Les albums

2954 albums triés par Date: Plus récent et filtrés par Opéra
19,99 €

Intégrales d'opéra - À paraître le 29 avril 2014 | Andromeda

Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Gottlob Frick (Hermann), Rudolf Lustig (Tannhäuser), Marcel Cordes (Wolfram von Eschenbach), Karl Terkal (Walther von der Vogelweide), P. Curzon (Boterolf), Leonie Rysanek (Elisabeth)... - Orchestra e Coro del Teatro di San Carlo - Karl Böhm, direction Le Venusberg sur les pentes du Vésuve! Une représentation passionnante et rarissime du Tannhäuser de Wagner captée au Théâtre San Carlo de Naples en 1956. Sous la direction ample et lyrique de Karl Böhm, une distribution digne de Bayreuth où brillent particulièrement l'émouvante Elisabeth de Leonie Rysanek et la somptueuse Vénus de Birgit Nilsson.     Prise de son correcte et bonus présentant Leonie Rysanek dans la grande scène de Senta du Vaisseau Fantôme en 1950 et Rudolf Lustig dans Rienzi en 1951.
8,99 €

Opéra - Paru le 25 mars 2014 | Preiser Records

11,99 €

Opéra - Paru le 23 mars 2014 | BNF Collection

Livret
17,48 €
12,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 17 mars 2014 | Decca Music Group Limited

Studio Masters Livret Distinctions Diapason d'or - 4 étoiles Classica - Qualité Studio Masters Garantie
Voilà un album qui vaut beaucoup mieux que son titre nunuche, grâce au timbre juvénile et vaillant de Juan Diego Florez et au répertoire abordé. Cette promenade à travers l'opéra français du 19e siècle est un régal et rappellera bien des souvenirs aux mélomanes ayant connu les récitals d'Alfredo Kraus ou Nicolaï Gedda, comme il permettra aussi de (re)découvrir un répertoire chronologique qui commence sur ce disque avec Boieldieu pour finir avec Massenet. C'est toute une palette de sentiments qui sont évoqués ici, depuis la comédie sentimentale jusqu'au drame romantique. FH
14,99 €
9,99 €

Opéra - Paru le 17 mars 2014 | Solstice

Studio Masters Livret Distinctions Diapason d'or
85 ans après sa création à l’Opéra de Paris, c’est une œuvre lyrique majeure de l’entre-deux-guerres qui ressuscite enfin grâce au label Solstice : Salamine, tragédie lyrique en trois actes, d'après Les Perses d'Eschyle, dans laquelle Maurice Emmanuel, de son propre aveu, a voulu exprimer sous une forme moderne “la pensée, toujours jeune, du vieil Eschyle”. Même si certains critiques regrettent que le livret ait été si peu adéquat aux attentes contemporaines, Emmanuel reçoit de ses élèves (Messiaen, Migot) et de ses pairs des témoignages d’estime et d’admiration, en particulier de Paul Dukas. Pour servir l'œuvre d'Emmanuel, Tony Aubin s'est entouré de chanteurs qui connaissaient parfaitement le style de ce qu'on nomme habituellement "l'école française". Cet enregistrement du 22 mars 1958 à Paris fait entendre une pléiade de chanteurs français de l'époque, parmi lesquels le ténor Jean Giraudeau dans le rôle de Xerxès, la soprano Flore Wend en Reine Atossa, ou encore le baryton Bernard Demigny dans le rôle du Messager. L'Orchestre Radio-symphonique et les Chœurs de la RTF sont placés sous la direction de Tony Aubin.
22,49 €
14,99 €

Opéra - Paru le 10 mars 2014 | Ediciones Singulares

Studio Masters Livret
Victorin Joncières est l'exemple même de l'artiste romantique épris de noblesse et de grandeur. Les titres de ses opéras le prouvent : Sardanapale, Lancelot, Le dernier jour de Pompéï, Le Chevalier Jean... Il escalada sans relâche les barricades qu'on dressa en travers de sa route : il ne céda jamais à la facilité d'une musique commerciale ; il n'occupa aucun poste académique ou officiel. Son chef-d'œuvre, Dimitri — servi ici par une distribution vocale impeccable — rappelle que le compositeur fut tout à la fois contemporain de Gounod et défenseur de Wagner. L'ouvrage poursuit la tradition du spectaculaire et du monumental (initiée par Meyerbeer) dans une narration qui transporte l'auditeur d'un palais de Cracovie à la place du Kremlin en passant par la forteresse de Wiksa. À la même époque, Bayreuth et les arènes d'Orange et de Béziers allaient transformer l'opéra en un art populaire de masse. Dimitri, créé le 5 mai 1876, fut composé immédiatement après l’infortune du Dernier Jour de Pompéi, donné en 1869. On sait grâce à Georges Servières que l’œuvre était achevée dès 1871 (et sans doute même 1870). À l’origine, Joncières « destinait son opéra au Théâtre-Lyrique, et l’ouvrage avait donc été conçu, sinon comme un « grand opéra », du moins comme une page lyrique ambitieuse qui — a contrario de ce que dit Servières — aurait pu si bien entrer à l’Opéra-Comique que… l’œuvre y sera reprise en 1890. Adaptation d’une tragédie inachevée de Schiller — Demetrius —, il est indiscutable que Dimitri aspire au grandiose, et surtout à la musique moderne comme l’envisage Joncières. Il lui fallait un théâtre expérimental pour se faire complètement valoir. Lieu ouvert aux jeunes compositeurs et aux idées nouvelles, le Théâtre Lyrique National, sous la direction d'Albert Vizentini, n’a pas craint de défendre les tenants du style allemand, ou plutôt «des» styles allemands, ceux de Mozart, de Weber et de Wagner.
7,99 €

Opéra - Paru le 10 mars 2014 | Passion of Opera

17,48 €
12,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 7 mars 2014 | Virgin Classics

Studio Masters Distinctions 5 de Diapason - Qualité Studio Masters Garantie
Airs d'opéras de Caldara, Porta, Albinoni, Gaspirini, Giacomelli, Sellitto, Vivaldi
19,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 4 mars 2014 | Andromeda

3 actes / Helena Braun (Isolde), Günther Treptow (Tristan), Ferdinad Frantz (Roi Marke), Margarete Klose (Brangäne), Paul Schöffler (Kurwenal)... - Chœur & Orch. de l'Opéra de Bavière - Hans Knappertsbusch, direction On associe davantage Hans Knappertsbusch – mythique chef wagnérien – au mysticisme de Parsifal plutôt qu’aux passions de Tristan. Pourtant la tension qu’il imprime à cette œuvre ne se relâche jamais et il porte ici à incandescence le superbe orchestre de l’Opéra de Munich. Considérés à l’époque comme des « seconds couteaux » et cantonnés aux scènes provinciales allemandes, Helena Braun et Gunther Treptow seraient aujourd’hui des stars mondiales, car, si l’on a connu des personnalités plus marquantes, ils assument pleinement les difficultés de leurs rôles et leur forme vocale est rayonnante. Prise de son correcte avec un bon équilibre voix / orchestre.
31,96 €

Intégrales d'opéra - Paru le 23 février 2014 | Arion

Livret d'Eugène Scribe / Orchestre Lyrique Français - Ensemble Vocal Intermezzo - Dir. Michel Swierczewski
16,49 €
10,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 19 février 2014 | harmonia mundi

Studio Masters Livret Distinctions Choc de Classica - Qualité Studio Masters Garantie
Vers 1760, sous l'impulsion de Gluck et de Traetta, l'opéra s'émancipe de ses vieux codes et de ses carcans qui rendaient les chanteurs prisonniers de leur corps, en les condamnant au rôle de statue chantante. La "vérité, commence à envahir les scènes européennes et les chanteurs deviennent acteurs ; ils se mettent à bouger, à se dénuder (prudemment) et même, ô scandale, à courir. Cet album se veut le témoin de cette révolution avec des interprétations très vivantes des principaux acteurs de cette évolution, Gluck, Traetta, Hasse, Jean-Chrétien Bach et le jeune Mozart. Le programme de ce disque est donc tout à fait passionnant par son contenu historique et, surtout, grâce à la variété expressive de Bejun Mehta qui sait multiplier les couleurs de sa voix et incarner pleinement ses personnages. En ancien chanteur qu'il fut, René Jacobs est un partenaire idéal qui n'a pas son pareil pour faire vibrer les timbres sensuels et corsés de l'Akademie für Alte Musik de Berlin. Une très grande réussite émergeant au milieu de la mode de tant de disques assez insipides consacrés au répertoire des castrats. FH

Le genre

Opéra dans le magazine