Résultats 1 à 11 sur un total de 11 pour

24 bits / 44.1 kHz - Stereo

94,99 €
81,99 €

Piano solo - Paru le 11 septembre 2015 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
Oubliez les fantasmes déversés sur cet immense musicien ! Gould était visionnaire quant à la relation d'un artiste avec son public et son époque. S'il avait connu Facebook, ou Twitter, gageons qu'il s'en serait assez bien servi. Une intégrale permet toujours de surprendre ses souvenirs. Et quand elle est réalisée, remastérisée et éditée avec un tel soin, il faut saluer le travail des équipes techniques de Sony Classical sous la direction de Michael Stegemann pour un corpus dont dès l'origine la qualité d'enregistrement et de montage était assez inégale – c’est le moins qu'on puisse dire – et dont ils ont tiré de toute évidence le meilleur. Dans cette intégrale phénoménale de tous les enregistrements de cette icône de la musique classique au XXe siècle (figure tutélaire de l’écurie Columbia/CBS), vous trouverez vraiment tout. Bien sûr tous ses Bach. On peut d’ailleurs se demander ce qu'il reste de Gould en dehors de ses gravures dédiées à l'œuvre de J. S. Bach. Ses incursions dans le répertoire classique et romantique (Mozart, Haydn, Beethoven, Schumann, Brahms) sont souvent discutées, parfois même rejetées. C'est sans doute là la marque du véritable artiste, d'une personnalité musicale inépuisable, qui, dès lors que ses doigts touchaient le clavier, et son esprit (l'un des plus clairvoyants et intelligents de son époque) analysait les partitions de ces maîtres tant vénérées, rayonnait, irradiait, presque malgré nous. En dépit de sonorités totalement différentes, et d'une conception du son presque contraire à la sienne, on pourrait presque le rapprocher d’un Claudio Arrau. Glenn Gould, c'est un univers. C'est un son. Et ses chemins de traverse le confirment. Qui, dans les années 1960 et 1970, aurait pris la peine, et le temps, de défendre les œuvres pour piano de Sibelius ? ou de Bizet ? ou de Hindemith ? Cette somme complétissime est avant tout celle d’un créateur. © Qobuz
Détails Sonata in D Major, Hob. XVI:51 : I. Andante (Remastered)
17,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 3 mars 2014 | Warner Classics International

Hi-Res Livret Distinctions Diapason découverte - 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Voilà un premier album sympathique et qui ne se prend pas la tête. Et qui plus est, enregistrer des pièces de genre d'un autre âge est une idée tout à fait malicieuse, car cela permet à Edgar Moreau de montrer son savoir-faire avec ces échantillons de lyrisme ou de virtuosité. Le jeune violoncelliste est volubile à souhait et sait exactement trouver le style de chaque miniature, ne dédaignant pas la sentimentalité quand cela est nécessaire. Au piano, Pierre-Yves Hodique lui donne un soutien aussi discret qu'efficace. Un disque ludique que l'on écoute avec un sourire aux lèvres tout à fait bienfaisant. FH
Détails Valse sentimentale, Op. 51 No. 6 : Valse sentimentale, Op. 51 No. 6
28,49 €
24,49 €

Musique symphonique - Paru le 12 août 2009 | Warner Classics International

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
14,99 €
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 6 septembre 2011 | BIS

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica
Détails Symphony No. 1 (performance edition by C. Lindberg) : Symphony No. 1 (performance edition by C. Lindberg)
15,99 €
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 4 octobre 2013 | Decaydance - Fueled By Ramen

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
17,49 €
14,99 €

Rock - Paru le 21 avril 2003 | Parlophone UK

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
19,23 €
14,29 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | ECM Records

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Kim Kashkashian est unanimement reconnue comme étant l’un des plus éblouissants défenseurs de la musique contemporaine. Cet enregistrement audacieux et subtil d’oeuvres pour instrument solo des grands compositeurs hongrois Kurtág et Ligeti en est une parfaite illustration. Il y a autant d’exigence d’interprétation dans les deux œuvres présentées ici : Signs Games and Messages (œuvre commencée en 1989) - sous la forme d’un « work in progress » de Kurtág et la Sonate pour alto de Ligeti (1991-94). Kim Kashkashian défend absolument les différents univers qu'elle présente.
19,49 €
16,99 €

Rock - Paru le 18 juin 2013 | Three Car Garage

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
17,49 €
14,99 €

Rap - Paru le 5 mai 2017 | MMG - Atlantic

Hi-Res