Artistes similaires

Les albums

14,99 €
12,99 €

Classique - Paru le 19 octobre 2012 | Sony Classical

Studio Masters Livret Distinctions Choc de Classica - Qualité Studio Masters Garantie
Après un formidable récital à Vienne (Beethoven, Albéniz, Prokofiev, Chopin) et une monographie dédiée à Liszt, l'étonnant Lang Lang nous propose un voyage au coeur de l'œuvre de Chopin. Il choisit le deuxième recueil des "Études", complétées par certains des plus beaux "Nocturnes". Outre la virtuosité, c'est la profonde musicalité de l'artiste qui continue de subjuguer ici : une sonorité pleine de soleil, une vigueur réjouissante dans les accents, une juste sensibilité. À découvrir de toute urgence. Chopin : 12 Études (Livre II), Op. 25 - Nocturnes Op. 15 No. 1, Op. 55 No. 2, Op. post (No.20a) - Grande Valse Brillante Op. 18 No. 1 - Andante spianato et Grande Polonaise - Valse Op. 64 No. 1 / Lang Lang, piano
14,99 €
12,99 €

Classique - Paru le 19 août 2011 | Sony Classical

Studio Masters Livret Distinctions Choc de Classica - Qualité Studio Masters Garantie
Ce portrait Liszt de Lang Lang réunit des pièces parmi les plus célèbres du compositeur, les Rhapsodies hongroises Nos. 6 & 15, le Liebestraum No. 3, autant de pièces où le jeune musicien chinois peut faire valoir sa virtuosité, ou la brillance de son toucher, ici idéalement accordées à l'esprit de Liszt. Complété par une interprétation puissante et virevoltante du Concerto No. 1, avec les Wiener Philharmoniker et Valery Gergiev, cet album possède toutes les caractéristiques de l'envoûtement. Liszt : Romance "O pourquoi donc", Etudes "La campanella" & "Un sospiro", Grand Galop chromatique, Ave Maria S 558, Consolation No. 3, Liebestraum No. 3, Rhapsodie hongroise No. 6 & 15 (Rakoczy March), Concerto No. 1 en mi bémol majeur, S 124 / Lang Lang Franz Liszt a été de son vivant sans doute l’une des premières “star” de l’histoire de la musique ; profil de séducteur hors du commun, il a acquis dès l’âge de huit ans des dons de pianiste exceptionnels, auxquels s’ajoutaient déjà ceux d’une mémoire prodigieuse. Très vite, Liszt incarne l’artiste romantique, romanesque par excellence, mais, outre son physique avantageux de jeune premier, beauté fatale et ardente, il électrise le public dans l’Europe entière, par la qualité de son jeu et la splendeur de sa musique. Il devient bientôt le plus grand pianiste de son temps, insurpassable de virtuosité mais aussi irrésistible de charme, de délicatesse, envoûtant littéralement son public. A dix-huit ans, il rencontre en 1822, cinq ans avant sa mort, Beethoven lui-même, qui lui confie sa profonde admiration. Le phénomène Liszt va consacrer une des plus grandes carrières d’interprète de tous les temps, alors que le compositeur entre dans l’histoire, non par hasard, mais comme novateur et ancêtre du piano moderne, dans la lignée de Beethoven lui –même, trente ans plus tôt. C’est sans doute ce qui a le plus inspiré Lang Lang, génie du piano, probablement l’un des plus grands d’aujourd’hui, lui-même à peine âgé de trente ans, adoré aux quatre coins du monde pour sa virtuosité, le charme de son jeu, son audace, sa créativité, autant que pour le charme de sa personnalité hors du commun. L’artiste, d’un enthousiasme débordant et communicatif, est chaleureux, sympathique, souriant et profond à la fois, aux antipodes de l’image clinquante et superficielle qu’on lui a jalousement prétendue. Il suffit de l’écouter quelques minutes aujourd’hui pour se rendre à l’évidence de la magnifique individualité musicale qui est la sienne. Pour la petite histoire, Lang Lang a aussi développé une relation privilégiée avec Liszt, qui l’a convaincu tout jeune de se lancer dans l’apprentissage du piano, après le visionnage d’un épisode du dessin animé Tom et Jerry synchronisant idéalement une Rhapsodie hongroise du compositeur sur les déboires du chat pianiste tourmenté par la souris. "Liszt, My piano Hero" sera sans doute l’un des albums les plus pertinents du bicentenaire Liszt. L’Orchestre Philharmonique de Vienne, dirigé par le grand chef russe Valery Gergiev concourent également à cette réussite. Ils retrouvent Lang Lang dans le Premier Concerto pour piano de Liszt, et Lang Lang complète son programme des pièces les plus illustres du compositeur hongrois, souvent virtuoses mais pas uniquement : Rêve d’amour, La Campanella, La Marche de Rakoczy, Un Sospiro, Ave Maria…
14,99 €
12,99 €

Classique - Paru le 7 octobre 2013 | Sony Classical

Studio Masters Livret Distinctions Qualité Studio Masters Garantie
Une version superlative et très personnelle du 3e Concerto de Prokofiev. On en attendait pas moins de Lang Lang qui bouscule les conventions grâce à une virtuosité hors du commun et à un réel génie de recréation. Simon Rattle lui emboîte le pas en lui offrant un écrin somptueux et d'un romantisme plus proche de Rachmaninov que du volontarisme de Prokofiev. Mais le résultat est vraiment splendide. Le 2e de Bartok est joué sans aucune agressivité avec un sens très ludique du piano qui donne à cette oeuvre ascétique un ton presque joyeux. Un tandem et un couplage vraiment passionnants. FH
20,79 €

Classique - Paru le 10 février 2014 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

9,09 €

Classique - Paru le 4 juin 2012 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

12,99 €

Classique - Paru le 23 août 2010 | Sony Classical

Livret
Lang Lang débute sa collaboration avec le label Sony Classical par un récital live à Vienne, dans la superbe acoustique du Musikverein. Aux côtés d'un Premier Livre d'Iberia d'Albéniz, rêveur et hypnotique, et d'une Sonate n°7 de Prokofiev lumineuse, le pianiste chinois nous propose deux Sonates de Beethoven, la Troisième et l'Appassionata. Un récital fort attachant ! Oeuvres de Beethoven, Albéniz, Prokofiev, Chopin - Enregistré à Vienne, Musikverein, Großer Saal, les 27 février-1er mars 2010 - Première publication : Août 2010.
12,99 €

Classique - Paru le 19 octobre 2009 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

Livret
    Il ne fait aucun doute que le Trio élégiaque du jeune Rachmaninov, alors âgé de dix-neuf ans lors de sa composition, est profondément inspiré du Trio de Tchaïkovski ; le thème principal lui-même en est une copie fantôme, comme une variation… et pourtant, le langage est déjà immanquablement celui de Rachmaninov, autant dans les progressions harmoniques, que dans l’écriture pianistique et dans la texture générale. Ensuite, un monde sépare ces deux œuvres : là où le Rachmaninov dure un petit quart d’heure, Tchaïkovski nous lègue un titanesque monument de quelque quarante minutes, immense arche dont les deux ancrages seraient des lamentos désespérés, et les ogives autant de flamboiements, sous forme de variations tantôt enjouées, tantôt lyriques, tantôt facétieuses… avant que la dernière variation, cinq fois plus longue que les autres, referme l’ouvrage sur un ultime déchirement. Le summum du très grand romantisme tardif.     Considérant l’opinion de Tchaïkovski selon laquelle la sonorité des cordes et du piano n’étaient pas compatibles – ce que l’on comprend aisément, si l’on observe que sa musique, puissamment chromatique, nécessiterait un piano sur lequel les dièses et les bémols seraient distincts pour rendre justice à la conduite harmonique ! –, il incombe donc aux trois solistes de faire « monter » la mayonnaisky, et surtout d’éviter de jouer chacun dans son coin, une tentation de tous les instants, les parties individuelles étant toutes trois du niveau d’un grand concerto. Mischa Maisky, le doyen du groupe ici rassemblé, sert donc de modérateur aux ardeurs russes du violoniste Vadim Repin et au typhon chinois qu’est Láng Lǎng [la translittération officielle de son nom, puisque les deux idéogrammes ne se prononcent pas à l’identique], car ces deux personnalités risqueraient trop aisément de s’enflammer au contact de cette musique incandescente ! Résultat brillantissime et endiablé.
20,79 €

Classique - Paru le 3 décembre 2013 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

33,79 €

Classique - Paru le 8 juillet 2013 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

Livret
12,99 €

Classique - Paru le 29 août 2005 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

12,99 €

Classique - Paru le 15 novembre 2013 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 26 février 2007 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

Bande Originale du film "The Painted Veil" de John Curran (2006), composée par Alexandre Desplat, avec Catherine An, Bin Li, Bin Wu & Edward Norton / Lang Lang, piano - Vincent Segal, violoncelle - Orchestre Symphonique de Prague
12,99 €

Classique - Paru le 15 janvier 2007 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

12,99 €

Classique - Paru le 26 mars 2007 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

9,09 €

Classique - Paru le 8 octobre 2012 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

L'interprète

Lang Lang dans le magazine