Résultats 1 à 20 sur un total de 263
14,99 €
9,99 €

Cantates sacrées - Paru le 1 février 2003 | Chandos Records

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
9,99 €

Musique chorale (pour chœur) - Paru le 1 janvier 1999 | Warner Classics International

Livret
15,99 €
13,99 €

Classique - Paru le 7 octobre 2016 | Erato - Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
L’une des différences majeures entre le corpus de cantates sacrées de Bach et de Telemann (outre leur nombre : quelque 200 nous sont parvenues de l’un, plus de mille pour l’autre), c’est que Bach cultiva la cantate pour plusieurs chanteurs, tandis que Telemann se borna généralement à la cantate soliste. Les deux cantates de Bach ici présentées par le contreténor Philippe Jaroussky font donc partie des seulement douze qu’il écrivit pour voix solo, mais ce sont aussi parmi les plus belles et les plus émouvantes. Inutile de présenter « Ich habe genug » et « Vergnügte Ruh » dont toutes les arias pourraient tout aussi bien figurer dans une Passion , tant elles sont poignantes ; moins connues sont bien sûr les deux cantates de Telemann choisies. « Der am Ölberg zagende Jesu » semble plus théâtrale que la très émouvante « Jesus liegt in den letzten Zügen », un ouvrage d’une intense profondeur qu’il faut vraiment découvrir. Décidément, Telemann discographique après Telemann discographique, la renommée de « robinet d’eau tiède baroque » qui s’est hélas accrochée à ce compositeur en prend pour son compte : ce sont là de grands chefs-d’œuvre. © SM/Qobuz « [...] Pourquoi Cinq Diapason ? Pour les deux cantates de la Passion de Telemann. [...] L'intelligence et l'instinct de Jaroussky, sa grâce innée, son legato, ancrent résolument le récit du côté lumineux de la force.» (Diapason, novembre 2016 / Sophie Roughol)
10,99 €

Cantates sacrées - Paru le 31 juillet 2007 | harmonia mundi

Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - Choc du Monde de la Musique - 4F de Télérama
14,99 €
9,99 €

Cantates sacrées - Paru le 24 septembre 2013 | BIS

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
Masaaki Suzuki et son Bach Collegium Japan nous livrent un album particulièrement festif avec ces cantates joyeuses aux instrumentations particulièrement riches et fournies. Avec ses trompettes et timbales et son grand dispositif orchestral, la Cantate de mariage 197,"Gott ist unsre Zuversicht" démarre en trombe pour se poursuivre en 10 mouvements d'une grande variété. Les solistes sont tous excellents avec une mention pour le contre-ténor Damien Guillon, particulièrement serein dans l'air d'alto "Schlafert alle Sorgenkummer". On admirera aussi le "tricot harmonique" du choeur d'entrée de la Cantate 100 "Was Gott tut, das ist wohlgetan" où les instruments rivalisent de virtuosité et le contrepoint particulièrement complexe de la Cantate 14 "War Gott nicht mit uns diese Zeit". Ce volume 54 poursuit sans faillir cette intégrale aux atouts incontestables, grâce à la direction imaginative de Suzuki et à son équipe exceptionnelle de solistes et d'instrumentistes. FH
14,99 €
9,99 €

Cantates sacrées - Paru le 30 avril 2013 | BIS

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Record of the Month
Masaaki Suzuki poursuit son intégrale des Cantates de Bach dont chaque livraison est très attendue. Cet album enregistré en 2012 comporte trois cantates tardives, composées autour de 1730. Elles laissent une grande place aux instruments dans un style galant très expressif et sont toutes les trois bâties sur un thème de choral.
10,79 €
8,09 €

Classique - Paru le 1 août 2016 | Brilliant Classics

Hi-Res Livret
Personne n’ira affirmer que Johann Melchior Molter est le plus célèbre compositeur thuringien, l’honneur échéant à Praetorius et surtout Bach ; Bach, justement, que Molter suivit d’une courte génération puisqu’il est né en 1696 et mort en 1765. C’est surtout en Italie que Molter fit ses classes, où son employeur le margrave de Karlsruhe l’avait envoyé – le musicien y était alors violoniste à l’orchestre de la cour – pour se perfectionner auprès des frères Marcello, de Vivaldi, d’Albinoni et probablement de Tartini, un pedigree de première classe donc. On lui connaît une quarantaine de cantates sacrées, autant de cantates italiennes, soixante ouvrages religieux en tout genre et une belle poignée de pièces de musique de chambre, le reste (en particulier cinq opéras) ayant jusqu’ici été perdu. La Camerata Bachiensis, qui joue sur instruments d’époque, a sélectionné un large éventail du style de Molter : deux cantates, une symphonie, une ouverture, un concerto (en l’occurrence, pour la flûte) et une sonate en quatuor, de quoi faire plus ample connaissance avec ce musicien baigné à la fois de la rigueur contrapuntique allemande, de la fantaisie instrumentale glanée en Italie, et d’un certain décorum à la française. © SM/Qobuz
6,49 €

Cantates sacrées - Paru le 1 avril 2016 | harmonia mundi

Livret Distinctions 4 étoiles Classica
« À l'occasion du retour des Arts Florissants chez Harmonia Mundi, reparaissent en complément du nouvel enregistrement (Bien que l'amour) plusieurs disques qui ont marqué l'histoire de l'ensemble comme la redécouverte du répertoire baroque. La musique française y occupe logiquement une bonne place, notamment grâce à Charpentier et ses emblématiques Arts florissants, sortis du silence par la première génération Arts Flo : Feldman, Mellon, Laurens, Visse, Cantor. Du même début de ces années 1980 datent le Cantique de Moÿse et autres Motets d'Etienne Moulinié, superbes d'originalité et de science polyphonique, deux oratorios aux accents douloureux de Luigi Rossi suivis d'un Oratorio pour la Semaine Sainte à l'intensité dramatique caravagesque. En plus du XVIIe siècle qu'ils ont si bien servi, William Christie et ses Arts Florissants ont également contribué à la redécouverte de la cantate française, qu'elle soit signée Campra ou Montéclair. » (Classica, mai 2016)
14,99 €
9,99 €

Cantates sacrées - Paru le 4 décembre 2012 | BIS

Hi-Res Livret
Nouvelle pierre à l'édifice de l'intégrale des Cantates de Bach sous la direction de Masaaki Suzuki, ce 52e volume réunit la célèbre Cantate du veilleur "Wachet auf, ruft uns dis Stimme" (140) et des Cantates 29 "Wir danken dir, Gott , wir danken dir" et 112 Der Herr ist mein getreuer Hirt". On y retrouve les qualités de rigueur, de précision et d'expression qui sont les caractéristiques du chef japonais qui a travaillé avec Ton Koopman à Amsterdam. D'excellents solistes, un peu entachés parfois par le violon raide et acide de Natsumi Wakamatsu (Plage 3 dans le Duo "Wenn kömmst du, mein Heil" et Plage 15 dans l'air de ténor "Halleluja"). FH
14,99 €
9,99 €

Cantates sacrées - Paru le 28 janvier 2014 | Phi

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - 4 étoiles Classica - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
Ce nouvel enregistrement de Philippe Herreweghe est consacré à des Cantates écrites par Bach lors de sa première année à Leipzig (1723-1724). Avec des nouvelles compositions et des remplois d’œuvres antérieures, le nouveau Cantor se constitue ainsi un vaste catalogue de chœurs, de récitatifs, d'airs et de chorals qu'il pourra réutiliser à sa guise, au fur et à mesure des besoins liturgiques durant les 27 ans de son activité. Les quatre Cantates présentées ici (BWV 48, 73, 44 & 109) possèdent une grande variété instrumentale superbement mise en valeur par les instrumentistes et grâce à une prise de son à la fois précise et chaleureuse. Philippe Herreweghe sait comme toujours manier les contrastes et les tempi avec justesse, dans une expression empreinte de piété joyeuse. FH
5,99 €

Cantates sacrées - Paru le 18 décembre 2004 | Naxos

Livret
Il pianto degli Angeli della Pace, cantate sacrée, JC 119 - Sinfonia de chambre, JC 26 / Symphonica Ensemble, dir. Daniele Ferrari
14,99 €
9,99 €

Cantates sacrées - Paru le 4 septembre 2012 | BIS

Hi-Res Livret
4,19 €5,99 €

Cantates sacrées - Paru le 21 octobre 2006 | Naxos

Livret
Della Passione di Gesù Cristo - L'Addolorata Divina Madre / Silvia Mapelli, soprano - Miroslava Yordanova, mezzo-soprano - Giorgio Tiboni, ténor - Symphonica Ensemble, dir. Daniele Ferrari
10,99 €

Cantates sacrées - Paru le 27 avril 2001 | Mirare

Livret
Bach : Cantates BWV 18, 106 & 150 / Katharine Fuge, soprano - Carlos Mena, contre-ténor - Jan Kobow, ténor - Stephan MacLeod, basse - Ricercar Consort - Philippe Pierlot, direction
14,99 €
9,99 €

Cantates sacrées - Paru le 3 janvier 2012 | BIS

Hi-Res Livret
Les trois Cantates de 1729 réunies sur le volume 50 de l'intégrale de Masaaki Suzuki sont les seules qui nous soient restées sur la cinquantaine composées la même année, fruit de la collaboration de Bach avec le poète Picander à Leipzig. Ces œuvres concises avec alternance d'airs et de récitatifs et chœur final, font en outre entendre quelques exemples de parodie et de réutilisation de compositions antérieures, comme dans la Sinfonia BWV 174 où Bach arrange le premier mouvement du troisième Concerto Brandebourgeois. On retrouve les solistes qui ont fait le succès de la série, Robin Blaze, Gerd Türk et Peter Kooij, dans ce nouveau volume d'une série majeure qui cristallise un nouveau standard dans l'interprétation des cantates. 5 volumes restent à paraître.
4,19 €5,99 €

Cantates sacrées - Paru le 20 juin 2006 | Naxos

Livret
Marianne Béate Killand, alto - Marcus Schaefer, ténor - Orchestre de chambre de Cologne, dir. Helmut Müller-Brühle
10,99 €

Cantates sacrées - Paru le 31 juillet 2007 | harmonia mundi

4,19 €5,99 €

Cantates sacrées - Paru le 15 décembre 2009 | Naxos

Livret
Cantates BWV52, BWV84, BWV199 & BWV51 / Siri Thornhill, soprano - Ensemble vocal Bach de Cologne - Orchestre de chambre de Cologne - Helmut Müller-Brühl, direction
4,19 €5,99 €

Cantates sacrées - Paru le 21 novembre 2006 | Naxos

Livret
Cantates n°56, 82 & 158 / Hanno Müller-Brachmann, basse - Collegium Vocale Siegen - Orchestre de Chambre de Cologne, dir. Helmut Müller-Brühl
9,99 €

Cantates sacrées - Paru le 31 juillet 1996 | BIS

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Si besoin était, cet album nous prouve encore une fois que le Bach Collegium Japan de Masaaki Suzuki joue allègrement dans la cour des plus grands interprètes de la musique du Cantor. À la croisée des chemins entre l’interprétation sur instruments d’époque d’une part, et une conception hautement lyrique des lignes chantées de ces cantates, Suzuki propose de réactualiser l’ancienneté tout en lui restituant ses moyens originaux. Ainsi les voix d’alto sont-elles confiées à l’excellent contre-ténor Yoshikazu Mera – dont l’accent allemand est au-delà de l’impeccable, ainsi d’ailleurs que celui des deux autres chanteurs de cette sélection de cantates – et les tempi, sans langueur romantique, cherchent-ils la vérité musicale pure. Les auditeurs les moins férus de la chose « baroque » sauront trouver ici de quoi se ressourcer, tandis que les baroqueux purs et durs pointeront l’oreille avec émerveillement. © SM/Qobuz