Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture !

 Quand le jazz à rendez-vous avec la bossa-nova

Les guitaristes Vinicius Cantuaria et Bill Frisell se rencontrent sur tout un album intitulé Lagrimas Mexicanas, dans lequel leur styles entrent en osmose.

PAR Isabelle Couillens | Vidéo du jour | 24 mars 2011
Réagir
Qobuz

En janvier dernier, Vinicius Cantuaria et Bill Frisell publiaient un album en duo aux sonorités jazz et bossa-nova intitulé Lagrimas Mexicanas. Le premier est brésilien. Il est entré dans le monde de la musique en accompagnant dans les années 1980, Caetano Veloso à la batterie, puis son compatriote Arto Lindsay, avant de jouer pour son propre compte une musique a mi-chemin entre bossa et jazz. Le second, Américain de Baltimore, a étudié avec l'immense Jim Hall, qui a influencé son jeu. Il évolue sur le terrain du jazz, du be bop, du folk et parfois même de la country. Ils sont tous les deux guitaristes, leurs styles se complètent ; et s’ils avaient déjà collaboré auparavant, cet album démontre le désir d’un projet commun. La voix du Brésilien a des accents mélancoliques avec ses paroles évoquant l’absence, la tristesse et l’amour, qui se marient avec une musique subtile et élégante joué par l’Américain. Frisell et Cantuaria proposent des mélodies impressionnistes tendres et épurées dans cet opus à deux voix.

Site officiel de Bill Frisell

Site officiel de Vinicius Cantuaria

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters

Qobuz, le beau son, partout.