Résultats 1 à 20 sur un total de 190 pour

Depuis 12 mois

14,99 €
9,99 €

Symphonies - Paru le 10 novembre 2017 | San Francisco Symphony

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 3 juillet 2017 | San Francisco Symphony

Hi-Res Livret
27,99 €
19,99 €

Rock - Paru le 10 novembre 2017 | Universal Music

Hi-Res Livret Distinctions Pitchfork: Best New Reissue
Il y a un avant et un après Out Of Time dans la vie de R.E.M.. Cet avant pour la bande de Michael Stipe se situe essentiellement sur les campus universitaires américains qui en ont fait leur groupe indé fétiche et culte durant les années 80… Comment R.E.M. allait donc gérer cet après Out Of Time vendu à plus de douze millions d’exemplaires dans le monde ? La réponse fut ce disque à la fois sublime et austère. Un album sans concession, comme du rock de chambre qui ne se soucie guère du déluge de décibels de Nirvana et des Pixies qui s’agitent dans la pièce d’à côté en cette année 1992… Toujours aussi virtuose, Peter Buck passe de la mandoline à la guitare acoustique avec une grande aisance, John Paul Johns de Led Zeppelin arrange de sublimes cordes raffinées et Michael Stipe entonne sa prose mélancolique et torturée avec la candeur d’un homme de foi habité. Dominantes, les ballades en cinémascope culminent avec Everybody Hurts. A l’arrivée, Automatic For The People n’est pas l’œuvre la plus aisé de R.E.M. mais c’est pourtant l’une de ses plus belle. Publiée en 2017, cette édition du 25e anniversaire propose en plus de l’album remastérisé un live enregistré au 40 Watt Club d’Athens le 19 novembre 1992 avec quelques reprises comme Funtime d'Iggy Pop et Love Is All Around des Troggs. © MD/Qobuz
23,99 €
15,99 €

Musique de chambre - Paru le 12 mai 2017 | Ricercar

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica
Les Pièces de viole de Marin Marais sont parues en cinq livres (1686-1689, 1701, 1711, 1717 et 1725). À l'époque où Marais publia le Premier Livre, le petit monde des violistes était en pleine ébullition. À côté de la vénérable tradition du jeu de la viole seule se développe la pratique très originale du jeu à deux ou trois violes. Par ailleurs, l’une des grandes nouveautés de ce recueil est l'adjonction de la basse continue. Mais lors de l'édition, dont l'impression fut achevée en 1686, le fascicule de basse continue n'était pas prêt de sorte que le livre fut proposé ainsi, sans la basse continue. Cela permet sans doute d'imaginer que ses pièces peuvent être jouées sans la basse, ainsi qu'en témoignent également quelques pièces connues aujourd'hui en manuscrit et dépourvues de la basse continue. Mais il faut bien reconnaître que la basse continue apporte à ces pièces un soutien harmonique et expressif considérable. Ce n'est qu’en 1689 que le fascicule de basse continue fut enfin imprimé : « Lorsque je donnay au Public mon Livre de Pieces a une et deux Violes, j’avois bien dessein d’y joindre aussy les Basse-continües, qui en sont la partie essentielle. Mais comme la gravure est une entreprise tres longue, cela m’obligea a en differer l’execution jusqu’a ce jour. Je les ay toutes chiffrées, pour le joüer sur le Clavecin ou sur le Theorbe, ce qui fait tres bien avec la Viole qui joue le sujet ». Le Premier Livre contient quatre-vingt-treize pièces groupées, selon la tradition des luthistes et des clavecinistes, par tonalité. Les pièces sont éditées dans l’ordre de la suite classique française : Prélude (et/ou Fantaisie), Allemande, Courante, Sarabande, Gigue, puis viennent les « petites danses », Menuet, Gavotte, éventuellement l’un ou l’autre Rondeau et enfin Passacaille ou Chaconne. Le désormais célèbre violiste François Joubert-Caillet et ses acolytes de L'Achéron ont « instrumenté » les basses continues des suites pour permettre à l’auditeur de pénétrer dans différentes atmosphères : intimiste avec un théorbe ou une guitare seulement, fleurie avec un théorbe et une guitare ou un archiluth, lumineuse, virile ou panachée avec un clavecin. Les suites en ré mineur et majeur étant trop longues, elles ont été divisées en deux suites chacune pour permettre une meilleure lisibilité. Pour la même raison, la succession des suites ne suit pas l’ordre des 93 pièces du livre – ce dernier n’ayant naturellement pas été composé pour être joué ou écouté dans l’ordre du début à la fin –, mais tente de le parcourir en faisant passer l’auditeur au travers de couleurs contrastées pour que le voyage soit plus confortable. © SM/Qobuz « Il fallait bien un jour qu'un gambiste parte à l'assaut des quelques 600 pièces de viole de Marin Marais. Le jeune François Joubert-Caillet, déjà remarqué avec ses complices de L'Achéron par des superbes enregistrements, ose ainsi l'aventure et s'empare des 93 numéros du Premier Livre. D'un trait aussi souple qu'assuré, aussi ingambe que lyrique, il restitue la formidable variété de cette musique, soutenu par un continuo remarquable.» (Classica, juin 2016)
Détails Suite No. 3 in G Minor : No. 51, Sarabande
14,99 €
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 10 novembre 2017 | Alpha

Hi-Res Livret
Haydn2032, ambitieux projet d’enregistrement de l’intégrale des symphonies de Haydn, est placé depuis l’origine sous la direction artistique de Giovanni Antonini, avec deux ensembles, Il Giardino Armonico, qui a signé les 4 premiers volumes et l’Orchestre de chambre de Bâle qui signe ce 5ème volume ainsi que les deux suivants. Autre particularité de l’Edition, Haydn est chaque fois mis en regard d’un autre compositeur ; ici Joseph Martin Kraus (1756-1792) : « Kraus fut le premier homme de génie que j’aie rencontré. Pourquoi a-t-il fallu qu’il meure ?! C’est une perte irréparable pour notre art. La Symphonie en do mineur qu’il a écrite tout particulièrement pour moi ici, à Vienne, est une oeuvre que l’on considérera comme un chef d’oeuvre dans les siècles futurs. », dit Haydn en 1797. Longtemps oublié, Kraus participa pourtant activement au mouvement de renouveau poétique appelé « Sturm und Drang » – ou encore le « Geniezeit » (« époque des génies »), parce que des artistes (dont le jeune Goethe) s’y étaient libérés de toute tradition pour ne suivre que leur propre coeur. Quand Haydn qualifie Kraus, en français « d’homme de génie », il avait sans doute ce contexte à l’esprit. Les deux compositeurs s’étaient rencontrés à Vienne en 1783. © Alpha Classics
59,99 €

Classique - Paru le 12 mai 2017 | SWR Classic

Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Détails 4 Orchestral Pieces, Op. 12, Sz. 51 : I. Preludio: Moderato
5,99 €

Bandes originales de films - Paru le 25 février 2017 | WaterTower Music

Détails Come In Number 51, Your Time Is Up
20,24 €

Classique - Paru le 1 novembre 2017 | Brilliant Classics

Détails Trois menuets, Op. 51 : I. Tempo giusto in E-Flat Major
10,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 26 mai 2017 | Season of mist

Livret
19,49 €
16,99 €

Country - Paru le 16 juin 2017 | Warner Bros.

Hi-Res
Même s’il n’est pas de la génération des Waylon Jennings, Willie Nelson, Billy Joe Shaver et autres Kris Kristoferson, Steve Earle est un outlaw garanti pièces et main d'œuvre. Une attitude en phase avec les reproches que certains lui firent à ses débuts : trop rock pour Nashville, trop country pour la scène rock. Avec le temps, Earle s’est imposé comme un grand songwriter, tout simplement, peu soucieux de savoir quelle famille musicale l’adopterait. Disciple et ami de ses concitoyens texans Townes Van Zandt et Guy Clark et donc membre de cette confrérie outlaw en marge de Nashville dans les seventies. C’est aussi un Don Juan intouchable (sept mariages !), un junkie repenti après une longue descente aux enfers qui le mènera jusqu'à la case prison, un acteur à ses heures dans des séries cultes comme The Wire ou Treme et enfin romancier (un recueil de nouvelles intitulé Doghouse Roses suivi du roman I'll Never Get Out Of This World Alive). Aussi à l'aise dans le country rock le plus punchy et le folk tripal que dans le bluegrass, genres qu'il aborde avec un cœur punk et une âme de rebelle engagé dans tous les combats de la gauche radicale américaine, l’autoproclamé hardcore troubadour rend ici hommage à la fibre rebelle de son histoire voire même à l’outlaw ultime : Waylon Jennings. Et les guitares sont furieusement de sortie, ce que Steve Earle n’avait pas fait depuis des lustres. Dès les premières mesures de So You Wannabe An Outlaw, chanson qui ouvre l’album et lui donne son titre, les intentions country rock du barbu sont assez claires. Et encore plus lorsqu’au milieu de ce vigoureux single résonne la voix de Willie Nelson ! Ailleurs, Earle duétise avec Miranda Lambert sur This is How It Ends, tout comme il fait ensuite avec Johnny Bush (l’auteur du Whiskey River de Willie Nelson !) sur Walkin' in LA. On sort de ce disque assez jouissif tout en sueur, recouvert de poussière et les poings ensanglantés. A noter que cette Deluxe Edition comprend des reprises de choix : Ain't No God in Mexico de Billy Joe Shaver, Sister's Coming Home/Down At The Corner Beer Joint de Willie Nelson, The Local Memory également de Willie Nelson et l’immense Are You Sure Hank Done It This Way de Waylon Jennings, hymne outlaw par excellence. © MZ/Qobuz
40,49 €

Classique - Paru le 29 septembre 2017 | Deutsche Grammophon (DG)

Détails 3 marches militaires, D.733 : Marche militaire In D, Op. 51 No. 1
3,99 €

Blues - Paru le 1 juin 2017 | Doxy Records

19,99 €
14,49 €

Chanson française - Paru le 24 novembre 2017 | Barclay

Hi-Res Livret
D’entrée de jeu, le ton est donné : Bernard Lavilliers chante La Gloire, un poème écrit par Pierre Seghers en 1957 pendant la guerre d’Algérie. Un texte puissant dont les 60 ans d’âge s’appliquent sans trop de problème à l’époque actuelle. Que le Stéphanois désormais septuagénaire attrape la vie comme l’histoire par le colbac n’est pas une nouveauté. Tous ses disques se nourrissent du réel, des crevasses qui défigurent la planète et des coups de lame qui maltraitent le corps de ses habitants. Mais les années comme les rides n’ont guère entamé ou froissé les convictions, la hargne viscérale et les combats de Lavilliers. La puissance de sa prose reste intacte tout au long de ses 5 minutes de paradis, un disque magnifique porté ici par les arrangements de Fred Pallem (qui ne fait pas que des étincelles sur la jazzosphère), là par la basse et le piano de Benjamin Biolay, et partout sa voix presque crooneuse. Réussir à brasser tant de subtilités musicales et poétiques en casant des mots ancrés dans le réel (au hasard, « Mittal » et « DRH ») relève du grand art. Récemment, Lavilliers déclarait « aimer chanter des trucs terribles sur une mélodie douce. » Mission accomplie avec ce disque, l’un de ses plus beaux depuis bien longtemps… © CM/Qobuz
14,99 €

Chanson française - Paru le 20 octobre 2017 | Parlophone France

Livret
Une simple écoute et le constat est flagrant : les années ont beau passer, l’élan et la fougue de Julien Clerc sont intacts ! Même sa voix, à peine floutée par le temps qui passe (l’album parait le mois de ses 70 printemps), a conservé cette exaltation presque juvénile et cette sensation d’être viscéralement habitée. Comme toujours avec lui, Julien Clerc aime s’entourer d’experts et de fortes personnalités de la chanson. Ici, il a confié la réalisation et les arrangements à Calogero qui a su renouer avec la grandiloquence flamboyante et le lyrisme inimitable des années 70. Côté plume, le fidèle Etienne Roda-Gil n’étant malheureusement plus de ce monde depuis 2004, la place a été faite à Bruno Guglielmi ou Vianney mais aussi aux fidèles Maxime Le Forestier, Carla Bruni, Marc Lavoine sans oublier, plus inattendue, Brigitte Fontaine avec le titre le plus touchant du disque, Elle ment comme elle respire. Enfin, comme toujours avec Julien Clerc, la mélodie est choyée et bichonnée. Une façon là encore de jeter un autre coup d’œil dans son rétro perso, car avec A nos amours, il a signé un 24e album nostalgique en entrainant comme jamais. © CM/Qobuz
22,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 7 avril 2017 | Signum Records

Hi-Res
Écrits en 1950-51, les 24 Préludes et Fugues de Chostakovitch sont une évidente réponse à ceux-de-qui-vous-savez, d’autant que le compositeur s’y attela après avoir été de jury à la première édition du concours qui-vous-savez à Leipzig. Pour ce concours, la jeune Tatiana Nikolayeva remporta les prix et les suffrages, et c’est pour elle que Chostakovitch conçut son propre cycle. À la différence des Préludes et Fugues de Bach (zut, le voici cité) qui s’enchaînent en suivant la « suite des quintes » avec alternance des tonalités majeures et mineures selon leurs rapports harmoniques relatifs. Autrement dit, si le premier couple est en ut majeur, le deuxième est en la mineur – relatif d’ut mineur -, le troisième en sol majeur – la quinte au-dessus d’ut majeur etc. Alors que dans Le Clavier bien tempéré, le premier est en ut majeur, le deuxième en ut mineur, le troisième en ut dièse majeur, montant d’un demi-ton chromatique à chaque fois. Aucun des deux systèmes n’a plus de validité que l’autre, bien évidemment ; ce qui importe, c’est la rigueur architecturale, fondatrice de l’idée. On remarquera bien sûr que Chostakovitch n’échappe pas à la gravitation universelle du soleil Bach, et même qu’il l’accueille avec bonheur. Ici au piano Peter Donohoe, un disciple de Messiaen, Loriod, Perlemuter, Kocsis, et dont la carrière le mena à travers la planète musicale non seulement comme pianiste virtuose, mais aussi comme clavier d’orchestre (il faut parfois des pianos à l’orchestre : 3e Symphonie de Saint-Saëns, 5e de Prokofiev, Lélio ou le retour à la vie de Berlioz, Petrouchka de Stravinski, et tant d’autres), improvisateur de jazz, fondateur d’un groupe de rock, virtuose du vibraphone, de la batterie de rock et jazz, du tuba, du cimbalom, bref, un musicien doué d’une immense curiosité artistique qui le fait aborder ce répertoire avec autant d’humilité que d’expérience. © SM/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Jazz - Paru le 28 juillet 2017 | Edition Records

Hi-Res

Classique - Paru le 10 novembre 2017 | Idil Biret Archive

Livret
Détails 51 Exercises, WoO 6 : Exercise No. 1a in D Major
8,09 €

Diction - Paru le 1 octobre 2017 | LILYLA Hörbuch-Editionen

Détails Sherlock Holmes Edition 1 Kapitel 1
10,79 €

Littérature - Paru le 2 février 2017 | edition a audio

Détails Kapitel 3: Es existiert (Jung, gesund und fit bis 100 - Teil 51)
9,99 €

Classique - Paru le 6 janvier 2017 | Fountainhead Productions

Livret
Détails Pièce en forme de habanera, M. 51 : Pièce en forme de habanera, M. 51: Pièce en forme de habanera (arr. R. Deane for chamber ensemble)