Artistes similaires

Les albums

9,99 €

Chanson française - Paru le 6 juin 2011 | Disques Dreyfus

Distinctions Qobuz Référence
Magali Noël débute à 16 ans comme chanteuse de cabaret dans des revues parisiennes puis elle devient actrice de cinéma et incarne l’un des symboles des fantasmes sexuels de Federico Fellini dans La Dolce Vita (1960). Suivront Satyricon (1969) et surtout Amarcord (1973), où elle campe une inoubliable pin-up de province. Coté chanson, sa carrière est marquée par son célèbre - et audacieux - Fais-moi mal, Johnny, écrit par Boris Vian. Aujourd’hui, 50 ans après la disparition de son ami, Magali Noël a voulu rendre hommage à ce merveilleux auteur, en interprétant ses textes sur des titres composés par les plus grands compositeurs de Jazz (Thelonious Monk, Duke Ellington, Jerome Kern...).
11,99 €

Chanson française - Paru le 18 mai 2009 | Disques Dreyfus

Distinctions Qobuz Référence
Compilation de chansons écrites par Boris Vian et chantées par l'actrice et chanteuse française Magali Noël sur des compositions de Jean-Marc Sabrou, Marguerite Monnot, Jacques Higelin, Alain Goraguer, Henri Salvador... + 4 titres écrits et chantés par Boris Vian     Les plus grands écrivains se cantonnent rarement au seul champ de l'écriture : Hugo s'affirmait ainsi comme un peintre précurseur, Goethe comme l'un des plus grands scientifiques allemands de son temps et Voltaire comme un historien pénétrant. A l'égal d'Hoffmann, Boris Vian partageait son inspiration entre littérature et musique.     Vian vint en effet au monde sous des auspices musicaux. Pianiste et harpiste, sa mère lui donne le nom d'un personnage d'opéra : Boris Godounov. Il reçoit une éducation musicale essentiellement centrée sur le classique : son cadet, Alain Vian deviendra ainsi expert en instruments anciens. En 1936, alors âgé de quinze ans, Vian découvre le jazz. A la suite de cette révélation, il devient rapidement un personnage clé du jazz français : il participe dès 1939 à l'organisation du second concert de Duke Ellington en France. Interrompue par une décennie d'écriture, sa carrière musicale reprend après l'échec de L'Arrache-cour en 1953. Ses chansons accèdent rapidement à la notoriété : dès 1954 il part en tournée. En 1955 il devient directeur artistique pour Philips, et commence à s'intéresser à l'opéra ― il amorce la rédaction de Fiesta en collaboration avec Darius Milhaud ― et au rock n' roll. Il décède en 1959 sans avoir pu mener à bien l'ensemble de ses projets musicaux.     Le maître-mot de Boris Vian Jazzman demeure l'éclectisme : tout en sympathisant avec certaines légendes du jazz telles que Miles Davis, il ne s'attachait à aucun style en particulier. En écrivain, Vian prend au contre-pied la fameuse sentence : « Prima la musica, poi la parola ». Il conçoit avant tout la musique comme un accompagnement au texte : selon les idées que ce dernier lui suggère, Vian mettra en avant tel procédé musical ou tel autre.     Née en 1932, Magali Noël fut l'une des grandes interprètes de Vian. Elle créa à la fin des années 1950 nombre de ses succès, tels que Fais-moi mal Johnny. Un demi-siècle plus tard, elle revient sur ce répertoire avec un regard neuf, mais une musicalité intacte. Elle déploie dans la Valse dingue un enthousiasme communicatif. La Lune des bombardiers démontre ses talents de récitante : sur une voix monocorde, elle égrène des termes hallucinés, portée par une musique qui anticipe sur le Space Opera de la décennie suivante. Surtout, Magali Noël sait magnifiquement, dans On fait des rêves, passer de la parole au chant, comme si le chant n'était jamais que le prolongement de la vie quotidienne.
12,99 €

Chanson française - Paru le 14 octobre 2002 | Mercury

4,99 €

Chanson française - Paru le 22 juillet 2013 | Productions Jacques Canetti Because Music

3,99 €

Chanson française - Paru le 10 décembre 2013 | Tsk Music

L'interprète

Magali Noël dans le magazine