Résultats 1 à 20 sur un total de 1079
16,79 €
11,99 €

Musique vocale profane - Paru le 7 avril 2014 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
Dès ses débuts, l’ensemble Anonymous 4 a frappé les esprits par la force et la beauté absolues de son chant. Sur sa terre natale nord-américaine, ses albums ont tiré le chant et la polyphonie de l’ombre et les ont propulsés en tête du Billboard, peu habitué à ce type de répertoire. Conquérant la popularité sans faire de compromis, les chanteuses ont exploré des siècles de musique, du Xe avec A Mass for the End of Time au XXIe dans Darkness into Light avec des œuvres de John Tavener, en passant par le répertoire sacré américain de tradition populaire dans American Angels. On a pu les entendre sur les scènes du monde entier et dans le cadre de nombreux festivals comme Tanglewood, Wolftrap, BBC Proms, Edimbourg, etc. Avec cet enregistrement, Anonymous 4 puise à nouveau dans le Codex de Montpellier pour offrir un programme de motets et chansons du XIIIe siècle français sur deux thèmes majeurs : l'amour et le désir pour la terrestre/terrienne Marion et la céleste/virginale Marie.
Détails Marie : Chanson: De la gloriouse fenix
8,99 €

Pop - Paru le 17 novembre 2014 | Institut Européen des Musiques Juives

Distinctions 5 de Diapason
Détails Roi de poer (Poème pour le nouvel an)
5,99 €

Musiques du monde - Paru le 29 juin 2017 | Sound and Vision

Détails Quand l'amour meurt en francais
17,48 €
12,99 €

Rock français - Paru le 2 septembre 2016 | Disque Pointu

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama
Après l’excitant Psycho Tropical Berlin qui les a révélé, La Femme livre un deuxième album de plus d’une heure et dix minutes tout aussi protéiforme et tout aussi inclassable baptisé Mystère. La mode est certes aux groupes aux influences souvent antagonistes de prime abord, mais dans ce registre, La Femme explose une fois de plus les frontières, dynamite les genres et recolle les lambeaux de corps de toutes ces victimes à sa façon. L’ADN reste un savant mélange de surf music, de new wave 80’s et rock yéyé mais on croise également ici des sonorités inédites comme du folk français médiéval (Le vide est ton nouveau prénom) ou des rythmes arabisants Psyzook). A l’arrivée on pense toujours à une sorte de carambolage entre Suicide, le Velvet, Eli et Jacno, les B-52’s, Cure et Dutronc, une fiesta jouissive qui ne se pose pas de question et fonce dans le tas. Avec Mystère, les deux hémisphères du cerveau de La Femme, Marlon Magnée et Sacha Got, ont conçu un disque riche (16 titres !) et fou dans lequel il fait bon s’abandonner. © MD/Qobuz
Détails Tueur de fleurs
8,99 €

Ambiance - Paru le 21 décembre 2009 | Frémeaux & associés

Détails Au clair de la lune / Under the Moonlight
10,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 20 novembre 2012 | Raumklang (edition apollon)

Détails Choeur / Quelques Mesures de Chant Funèbre (1864)
4,99 €

Pop - Paru le 18 mars 2015 | Payback

Détails Mademoiselle de Paris
11,99 €
9,59 €

Alternatif et Indé - Paru le 6 novembre 2015 | Because Music

Hi-Res Livret
Après trois EP prometteurs, Héloïse Letissier – Christine And The Queens à la scène – publie enfin son premier album, beau condensé de toutes ses singularités ; de ses obsessions également. Femme-orchestre entrelaçant textures sonores new wave et nappes electro, pop et chanson, mots français et verbes anglais, la jeune Nantaise semble fascinée par les excentriques comme Klaus Nomi, Bowie, Björk, PJ Harvey, Nick Cave, Christophe (qu’elle reprend ici en revisitant superbement Paradis perdus) et surtout Michael Jackson. Et les compositions de cette Chaleur humaine mettent en exergue cette fascination pour ce qui est atypique et pour les no man’s land stylistiques. Elles montrent surtout que les obsessions synthétiques et très eighties de leur auteur sont toujours au service des chansons. Pas de doute, une étoile est (vraiment) née. © MD/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Rock français - Paru le 3 mars 2017 | La Ouache Production

Hi-Res
19,49 €

Chanson française - Paru le 22 août 1996 | Columbia

La carrière du chanteur français populaire Jean-Jacques Goldman est très bien détaillée dans ce double album qui contient tous ses singles (faces A et B) ainsi que des maxis et des chansons live en bonus. ~ Thom Jurek
Détails Quand La Musique Est Bonne (Album Version)
22,09 €

Chanson française - Paru le 4 juin 2007 | Columbia

En excluant les compilations et les enregistrements de concerts, le chanteur-compositeur français Francis Cabrel n’a sorti que 11 albums studio dans sa carrière longue de plus de trente ans. Ce best-of de 37 titres, qui en couvre les troies premières décennies, est non seulement représentatif de son travail, mais en constitue une vitrine essentielle. De son premier single à succès "Petite Marie" à l'obsédante "Je L'aime à Mourir", en passant par ses productions plus lisses des années 80 telles que "Saïd et Mohammed" et le blues funky de "Sarbacane", la compilation dresse le portrait d'un artiste infatigable et très personnel dans son expérimentation et son attitude. Globalement, Essentiel 1977-2007 représente dignement les meilleures compositions de Cabrel et fait office d’excellente introduction pour ceux qui le découvriraient. ~ Thom Jurek
Détails Les murs de poussière (Album Version)
10,39 €

Chanson française - Paru le 21 octobre 2016 | TF1 Enterprises

Porté par le single "Cette année-là", My Way, septième album studio du chanteur pop français M. Pokora, voit le jour en 2016 et consiste en une collection de onze reprises issues du répertoire du célèbre showman français disparu en 1978, Claude François. Beaucoup des plus grands tubes du maître ont droit à une relecture modernisée pour l'occasion, de "Alexandrie, Alexandra" à "Belles! Belles! Belles!" en passant par "C'est la même chanson" ou "Magnolias For Ever", pour un résultat porté par l'enthousiasme d'un Pokora qui s'offre une parenthèse ludique entre RED, son dernier opus en date, et la suite de ses aventures musicales.
Détails C'est la même chanson
5,84 €

Rock français - Paru le 1 janvier 2013 | Disque Pointu

Livret Distinctions 3F de Télérama - 4 étoiles Rock and Folk - 5/6 de Magic
Après d’excitants singles, La Femme livre enfin son premier album, aussi insaisissable que son titre, Psycho Tropical Berlin. La mode est certes aux groupes aux influences souvent antagonistes de prime abord, mais dans ce registre, La Femme explose les frontières, dynamite les genres et recolle les lambeaux de corps de toutes ces victimes à sa façon. Le Suicide de Cheree, le minimalisme de la pop new wave d’Eli et Jacno, des textures surf piquées aux B-52’s, quelques tics gainsbourgiens et dutronesques, Psycho Tropical Berlin ressemble surtout à une jouissive fiesta bigarrée qui ne se pose pas de question et fonce dans le tas. Partyyyyyy !!!
Détails Le Blues De Françoise
17,48 €
12,99 €

Chanson française - Paru le 14 avril 2017 | Barclay

Hi-Res Livret
Isobel Campbell et Mark Lanegan, Jane Birkin et Serge Gainsbourg, Zooey Deschanel et M. Ward, Nancy Sinatra et Lee Hazlewood… Les couples sous étendard La Belle et la Bête ont fréquemment engendré de bien beaux disques. Ce qui se confirme avec Lady Sir, un projet emmené par Rachida Brakni et Gaëtan Roussel. En 2012, la comédienne et réalisatrice avait déjà signé un premier album conçu notamment avec Rodolphe Burger, Cali et son mari Eric Cantona. Un disque qui prouvait que la musique n’était pas qu’un simple passe-temps pour elle, mais une solide corde supplémentaire à son arc artistique. En communiant musicalement avec le cerveau de Louise Attaque, Rachida Brakni mêle cette fois son univers déjà bien kaléidoscopique à celui d’un musicien toujours inspiré. Tout au long de Accidentally Yours, leur folk rock distingué se love avec délicatesse dans leurs mots, livrés en français comme en anglais ou en arabe. Un corps à corps capable de passer d’une séquence délicate à un ouragan intérieur en un claquement de doigt sans jamais sonner faux. A l’arrivée, un disque intense dont on ne sort pas indemne. © MD/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Electro - Paru le 19 janvier 2015 | Universal Music Division Capitol Music France

Hi-Res Livret
The Avener, historiquement l’homme chargé des chevaux du roi et de la reine dans l’Angleterre des XVe et XVIe siècles, est considéré comme un titre de noblesse. On peut en effet faire l’analogie avec le son un peu cow-boy du DJ français, qui insuffle un nouvel élan deep house aux chansons originales entre funk, blues et soul. Le tube Fade Out Lines est originellement un titre de l’Australienne Phoebe Killdeer que The Avener a électrisé par des rythmiques « club ». De la deep house, certes, mais subtile. Pas trop surchargée, juste bien équilibrée pour apporter l’énergie nécessaire sans lasser l’auditeur par une répétition barbante. © HR/Qobuz
11,99 €

Littérature - Paru le 6 février 2015 | Marienkäfer Marie Kinderbuchverlag

Détails La chanson des etoiles
11,99 €

Littérature - Paru le 6 février 2015 | Marienkäfer Marie Kinderbuchverlag

Détails La chanson des etoiles
39,99 €

Chanson française - Paru le 8 décembre 2008 | Frémeaux & associés

Détails La Chanson des blés d'or
10,39 €

Chanson française - Paru le 7 octobre 2016 | Jive Epic

Dans le paysage de la chanson française, sa poésie possède une saveur unique dont on ne se lasse guère… L’inénarrable Jacques Higelin a beau avoir désormais 75 ans, il reste cet éternel jeune homme, toujours là, toujours fou, toujours libre, toujours provocateur, toujours sensible, toujours chantant… Dire pourtant que le bonhomme n’a finalement guère changé est un doux euphémisme. Sa poésie musicale comme le flot de ses monologues demeurent inchangés. Inchangés comme cette verve, ces envies, ces passions, toute cette matière qui hante cet Higelin 75. Un titre qui fait de l’œil au mythique BBH75, disque culte de l’histoire du rock français. Une cuvée 2016 qui fait se côtoyer des chansons classiques qui restent en tête dès la première écoute, et de longs textes épiques. Quiconque a déjà vu le grand Jacques sur scène ne s'en étonnera pas : dans la ferveur des concerts, sans filet, il aime se promener dans des monologues drolatiques ou poétiques, tordant la langue, jouant avec les sens, entraînant le public dans des délires d'images et de mots. Mais comment, en studio, rendre l'ampleur de la folie scénique ? Pour ce disque hors norme, son complice musical depuis plus de 30 ans, Mahut, a eu l'idée de constituer un trio de réalisateurs, appelant à ses côtés Edith Fambuena (réalisatrice de Beau Repaire en 2013) et Rodolphe Burger (Amor Doloroso en 2006 et Coup de foudre en 2010). Ils n'étaient pas trop de trois pour tisser des habits à la carrure de l'artiste. Higelin 75 le montre dans toute sa démesure : à la fois poétique et lucide, se jouant de la mécanique des jours mais avouant son humilité face à l'infini des éléments. © CM/Qobuz
12,23 €17,48 €
9,09 €12,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2016 | Decca

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice
Savez-vous pourquoi la patte gauche de la perdrix n’a pas le même goût que la droite ? C’est parce que, selon Brillat-Savarin, elle dort sur sa patte gauche, d’où différence de musculation… Non, non, ami lecteur, tu ne t’es pas trompé de clic : il s’agit bien ici d’un album d’œuvres chorales françaises, mais la remarque quant aux papattes de la perdrix fait partie du texte chanté d l’Ode à la gastronomie de Jean Françaix, que nous chante entre autres l’ensemble vocal I Fagiolini. Sachant que fagiolini est le nom italien des haricots, la boucle culinaire serait presque bouclée. Le très digne ensemble anglais (ne vous laissez pas tromper par le nom !), dont on croit à tort qu’il se limite à la musique de la Renaissance et de l’époque baroque, a souvent fait incursion dans le répertoire des XXe et XXIe siècles, avec une préférence marquée pour le répertoire français de la première moitié du siècle passé. Outre Françaix, on y découvrira avec délices le Cantique des cantiques de Daniel-Lesur, l’un des compositeurs français les plus injustement négligés de son temps, ainsi que les Sept chansons de Poulenc, écrites en 1936, et sa Cantate de chambre de 1945, des merveilles que l’on n’entend pas bien souvent, hélas. En guise de trou normand (honfleurais, pour être précis), I Fagiolini ont invité la pianiste Anna Markland qui nous donne trois Gnossiennes de Satie. Pour fini, les Haricots et ladite pianiste se retrouvent dans une très singulière réécriture du mouvement lent du Concerto en sol de Ravel pour piano et voix, avec une partie vocale assez jazzy (même si elle ne change pas une seule note à l’harmonie de Ravel ; tout est dans l’émission vocale), il faut bien le dire, tandis que le piano continue immuablement son sublime néo-Mozart ravélien. Enregistré en juin/juillet 2015 à All Saints Church, Tooting, Londres. © SM/Qobuz
Détails Sept Chansons, FP 81 : 1. La blanche neige