opéra de Wagner à Dresde. D'un commun accord, l'équipe technique et les musiciens décident tout de même d'honorer le contrat et ... de graver les Symphonies de Schumann. De cela naîtra un enregistrement d'une beauté à couper le souffle. Intensité des phrasés, souplesse rythmique, chaleur de l'orchestre, tout sonne ici magistral !
8,99 €

Classique - Paru le 4 février 2013 | Ricercar

Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
Un enregistrement qui est comme une thérapie pour mélomanes stressés pas la vie contemporaine. Ockeghem a probablement composé sa Messe Mi-mi lorsqu'il était en poste à la cathédrale St-Martin de Tours. Chantée ici avec un art consommé de la ligne vocale par la Cappella Pratensis, il se dégage de sa musique une telle perfection qu'elle ne peut qu'engendrer une sorte de paix intérieure que l'on soit ou non mystique. FH
35,09 €

Classique - Paru le 14 janvier 2013 | Parlophone Label Group

Livret Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
Un album essentiel pour celles et ceux qui aiment la musique de Francis Poulenc. Les enregistrements ne sont pas d'aujourd'hui, mais ils sont tous très bien enregistrés, souvent avec des artistes qui ont bien connu le compositeur, à commencer par le fidèle Georges Prêtre que Poulenc appelait familièrement "mon Prêtre ultra adoré". On trouve dans ce fort volume, y compris des oeuvres retrouvées qui ne figuraient pas dans les parutions antérieures. Les mélodies, la musique de chambre, la musique d'orchestre, la musique vocale, tout y est et, le plus souvent, dans les versions de références. Oscillant du rire aux larmes, la musique de Poulenc est aussi variée que la vie elle-même et aussi fraîche qu'hier. FH
15,09 €

Musique symphonique - Paru le 7 janvier 2013 | Warner Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Le grand chef-d'orchestre finlandais Paavo Berglund a enregistré trois superbes intégrales des Symphonies de Jean Sibelius. Ce dernier l'avait d'ailleurs félicité après avoir entendu une des ses interprétations. Elles sont toutes trois au même niveau d'excellence et ne varient vraiment que par la prise de son et les sonorités différentes des trois orchestres. Revoilà la première des trois, réalisée avec l'Orchestre de Bournemouth dont Berglund fut le titulaire de 1972 à 1979. Une fois de plus on constatera combien il est difficile de départager les trois intégrales laissées par le chef finlandais et combien il est indispensable de les connaître pour tout sibélien patenté ou débutant. FH Bournemouth Symphony Orchestra - Paavo Berglund, direction / La première intégrale des Symphonies de Sibelius réalisée par le chef Paavo Berglund pour EMI, entre 1973 et 1976.
12,99 €

Classique - Paru le 5 novembre 2012 | Universal Music Division Classics Jazz

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Sous l'appellation fallacieuse de "Divertimento", Mozart cache une des musiques les plus déchirantes qui soient sorties de sa plume. Mais quel drame intérieur pouvait ainsi le ronger, ce 27 septembre 1788, en composant pour son ami et frère de loge Michael Puchberg, une musique aussi désespérée ? Les 8 mouvements de ce trio à cordes sont traversés d'une amertume que la joie pudique de l'allegro final n'arrive pas à dissiper. L'enregistrement du Trio Grumiaux est au diapason de cette musique angoissée qui semble scruter la destinée de tout être humain mieux que quiconque. Ce Mozart fraternel et fragile trouve ici des interprètes à sa mesure. FH
12,99 €

Classique - Paru le 5 novembre 2012 | Universal Music Division Classics Jazz

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Un enregistrement qui avait surpris, subjugué, agacé, divisé la presse et le public à sa sortie en 1985. A cette époque, on était plutôt habitué à des interprétations roboratives et souvent ampoulées des concertos de Rachmaninov. Se souvenant probablement des enregistrements du compositeur lui-même, Zoltan Kocsis file comme un destrier dans la puszta, sans rubato, sans effets venant grossir un flot expressif contenu dans la musique de Rachmaninov et qui se suffit à lui-même sans le sur-exprimer. Ce qui avait pu paraître froid et inutilement décapant à l'époque est en fait une fascinante vision, dans laquelle l'exaltation naît d'une formidable virtuosité et d'une prise de risque constante. Ces oeuvres aussi connues et rabâchées trouvent ainsi un climat d'électricité, de motricité et de tension absolument prodigieux. FH