Résultats 1 à 20 sur un total de 44
8,99 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 2013 | Barclay

10,99 €

Chanson française - Paru le 27 mai 2016 | Mercury

18,49 €
13,49 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 2014 | Mercury

Hi-Res
Détails Chanson pour l'Auvergnat
13,49 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 2014 | Mercury

Détails Chanson pour l'Auvergnat
18,49 €
13,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2012 | Verve

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
Exploration grisante et audacieuse de sons nouveaux, Glad Rag Doll est le fruit d'une aventure menée avec de nouveaux musiciens, et avec une instrumentation inhabituelle. Pour Diana Krall, musicienne douée qui joue ici sur un Steinway de 1890, c'est à la fois un nouveau départ important et une évolution naturelle. Des chansons que la dame médite depuis toute une vie. Si d'aucuns peuvent s'identifier comme « musiques des années 20 ou 30 », c'est qu'il s'agit de chansons des années 20 ou 30 telles que la Canadienne les imagine pour le XXIe siècle. En collaborant pour la première fois avec le célèbre producteur T-Bone Burnett et l'ingénieur du son Mike Piersante, elle se délecte d'un nouveau terrain de jeu sonore.
22,49 €
14,99 €

Jazz vocal - Paru le 29 septembre 2017 | Mack Avenue Records

Hi-Res Distinctions Indispensable JAZZ NEWS
Album après album, Cécile McLorin Salvant rappelle qu’elle est tout sauf le cliché de la « chanteuse jazz ». Révélée au grand public en 2013 avec le somptueux WomanChild, elle avait haussé le ton, deux ans plus tard, avec For One To Love, un disque encore plus maîtrisé, plus complet et sur lequel sa voix faisait davantage de miracles. Celle qui vit le jour le 28 août 1989 à Miami en Floride et étudia le droit français, le baroque et le jazz vocal à Aix-en-Provence avant de remporter le Concours International Thelonious Monk en 2010 (à seulement 20 ans devant un jury composé d’Al Jarreau, Dee Dee Bridgewater, Patti Austin, Dianne Reeves et Kurt Elling !) était également une impressionnante compositrice comme le montraient les cinq chansons originales de cette cuvée 2015… Avec Dreams And Dagger, la Franco-américaine installée à Harlem signe un troisième album enregistré en concert dans la Mecque new-yorkaise du Village Vanguard et au DiMenna Center avec son fidèle trio (le pianiste Aaron Diehl, le contrebassiste Paul Sikivie et le batteur Lawrence Leathers) et, en invités sur certains titres, le Quatuor Catalyst et le pianiste Sullivan Fortner. Un vrai choix pour celle qui rêve de n’enregistrer que des albums live, là où le son de son groupe lui paraît le plus authentiquement représenté. Plus classique dans sa forme que ses deux précédents enregistrements, Dreams And Dagger est surtout la preuve de son aisance quel que soit le répertoire. Dans un standard comme My Man’s Gone Now où on ne compte même plus les milliers de versions existantes, elle embarque la mélodie et sa voix sur des sentiers inédits et l’effet est assez stupéfiant. Et puis Cécile McLorin Salvant fait aussi corps avec son trio qui n’est jamais un simple faire-valoir de son organe de feu mais un élément essentiel de son univers musical. Bref, elle trace, une fois de plus, un peu plus profondément son sillon loin de la sainte-trinité Billie/Sarah/Ella car comme l’a dit Wynton Marsalis, « des chanteuses comme ça, vous en avez une par génération ou toutes les deux générations… » © MD/Qobuz
Détails The Best Thing For You (Would Be Me)
24,49 €

Rock - Paru le 5 mai 2017 | Mute, a BMG Company

Distinctions 4F de Télérama
Nick Cave et ses Bad Seeds restent l’une des aventures les plus prolifiques de l’ère post punk. Dès le milieu des années 80, le magnétisme caverneux du chanteur australien atteignait un certain paroxysme, entre reprises furibardes, ballades au piano et rock’n’roll en sueur. Au fil des années et des enregistrements, le Cave s’est fait de plus en plus crooner, entre un Frank Sinatra punk et un Johnny Cash austère... Cette impeccable compilation publiée au printemps 2017 permet non seulement de jauger l’étendu du chemin parcouru mais peut aussi servir d’excellente introduction à l’art de ce gang à part du rock contemporain, les quarante-cinq chansons de cette version Deluxe étant réparties en trois périodes : quinze titres piochés entre 1984 et 1993, quinze autres entre 1994 et 2003 et quinze derniers picorés entre 2004 et 2013… Démarrant à From Her To Eternity (1984) et allant jusqu’à Push The Sky Away (2013), Lovely Creatures mixe à la perfection ballades vénéneuses (Into My Arms), cavalcades épiques (The Mercy Seat), rock épuré et violent (Deanna), cabaret de fin du monde (The Carny), duos inattendus (Where The Wild Roses Grow avec Kylie Minogue) et reprises triées sur le volet (In The Ghetto). Assis entre la prose gothique des écrivains américains du XXe siècle, l’héritage musical des imposants Hank Williams et autres Johnny Cash, Nick Cave aura trouvé son propre style, souvent chambriste mais toujours sombre et comme habité par l’Ancien testament… © MZ/Qobuz
15,99 €
1

Rock - Paru le 13 novembre 2000 | Universal Music

Pour entrer dans le XXIe siècle, rien de mieux que de rappeler qui furent les patrons du XXe en matière de pop music et de rock’n’roll. Avec 1 qui parait en l’an 2000, toutes les plus grandes chansons des Fab Four se retrouvent compilées sur un même disque. Ce titre 1 fait référence à la première place des charts que ces 27 chansons (remasterisées pour l'occasion) ont occupé en Angleterre et aux Etats-Unis… Evidemment, si les vrais mélomanes dignes de ce nom se doivent de posséder tous les (vrais) albums des Fab Four, ce best of plus que solide pourra faire office d’apéro pour les néophytes… © MZ/Qobuz
18,49 €
13,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2012 | Verve

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
Exploration grisante et audacieuse de sons nouveaux, Glad Rag Doll est le fruit d'une aventure menée avec de nouveaux musiciens, et avec une instrumentation inhabituelle. Pour Diana Krall, musicienne douée qui joue ici sur un Steinway de 1890, c'est à la fois un nouveau départ important et une évolution naturelle. Des chansons que la dame médite depuis toute une vie. Si d'aucuns peuvent s'identifier comme « musiques des années 20 ou 30 », c'est qu'il s'agit de chansons des années 20 ou 30 telles que la Canadienne les imagine pour le XXIe siècle. En collaborant pour la première fois avec le célèbre producteur T-Bone Burnett et l'ingénieur du son Mike Piersante, elle se délecte d'un nouveau terrain de jeu sonore.
18,49 €
13,49 €

Pop/Rock - Paru le 17 avril 2012 | Blue Note Records

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Avec The Fall, Norah Jones achève sa transition entre ses débuts cabaret mielleux et sa carrière de chanteuse compositrice bohème et moderne. L'album fait légèrement écho à Fiona Apple ou Aimee Mann en mode ballade, mais ses arrangements n'attirent jamais l'attention sur eux, laissant toujours sous les projecteurs la voix et les chansons de l'artiste, toutes originales, parfois composées en collaboration avec ses collègues de longue date Jesse Harris, Ryan Adams et Will Sheff de Okkervil River. Sur ce disque, Norah Jones boucle la boucle, sans avoir peur d'être douce ou sensuelle, laissant filtrer juste assez de dissonance et de discordance, créant ainsi un disque subtile mais extraordinairement sobre qui fait musique d'ambiance mais résiste plus longtemps grâce à ses chansons raffinées. ~ Stephen Thomas Erlewine
9,99 €

Country - Paru le 29 septembre 2014 | Highway 20 Records

Les temps ont beau être durs, Lucinda Williams ne se pose pas de questions et abat un double album ! Pour ce onzième disque en studio intitulé Down Where The Spirit Meets The Bone et sur lequel elle a invité Tony Joe White, Greg Leisz, Bill Frisell, Pete Thomas et Davey Faragher (Elvis Costello), Val McCallum (Jackson Brown), Stuart Mathis (Wallflowers), Tony Joe White, Ian Mclagan (Small Faces), Doug Pettibone et Jakob Dylan, la reine de l’Americana déploie la vaste palette de son art. Sorte de Keith Richards en jupon (ou de Jagger en bas résilles) à la plume incandescente, capable de magnifier un quelconque mal à l’âme en deux mots et un quart de chuintements, elle ancre son ambitieux projet (vingt chansons tout de même !) dans les racines sudistes de sa country, de son blues et même de sa soul. Oui cette cuvée 2014 montre la facette la plus soulfull de son auteur. Surtout, l’alliage stylistique est une fois de plus parfait et l’on se promène dans ce Down Where The Spirit Meets The Bone comme on vagabonderait sur des routes poussiéreuses ou cabossées, verdoyantes ou arides… Un superbe trip de country rock porté par des chansons fortes et furieusement introspectives. © MD/Qobuz
14,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1975 | A&M

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Dans ce chef d’œuvre de 1975, la grande prêtresse folk revisite des chansons de Bob Dylan, Stevie Wonder, des Allman Brothers, John Prine et de Jackson Browne. Entourée de grands musiciens venus plutôt du jazz comme Larry Carlton, Wilton Felder et Joe Sample, elle transforme ici en or tout ce que sa voix touche. Le résultat final dans son métissage musical est juste sublime. © CM/Qobuz
25,99 €

Chanson française - Paru le 28 juin 2010 | SME Strategic Marketing Group

Le plus américain des chanteurs français nous a quitté il y déjà 30 ans. Ses chansons, le plus souvent empruntes de romantisme et d’humour n’ont pas vieillie. Ce triple album propose le meilleur de Joe Dassin, des succès les plus connues aux chansons oubliées.
Détails Les plus belles années de ma vie (The Best Years of My Life)
13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2013 | A&M

The Last Ship est le onzième album de Sting et son premier à proposer du matériau inédit depuis Sacred Love paru en 2003. Basé sur une comédie musicale écrite par le célèbre bassiste-chanteur au sujet du déclin de l'industrie navale dans le nord de l'Angleterre pendant les années 80, l'album propose des chansons également inscrites à la setlist du spectacle, ainsi que des titres venant les compléter.
8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 12 octobre 2010 | Asthmatic Kitty

Distinctions Pitchfork: Best New Music
Successeur officiel à l'acclamé Illinois de 2005, Age of Adz voit Sufjan Stevens se débarrasser des vélléités conceptuelles qui ont dominé l'ensemble de son œuvre jusqu'à lors. Ce nouveau disque est bien plus une collection de chansons pop schizophrènes dans les thèmes abordés comme dans ses grands écarts électro-orchestraux.
24,49 €

Chanson française - Paru le 20 novembre 2009 | SME Strategic Marketing Group

Détails Dans 20 Ans Tout à L'Heure
13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 27 novembre 2015 | Vertigo Berlin

Tous les plus grands sont passés par l’épreuve du MTV Unplugged. C’est donc au tour de Placebo d’offrir SA session acoustique. Enregistré en août 2015 à Londres, l’album propose un vrai florilège des plus grands titres de la bande de Brian Molko. Dans cet exercice, des chansons comme The Bitter End et Without You I’m Nothing trouvent une seconde jeunesse. Placebo convie même à cette orgie boisée Majke Voss Romme et Joan As Police Woman. A noter de belles reprises de Jackie de Sinéad O'Connor et Where Is My Mind ? des Pixies. Comme pour Nirvana, voilà un superbe MTV Unplugged enregistré par un groupe ultra-électrique. © CM/Qobuz
24,49 €

Chanson française - Paru le 20 novembre 2009 | SME Strategic Marketing Group

Détails Une chanson qui sert à rien
11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 5 mai 2017 | Matador

Distinctions Pitchfork: Best New Music
Certains ont vu en Mike Hadreas une héritier d’Antony Hegarty d’Antony & The Johnsons, alors que le talent du cerveau de Perfume Genius est plus complexe que cette étiquette colée à la va-vite… La voix en apesanteur de l’Américain y est pour beaucoup dans cette comparaison mais son univers musical est plus dense voire plus kaléidoscopique. Paru en 2014, Too Bright, co-produit par Adrian Utley de Portishead, ne faisait que confirmer la richesse musicale de son art… Séquence minimaliste électro sombre à la Suicide, grandiloquence luxuriante et ballade à la R.E.M., Perfume Genius jonglait avec l’hédonisme ambigu du cabaret (comme chez PJ Harvey et Nick Cave), le minimalisme de certaines sonorités électroniques et ses démons intérieurs. Ce quatrième album ne modifie guère ses marqueurs. Car No Shape renferme lui aussi cet éclectisme très personnel. Une sorte d’androgénie musicale habite même cette cuvée 2017 qui si elle ne sonne pas comme du David Bowie du troisième millénaire en revêt certains habits. Dans les changements de rythme brutaux, Hadreas est assez génial. Et dans sa capacité à canaliser sa folie pour en faire de vraies chansons. Au point que l’on sorte de son disque avec la sensation d’avoir passé une soirée et surtout une nuit dans un lieu de débauche sonore fou dans lequel on rêve de retourner au plus vite… © MD/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2006 | BIS

Hi-Res Livret
Détails Danse rustique, Op. 20, No. 5 : Danse rustique, Op. 20, No. 5: Danse rustique