Résultats 1 à 20 sur un total de 61
15,39 €
10,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 3 décembre 2015 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama
Tourmenté par l’angoisse de la mort – voire celle de la vie, cette époque n’en manquant certes pas, la majorité des compositeurs ici présentés ayant vécu la terrifiante Guerre de Trente Ans – l’Homme se tourne vers sa divinité avec des questions brûlantes, voire des questionnements emplis de doute. « Ne me punis pas de Ta colère », « Dieu, pourquoi m’as-Tu oublié ? », « Aie pitié de moi », « Seigneur, combien de temps encore m’oublieras-tu ? », voilà quelques-unes des suppliques adressées au Très-Haut par cette belle phalange de musiciens du XVIIe siècle (avec une unique incursion dans le suivant grâce à Telemann) que furent Scheidt, Scheidemann, Hammerschmidt et Rosenmüller, dans une lange musicale d’une profonde émotion, que ce soit des pièces vocales ou instrumentales. C’est Le Concert Étranger, un ensemble baroque à géométrie variable fondé et dirigé par Itai Jedlin, qui se charge de nous faire découvrir ces petites perles. © SM/Qobuz « [...] Le Concert Etranger a bâti un florilège vocal recélant deux raretés qui, à elles seules, méritent le détour. D'une part la brève cantate Ach, Herr straf mich in deinem Zorn de Telemann présente le compositeur sous un jour inattendu : le héraut du style galant maîtrisait aussi un style archaïsant inspiré par la piété vibrante de ses prédécesseurs. De l'autre, le cœur du programme est formé par des œuvres du cantor de Zittau, Andreas Hammerschmidt [...] maillon essentiel entre Schütz et Buxtehude. [...] L'originalité de cette évocation de la spiritualité luthérienne du XVIIe s. tient encore à sa construction : annoncées ou prolongées par des pièces d'orgue ou des sinfonie, les plages chantées n'en ressortent qu'avec plus de relief.» (Diapason, février 2016 / Xavier Bisaro)
15,39 €
10,99 €

Classique - Paru le 29 avril 2016 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Il ne s’agit pas ici de deux ouvrages Les Eléments, l’un de Destouches, l’autre de Delalande, mais bel et bien d’une œuvre commune écrite par les deux musiciens pour un spectacle de cour destiné à Louis XV et donné aux Tuileries en 1721, repris (avec de nombreuses transformations qui en font désormais un opéra-ballet) en 1725 à l’Académie Royale de Musique – l’ancêtre de l’Opéra de Paris –, de sorte que l’on ne sait pas exactement de qui est quoi. En janvier 1726, Destouches écrit à un prince quelconque : « Je partage la gloire de vous plaire avec Monsieur Delalande. On nous ordonna d’y travailler ensemble ; il y a fait de très belles choses, du détail desquelles je vous supplie de me dispenser, parce qu’il a exigé de moi que nous fussions couverts du même manteau. » C’est d’après la version de 1725 qu’a été établi cet enregistrement ; Louis-Noël Bestion de Camboulas, qui dirige son ensemble Les Surprises du clavecin, précise : « Les Éléments fut un des opéras les plus prisés durant ce siècle, repris et arrangé à de nombreuses occasions. À partir des diverses sources qui nous sont parvenues aujourd’hui, j’ai souhaité reconstituer une version de salon de cette œuvre ; les trois chanteurs passant tour à tour des rôles principaux (de dieux romans en simples bergers, très en vogue à cette époque) aux chœurs. L’effectif choisi permet de représenter les couleurs instrumentales de l’orchestre français, tout en restant dans une dimension soliste. On ne s’étonnera pas non plus de la présence d’instruments tels que la viole de gambe ou le théorbe, qui ont disparu de l’orchestre de l’opéra probablement autour de 1730, mais continuèrent à être grandement appréciés dans les cours royales et les milieux bourgeois. » Enregistré en novembre 2015 à la chapelle de Jujurieux (Ain). © SM/Qobuz
15,39 €
10,99 €

Classique - Paru le 10 juin 2016 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama
« [...] On connaît la part importante d’œuvres sacrées dans la production de Vivaldi. De son vivant, en revanche, cet aspect de son talent était assez confidentiel ; les compositions de musique vocale pour les offices religieux incombaient normalement aux maîtres de chapelle, et Vivaldi n’occupait pas cette fonction. On sait toutefois qu’il a parfois répondu à des commandes spécifiques des gouverneurs de la Pietà, notamment en composant des psaumes pour les Vêpres – dont le Magnificat qui figure dans ce programme –, et une « messa intiera », désignation qui correspond, dans la Venise du XVIIIe siècle, à une messe comprenant seulement les Kyrie, Gloria et Credo (le prêtre récitait en secret le Sanctus et l’Agnus Dei pendant qu’on leur substituait des pièces instrumentales). La « messa intiera » que nous proposons dans cet enregistrement est totalement imaginaire. Le choix de réunir ces trois mouvements – avec la Sinfonia al Santo Sepolcro, le Concerto madrigalesco et le Magnificat en sol mineur, RV 610 – est motivé par une volonté de structurer ce programme autour d’un épisode musical apparemment cher à Vivaldi : celui déployé à travers les 13 premières mesures d’introduction du Kyrie eleison, sublime et poignant enchaînement d’accords criblé de retards dissonants. On retrouve cette même succession harmonique dans le Credo, dans le Concerto, et à deux reprises dans le Magnificat. On s’amuse souvent de ce que les compositeurs baroques pouvaient être adeptes de « l’autoplagiat » : pour satisfaire à des délais de livraison contraignants, certains puisaient dans leurs propres compositions pour en réinjecter des éléments dans de nouvelles. Ce que nous valorisons ici (et que Vivaldi aurait certainement caché à l’époque !) devient l’idée fixe qui sert de socle à notre démarche de restitution. L’ensemble des pièces de ce disque semble former une seule œuvre – comme le rappelle chaque réapparition du choral –, et pourtant il s’agit d’une proposition fictive, authentiquement imaginaire, trompeuse comme l’est l’art baroque flamboyant, « conçue pour le seul plaisir, et le seul frisson, du faire semblant. » Geoffroy Jourdain (Extrait du texte du livret) « [...] Est-ce parce qu’ils ont moins d’habitudes et de certitudes que les ensembles spécialisés qu’ils offrent à Vivaldi une expression aussi épanouie ? Tant de fraîcheur, et tant d’ampleur à la fois ! Leur sensibilité nous enchante de plage en plage, ou presque. [...] » (Diapason, septembre 2016 / Gaëtan Naulleau)
15,39 €
10,99 €

Musique pour ensembles vocaux - Paru le 22 septembre 2009 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Choc de Classica - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
Œuvres de Barbara Strozzi, Claudio Monteverdi & Sigismondo d'India / Cappella Mediterranea - Leonardo García Alarcón
15,39 €
10,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 22 avril 2013 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Hi-Res Audio
Associé au Festival et au Centre culturel d'Ambronay, Leonardo Garcia-Alarcon propose deux créations ultimes de Mozart, le Requiem et le Concerto pour clarinette en la majeur. Un couplage qui souligne le climat mélancolique qui régnait sur Mozart en cette année 1791 où le succès et les amis commençaient sérieusement à l'abandonner.
26,59 €
18,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 21 avril 2014 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Comment décrire ce sommet de la musique sacrée, qui scelle le lien entre la polyphonie de la Renaissance et la splendide opulence virtuose du baroque ? Un chef-d’œuvre d’une modernité saisissante ? Publié trois ans après L’Orfeo, écrit pendant une dizaine d’années, le recueil des Vespro della beata Vergine est un florilège de couleurs et d’audaces, un éventail de styles et d’effectifs, un témoignage tout personnel du génie de Monteverdi qui a inspiré l’Europe entière. Placé à la tête de la Cappella Mediterranea et du Chœur de chambre de Namur, Leonardo Garcia Alarcon insuffle, avec une rare vitalité, un sentiment intense et tendre à la fois, une ferveur et une grâce tout en finesse. Tout en inscrivant ces Vêpres de 1610 dans la liturgie, il en souligne les fulgurances et les audaces.
15,39 €
10,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 29 septembre 2011 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions Diapason découverte - Diamant d'Opéra - Hi-Res Audio
Chef-d’œuvre oublié depuis trois siècles, Il diluvio universale de Michelangelo Falvetti (1642-1692) se déploie en une originalité incomparable. Cet enregistrement inédit convoque, entre ciel et terre, l'Arche de Noé du baroque sicilien. Des chœurs intenses, des solistes éblouissants menés par le formidable et dynamique Leonardo Garcia Alarcon.
15,39 €
10,99 €

Oratorios sacrés - Paru le 20 septembre 2013 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica - Hi-Res Audio
Un baroque brillant, porté par un souffle venu de la méditerranée... Voici ce que vous trouverez en écoutant ce Nabucco de Falvetti. La Capella Mediterranea, dirigée par un Leonardo Garcia Alarcon inspiré, s'approche d'un juste équilibre entre passages instrumentaux et airs. Ce disque est surtout un pur moment de bonheur et de fraîcheur.
15,39 €
10,99 €

Classique - Paru le 17 septembre 2015 | Ambronay

Hi-Res Livret
« Prisme des répertoires, multiplicité des approches musicales, kaléidoscope des personnalités », ainsi se définit lui-même le Quatuor Terpsycordes. À la scène comme au disque, les Terpsycordes prônent l’éclectisme : quatuors de Beethoven sur instruments du temps du compositeur, quatuors de Haydn ou de Schumann, création contemporaine, voire incursions dans les domaines du jazz et du tango. Fondé en 1997, basé à Genève, le Quatuor Terpsycordes s’est perfectionné auprès de membres des Quatuors Budapest, Hagen, Lasalle ou Mosaïques, notamment. Galvanisés par le contraste de leurs origines(Italie, Bulgarie et Suisse), les quatre compères offrent une relecture radicale et audacieuse des œuvres qu’ils abordent. Ainsi cette vision du Quatuor en sol majeur de Schubert, le quinzième, dernier et insolite quatuor (écrit en 1826) dont les proportions, l’architecture, les audacieuses errances harmoniques et mélodiques annoncent Bruckner avec un demi-siècle d’avance… Le Quatuor Terpsycordes complète ce chef-d’œuvre avec le Quartettsatz de 1820, le premier mouvement extraordinairement achevé d’un quatuor qui, lui, ne fut jamais achevé, sans que l’on en sache la raison profonde. © SM/Qobuz
15,39 €
10,99 €

Classique - Paru le 25 septembre 2012 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions Qobuzissime - Hi-Res Audio
Le madrigal et le tango, des musiques-sœurs qui font jaillir nostalgie, douleur, extase... Réunir Monteverdi et Piazzolla, voici bien l'audace des artistes singuliers de la Cappella Mediterranea. Doués d'un même talent pour l'improvisation, ils nous emmènent vers les contrées rêvées de l'ailleurs...
15,39 €
10,99 €

Classique - Paru le 29 octobre 2015 | Ambronay

Hi-Res Livret
26,59 €
18,99 €

Classique - Paru le 23 octobre 2012 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica - Qobuzissime - Hi-Res Audio
Des « goûts réunis » aux Nations, François Couperin devient un penseur de l'Europe. De surcroit, son Art de toucher le clavecin s'étend aux flûtes, violons, hautbois, bassons, violes de gambe et théorbes et sa facilité à les combiner en fait, à nos yeux, le maître incontesté de l'écriture en trio en France au début du XVIIIe siècle... Au-delà des questions d'(in)égalité et malgré sa connaissance de « l'âpreté des françois pour Les Nouveautés-étrangères, en toutes choses », transparait comme un besoin essentiel de laisser entrevoir la ressemblance à ceux qui ne voient qu'à travers les différences. C'est peut-être ainsi que naissent les Nations : quatre ordres, deux époques et plusieurs influences.
15,39 €
10,99 €

Classique - Paru le 15 juin 2015 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama
Si le nom de Nicola Francesco Haym est souvent associé à celui de Haendel, ce n’est pas tant comme compositeur que comme librettiste : c’est à ce Haym que sont dus les livrets des opéras de Haendel que sont Ottone, Flavio, Giulio Cesare, Tamerlano et Rodelinda , donc des ouvrages de 1723 à 25. Vous demanderez pourquoi la fructueuse coopération ne s’est pas poursuivie : c’est tout simplement que Haym, plus vieux de quelques années que Haendel, est mort en 29. Mais la fonction première de Haym, arrivé à Londres de son Allemagne natale en 1701, est celle de violoncelliste et compositeur, avec quelques incursions dans le monde de la gestion de théâtres. Voici donc quelques-unes de ses propres œuvres (en première discographique mondiale, d’ailleurs), mises en parallèle avec quelques autres de G. F. Haendel. Si les Haym sont effectivement conçus d’emblée pour trio – deux violons et basse –, les pièces de Haendel sont des adaptations de duos d’après les opéras qu’il a écrits en collaboration avec Haym, dans la plus pure tradition baroque de recyclage. Les qualités vocales des lignes mélodiques ne font aucun doute, mais chez Haym non plus. Il est temps de rendre à Nicola Francesco ce qui est à Haym, à savoir la position non seulement de célèbre librettiste, mais aussi celle de compositeur à part entière. © SM/Qobuz
26,59 €
18,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 17 avril 2012 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions Qobuzissime - Hi-Res Audio
Ce festin de virtuosité instrumentale et lyrique a été imaginé par Leonardo García Alarcón, subtilement accompagné par le Chœur de Chambre de Namur. Créés dans une atmosphère d’amitié et de débat intellectuel, autour de café et de bière, ces opéras miniatures révèlent un Bach bon vivant qui élève le théâtre, la danse et la musique de table vers de nouvelles perfections. Cet album bénéficie en outre d'une qualité de prise de son sensationnelle. Ô combien Qobuzissime !
15,39 €
10,99 €

Classique - Paru le 13 octobre 2005 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Aline Zylberajch, pianoforte
33,78 €
19,99 €

Musique pour ensembles vocaux - Paru le 15 septembre 2005 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Ensemble Elyma - Gabriel Garrido, direction
15,39 €
10,99 €

Classique - Paru le 25 août 2010 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Opéra mythique du baroque au même titre que l'Orfeo de Monteverdi, Dido and Aeneas de Purcell est interprété ici par de jeunes chanteurs telle la talentueuse Solenn Lavanant-Linke, révélation de Poppée en 2009 dans le rôle d'Ottavia, Alejandro Meerapfel ou encore Yeree Suh.
26,59 €
18,99 €

Classique - Paru le 23 octobre 2012 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica - Qobuzissime - Hi-Res Audio
Des « goûts réunis » aux Nations, François Couperin devient un penseur de l'Europe. De surcroit, son Art de toucher le clavecin s'étend aux flûtes, violons, hautbois, bassons, violes de gambe et théorbes et sa facilité à les combiner en fait, à nos yeux, le maître incontesté de l'écriture en trio en France au début du XVIIIe siècle... Au-delà des questions d'(in)égalité et malgré sa connaissance de « l'âpreté des françois pour Les Nouveautés-étrangères, en toutes choses », transparait comme un besoin essentiel de laisser entrevoir la ressemblance à ceux qui ne voient qu'à travers les différences. C'est peut-être ainsi que naissent les Nations : quatre ordres, deux époques et plusieurs influences.
15,39 €
10,99 €

Classique - Paru le 20 octobre 2014 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - 4 étoiles Classica
La mélodie française est malheureusement devenue de plus en plus confidentielle, comme si elle était réservée à une élite formée d'un petit nombre d'initiés. C'est tout le mérite de Stéphanie D'Oustrac et de Pascal Jourdan d'essayer de la sortir de ce ghetto avec ce programme particulièrement bien composé, alternant les mélodies célèbres (Duparc, Debussy) avec des merveilles peu connues signées Lili Boulanger (admirables Clairières dans le ciel), Reynaldo Hahn ou Jacques de la Presle. Un rendez-vous avec le raffinement et une certaine idée de frivolité profonde. FH
15,39 €
10,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 14 mars 2012 | Ambronay

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Musique tendre aux textures transparentes, fusionnant chœurs baroques et airs lyriques préclassiques, les Vêpres « per la Festività dell’ Assunta » de Porpora ont été écrites en 1744 pour les jeunes filles virtuoses du fameux Ospedaletto de Venise. Un enregistrement live du Festival d’Ambronay 2011 dirigé par Martin Gester.