Les albums

198 albums triés par Pertinence et filtrés par Piano solo
17,48 €
12,99 €

Piano solo - Paru le 16 janvier 2012 | Decca Music Group Limited

Studio Masters Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - Qualité Studio Masters Garantie
36,39 €

Piano solo - Paru le 30 août 2013 | RCA Red Seal

Livret Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica - Choc Classica de l'année
27,98 €
20,79 €

Piano solo - Paru le 8 mars 2010 | ECM New Series

Studio Masters Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qualité Studio Masters Garantie
Une vision admirable de l'écriture polyphonique et harmonique du Cantor de Leipzig. Engagées, d'une grande intelligence, ces Partitas par Andras Schiff sont une réussite totale et renouvellent la discographie du chef-d'oeuvre de Bach ! Enregistré en "live" en septembre 2007 dans le Reidstadl de Neumarkt     « András Schiff est probablement l'interprète de la musique de Bach le plus ingénieux et imaginatif d'aujourd'hui lorsqu'il s'agit d'adapter ses ouvres au piano moderne. » (San Francisco Chronicle) Après avoir bouclé l'an dernier son intégrale des Sonates de Beethoven, accueillie dans le monde entier comme un authentique événement, András Schiff fait un grand retour à la musique de Bach avec cette superbe interprétation des six Partitas, enregistrée "live" en septembre 2007 dans le Reidstadl de Neumarkt, l'un des plus beaux lieux consacrés au piano en Europe. Ce cycle, qui en 1731, fut le premier recueil de pièces publié par Bach en personne, se présente comme une synthèse stylistique unique de cette forme particulière qu'est la « suite », avec un souci tout particulier donné aux ouvertures toutes plus variées et imaginatives les unes que les autres. Dans sa biographie de Bach publiée en 1802, Nikolaus Forkel écrit : « On n'avait jamais vu ni entendu auparavant de si splendides compositions pour le clavier. Elles sont tellement brillantes, harmonieuses, expressives et si constamment inventives. ». Même si ses enregistrements antérieurs sont toujours disponibles, Schiff nous propose avec ce disque ses conceptions les plus récentes de ces ouvres. Si on la compare à la version studio enregistrée à Londres en 1983, cette nouvelle approche discographique des Partitas nous apparaît refléter magistralement l'évolution stylistique de Schiff ces dernières années vers plus de liberté, son approche du phrasé laissant toujours plus de place à l'expression individuelle ainsi qu'au plaisir pur. Son jeu en concert combine spontanéité et profondeur intellectuelle, ravissement sonore et technique superlative sans l'ombre d'une faille. Dans les notes du livret de ce disque, Schiff écrit : « D'avoir dirigé la Passion selon St Matthieu et la Messe en si mineur à plusieurs reprises a marqué de façon indélébile mon jeu de piano : on trouve fréquemment des mouvements de danse dans la musique liturgique de Bach et à l'inverse ses pièces instrumentales sont souvent inspirées de compositions religieuses. » La façon plutôt iconoclaste dont le pianiste a agencé les Partitas dans ce disque - 5-3-1-2-4-6 - offre une gamme harmonique ascendante allant de sol majeur à mi mineur. Cette séquence très particulière en dit long sur l'intimité que le pianiste a su nouer au fil du temps avec ces ouvres en les interprétant maintes fois sur scène. Selon Schiff, le Clavierübung de J.S. Bach (c'est-à-dire la propre sélection du compositeur en quatre livres de ses principales pièces pour clavier) « a été conçu à l'origine dans une visée à la fois encyclopédique, pédagogique et instructive. Toutefois, les six partitas forment un programme de concert certes un peu long mais proprement idéal : la musique de Bach parvient constamment à instaurer un lien privilégié entre le musicien et le public. »
13,49 €
11,00 €

Piano solo - Paru le 27 janvier 2014 | Erato Disques - Warner Classics

Studio Masters Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - Qualité Studio Masters Garantie
Bertrand Chamayou propose un itinéraire très personnel, un programme imaginaire dans une Vienne rêvée et disparue, comme une vision, purement fantasmée, de ce que pouvait être une Schubertiade, mais réduite au seul piano, miroir offert aux songes du pianiste toulousain. J'ai suivi de manière intuitive le cheminement de cette Schubertiade chimérique, avoue-t-il, en mêlant oeuvres majeures et pièces plus légères, où la poésie se lit en filigrane par le truchement de trois Lieder habilement transcrits pour piano solo par Franz Liszt. On se laisse volontiers prendre la main pour parcourir avec un tel guide ce beau parcours mental et affectif, construit autour de la Wanderer-Fantaisie FH
22,49 €
14,99 €

Piano solo - Paru le 13 janvier 2014 | harmonia mundi

Studio Masters Livret Distinctions Diapason d'or - Qualité Studio Masters Garantie
Kristian Bezuidenhout poursuit son cycle Mozart au pianoforte. Après un Diapason d'or de l'année (2012) pour "Mozart : Musique pour clavier" et un Qobuzissime (2013) pour ses "Concertos de Mozart", ce nouvel opus reprend l'exploration des œuvres pour clavier. Continuant de développer un jeu intime, Kristian Bezuidenhout libère un son éthéré, solaire, surprenant ... à déguster en Studio Masters !
14,99 €
9,99 €

Piano solo - Paru le 8 novembre 2011 | harmonia mundi

Studio Masters Livret Distinctions Qualité Studio Masters Garantie
Paul Lewis sort à peine d’une vaste entreprise beethovénienne (intégrale des Sonates et des Concertos pour piano) considérée dans le monde entier comme un monument et achevée en juin 2011 par les célèbres Variations Diabelli... et c’est pour revenir vers Franz Schubert, l’autre phare de sa vie de concertiste, l’autre pan de sa production discographique aussi. Dans ce double album, les dernières sonates côtoient des chefs-d’œuvre d’inventivité et de concision, ces Impromptus et Klavierstücke qui ne vous quitteront plus.
19,99 €

Piano solo - Paru le 21 octobre 2013 | Hyperion

Livret Distinctions Diapason d'or - Pianiste Maestro - Choc de Classica
Voilà un album complètement bluffant, tant par la qualité des pièces tardives de Busoni présentées que par l'interprétation, on a envie de dire, la vision, qu'en offre le pianiste canadien Marc-André Hamelin, dont les ressources pianistiques semblent décidément sans limites. Les pièces de virtuosité "à la Liszt" alternent avec des compositions dont les réminiscences sont multiples. C'est d’ailleurs le côté hétéroclite de sa musique qu'on a souvent reproché à Busoni. Fabuleux pianiste lui-même, il faisait flèche de tout bois pour le pire et le meilleur. Il faut un artiste de la trempe de Hamelin pour donner à ce long corpus (plus de trois heures de musique !) un cohérence et une attention sans cesse en éveil. Des Elégies à la réécriture d'oeuvres pour clavier de Bach, tout l'univers foisonnant et excentrique de Busoni est là dans une sorte de résumé de l'écriture pianistique à travers le temps. Fascinant. FH Marc-André Hamelin est de retour chez Hyperion ! Le pianiste est certainement le roi de Busoni, surmontant avec panache les difficultés techniques extraordinaires et la complexité contrapuntique propres à ce compositeur. Ce triple album présente la plupart des ouvres de maturité de Busoni, et la plus large sélection de pièces du Klavierübung enregistrées à ce jour, dont une bonne partie pour la première fois.
14,99 €
9,99 €

Piano solo - Paru le 24 mars 2014 | Aparté

Studio Masters Livret Distinctions 4 étoiles Classica - Qualité Studio Masters Garantie
De la Pavane pour une infante défunte aux Valses nobles et sentimentales, Vanessa Wagner dresse le portrait de la première et féconde maturité de Ravel. Musicienne engagée dans la création, elle nous propose sa vision de Ravel. Dans la tradition romantique, Gaspard de la nuit, triptyque pianistique à programme, est inspiré des poèmes éponymes d'Aloysius Bertrand : l’Ondine, nymphe des eaux, le Gibet, illustration des dernières impressions d'un pendu, et Scarbo, gnome facétieux. Hommage à Schubert, les Valses nobles et sentimentales, composées en 1911, nous font à nouveau entrer dans la danse. Ma mère l'Oye illustre des contes (de Perrault entre autres) et montre toute l’affection qu’il porte à l’enfance. Un travail d’orfèvre a permis de restituer un son unique en Studio Masters et même en 5.1 !
14,99 €
9,99 €

Piano solo - Paru le 7 octobre 2013 | La Dolce Volta

Studio Masters Livret Distinctions Choc de Classica - Qualité Studio Masters Garantie
17,99 €
11,99 €

Piano solo - Paru le 20 janvier 2014 | Zig-Zag Territoires

Studio Masters Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - Qualité Studio Masters Garantie
12,99 €

Piano solo - Paru le 27 mars 2000 | Decca

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Publié en 1982 sur le label Decca, Les Impromptus Opp.90 & 142 par le virtuose roumain Radu Lupu comporte les huit Impromptus pour piano composés par Frantz Schubert en 1827. Ces poésies forment un cycle dans lequel le troisième semble prolonger la méditation du premier, tandis que les deuxième et quatrième brillent comme des moments de rêverie. C’est l’éditeur viennois Tobias Haslinger qui publia les deux premiers en leur donnant le nom d’Impromptus. N’obtenant pas le succès commercial escompté, il n'éditera les deux autres qu’en 1855, en se permettant de simplifier l’armature du troisième par une transposition en sol majeur, et de modifier la mesure 4/2 en 2/2. Erreurs d’appréciations, aujourd’hui réparées. L’opus 90 correspond typiquement à la période romantique. Le premier et le dernier Impromptu de l’opus 142 sont composés dans la même clé (en fa mineur), et l’ensemble s’apparente à une sonate en quatre mouvements. Soupçonnés d’être des sonates déguisées, Schumann et Einstein ont accusé le compositeur autrichien de les nommer ainsi et de les publier séparément dans le seul but d'augmenter les ventes. Toutefois cette complainte a été réfutée par les musicologues contemporains comme Charles Fisk. Et l’interprétation par Radu Lupu de conférer aux Impromptus toute leur somptuosité.
17,48 €
12,99 €

Piano solo - Paru le 28 octobre 2013 | ECM New Series

Studio Masters Livret Distinctions 4F de Télérama - Choc de Classica - Qualité Studio Masters Garantie
14,99 €
9,99 €

Piano solo - Paru le 7 février 2012 | Ondine

Studio Masters Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - Qualité Studio Masters Garantie
Le pianiste finlandais Olli Mustonen revient chez Ondine avec les oeuvres pour piano d'Alexandre Scriabine, son répertoire fétiche en récital. Le programme offre un parcours à travers les très virtuoses Études et Préludes, la Sonate n°10, peut-être le chef d'oeuvre du compositeur, et culmine avec Vers La Flamme, un tour de force pianistique popularisé par Vladimir Horowitz. Olli Mustonen est un pianiste flamboyant qui s'affranchit des barrières expressives comme aucun autre. 12 Études, op.8 - 6 Préludes, op.13 - 5 Préludes, op.16 - Sonate pour piano n°10, op.70 - Vers la flamme, op.72 / Olli Mustonen, piano Le pianiste finlandais Olli Mustonen revient chez Ondine avec les oeuvres pour piano d'Alexandre Scriabine, son répertoire fétiche en récital. Le programme offre un parcours à travers les très virtuoses Etudes et Préludes, la Sonate n°10, peut-être le chef d'oeuvre du compositeur, et culmine avec Vers La Flamme, un tour de force pianistique popularisé par Vladimir Horowitz. Olli Mustonen est un pianiste flamboyant qui s'affranchit des barrières expressives comme aucun autre.
9,09 €

Piano solo - Paru le 26 juin 2007 | Philips

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Inoubliable Alfred Brendel dans cet album, l'une des plus grandes réussites du pianiste autrichien, à côté de ses Liszt (Les Jeux d'eau à la Villa d'este, Concertos, Première année - Suisse, etc.). Le Concerto Italien est miraculeux d'équilibre, de sérénité et fascine par son élan poétique. Dans la lignée d'Edwin Fischer et Wilhelm Kempff (ses deux grandes influences), Brendel privilégie la clarté polyphonique, la fluidité et la vibration intérieure. Bouleversant ! Alfred Brendel, piano
41,59 €

Piano solo - Paru le 6 décembre 2010 | Universal Music Division Classics Jazz

Livret Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
Dans ce coffret, Decca a regroupé toutes les gravures en solo du pianiste roumain Radu Lupu. Enregistrements célèbres (ses Sonates de Schubert comme ses Brahms sont universellement célébrées) mais dont le charme, la grâce, la beauté ne s'est pourtant pas évanouie en quarante ans. Exceptionnel ! Oeuvres de Beethoven, Brahms, Schubert, Schumann / Radu Lupu, piano