Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fonds de catalogue en qualité "Qobuz Studio Masters*". Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement "réduits" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers "Qobuz Studio Masters" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC (une limitation de Apple empêche la qualité Studio Masters d'être transférée vers un iPod, iPhone ou iPad. Mais il vous sera possible de télécharger une version Qualité CD de votre achat depuis "Mon Compte" qui pourra être utilisée sur votre baladeur Apple). Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité "Qobuz Studio Masters" nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

1037 albums triés par Date: Plus récent
17,48 €
12,99 €

Extraits d'opéra - À paraître le 10 octobre 2014 | Decca Music Group Limited

Studio Masters Livret
Cecilia Bartoli nous embarque dans un voyage menant d'Italie en Russie, qui retrace l'apparition de l'opéra à Saint Petersbourg grâce à l'action de trois puissantes tsarines qui réveillèrent la vie musicale alors inexistante de leur pays : Anne Ière (Anna Ivanovna), Elisabeth Ière (Elisabeth Petrovna, fille de Pierre le Grand) et Catherine II (Sophie-Frédérique-Augusta d'Anhalt-Zerbst). Outre des interprètes, elles attireront également plusieurs compositeurs italiens dont le premier sera Francesco Araia suivi entre autres par Manfredini et Cimarosa. Au programme de ce disque à la thématique originale comme les aime Cecilia Bartoli, figurent des trésors cachés d'autres compositeurs oubliés comme Hermann Friedrich Raupach — d'abord claveciniste de la cour puis compositeur à la suite du renvoi d'Araia. C'est grâce aux archives du Théâtre Mariinsky que Cecilia Bartoli a pu rassembler ce florilège d'extraits d'opéra dont la plupart sont inédits.
17,48 €
12,99 €

Classique - À paraître le 29 septembre 2014 | Universal Music GmbH

Studio Masters Livret
20,00 €
13,99 €

Classique - À paraître le 22 septembre 2014 | ECM New Series

Studio Masters Livret
20,00 €
13,99 €

Classique - À paraître le 22 septembre 2014 | ECM New Series

Studio Masters Livret
Ce parcours captivant place Debussy au centre d'un album où le compositeur français voisine avec Takemitsu et Gubaidulina. Une étonnante mise en miroir du jeune Debussy passant ses étés auprès de Madame von Meck en Russie, puis découvrant la musique d'Extrême-Orient dans son âge mûr. Cette partie de cache-cache d'un grand raffinement est une réussite exceptionnelle tant par le programme que par la qualité d'interprétation de musiques d'une poésie particulièrement ensorcelante. Un disque magique. FH
14,99 €
12,99 €

Alternatif et Indé - À paraître le 19 septembre 2014 | Anti - Epitaph

Studio Masters
14,99 €
12,99 €

Rock - À paraître le 19 septembre 2014 | Anti - Epitaph

Studio Masters
Le dernier album de Wilco, The Whole Love, a beau dater de 2011, Jeff Tweedy n’en a pas pour autant profité pour lever le pied… Après avoir produit les derniers disques de Low, White Denim et Mavis Staples, le songwriter de Chicago s’est lancé dans la mise en boite de ce superbe et très riche album solo, Sukierae, sans apposer son prénom. Juste Tweedy. Logique, un autre Tweedy est de la partie : son fils de 18 ans, Spencer, batteur de son état. L’opus s’enfonce même un peu plus dans l’introspection familiale puisque sa réalisation a débuté lorsqu’on a diagnostiqué à Susan Tweedy, la femme de Jeff, un cancer. Mais comme finalement Sukierae est le premier essai en solitaire du bonhomme, il n’intègre pas exclusivement cette facette douloureuse de son parcours. On sent même l’éclectisme, pour ne pas dire la richesse, de l’univers musical du cerveau de Wilco au sommet de sa forme, capable d'exceller dans le country rock, la pop solaire voire la musique expérimentale à la Radiohead, truffant ses disques d'idées mélodiques, d'instrumentations raffinées mais surtout de chansons ciselées à l'or fin comme cet attachant Summer Noon, pop song parfaite découverte sur la bande originale du film de Richard Linklater Boyhood. © MZ/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Jazz - Paru le 15 septembre 2014 | Universal Music GmbH

Studio Masters
20,00 €
13,99 €

Classique - Paru le 15 septembre 2014 | ECM New Series

Studio Masters Livret
Orient et Occident. C’est ainsi que le duo formé par Anja Lechner et Franҫois Couturier devait initialement s’appeler. Finalement, la violoncelliste allemande et le pianiste français ont opté pour un sobriquet un brin plus poétique et moins lourd de signification : Moderato cantabile. Est-ce par goût pour cette indication musicale sur le rythme, modéré (moderato) et chantant (cantabile) ? Ou en référence au roman de Marguerite Duras ? Quoi qu’il en soit, après une décennie de travail en commun au sein du Tarkovsky Quartet et une alliance en cours dans le projet Il Pergolese, Lechner et Couturier présentent ici leurs arrangements des œuvres de trois compositeurs fascinants : George Ivanovich Gurdjieff, Komitas et Federico Mompou. À plusieurs degrés, leur musique révèle des sonorités de l’Est, en termes de relations entre folklore et musique religieuse, et en termes philosophiques. D’une certaine manière, le violoncelle prend presque le rôle d’un chanteur et les trois compositions de François Couturier fonctionnent comme des éléments contrastés mais complémentaires. Le résultat final est un disque sublime, enregistré au studio Lugano en novembre 2013 par Manfred Eicher pour son label ECM. Un album offrant une unité d’émotion totale que le dialogue et la complicité qui s’installent entre les deux musiciens ne fait qu’amplifier. © MD/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Classique - Paru le 15 septembre 2014 | Universal Music GmbH

Studio Masters Livret
17,48 €
12,99 €

Jazz - Paru le 15 septembre 2014 | Universal Music GmbH

Studio Masters
Dans les clubs de jazz new yorkais du temps de la grande dépression, Fats Waller s'était acquis une certaine réputation, celle d'endiabler les soirées. Aujourd'hui, le pianiste Jason Moran et la très polyvalente Meshell Ndegeocello (basse/piano/guitare/chant) collaborent sur ce projet qui transforme le style joyeux et énergique de Fats Waller en "Dance Music" contemporaine. JMP©Qobuz
14,99 €
12,99 €

Rock - Paru le 12 septembre 2014 | Epitaph

Studio Masters
14,99 €
12,99 €

Rock - Paru le 12 septembre 2014 | Epitaph

Studio Masters
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 9 septembre 2014 | Delos

Studio Masters Livret
17,48 €
12,99 €

Jazz - Paru le 8 septembre 2014 | Universal Music GmbH

Studio Masters
"Cela fait des années que les gens me disent « Vous ressemblez tellement à Billie Holiday » et ma réponse est toujours la même : « non, j’existe grâce à Billie »", Molly Johnson est claire et comme à son habitude, engagée, "Billie et sa génération, celle du mouvement des droits civiques, nous ont permis d’avancer. Cette génération s’est sacrifiée et est morte pour les droits qui sont aujourd’hui les miens. Je me sens tenue de lui rendre hommage." C'est accompagnée de Mike Downes (contrebasse), Robi Botos (piano) et Terry Clarke (batterie) que la chanteuse canadienne (originaire de Totonto) rend hommage à « Lady Day » sur son sixième album « Because of Billie ». Quatorze titres enregistrés en quatre jours, souvent en une seule prise, dont certains comme "Fine & Mellow" ou "God Bless The Child", ont été écrits par Billie Holiday elle-même. JMP©Qobuz
17,48 €
12,99 €

Classique - Paru le 8 septembre 2014 | Universal Music GmbH

Studio Masters Livret
Cet enregistrement 100% "made in in France", publié par la prestigieuse étiquette jaune de Deutsche Grammophon, montre bien la vitalité de la musique dans notre pays, du côté des compositeurs comme dans celui des interprètes. Guillaume Connesson a écrit son ballet Lucifer, en 2011, sur son propre livret pour le Ballet de Biarritz. Cette espèce de "grande symphonie en 7 mouvements et 2 parties" pour grand orchestre symphonique avec synthétiseur est basée sur "une libre adaptation de la figure de Lucifer à laquelle se sont ajoutés les mythes de Prométhée et du Graal, pour créer une figure libératrice qui témoigne de la fragilité et de la grandeur humaine." Quant au Concerto pour violoncelle, il a vu le jour en 2008 sous l'impulsion du violoncelliste Jérôme Pernoo auquel il est dédié. Totalement décomplexé face aux diktats idéologiques et esthétiques (il est né en 1970) de la génération d'après guerre, Guillaume Connesson a écrit une oeuvre lyrique et virtuose pour une formation classique (la formation dite "Mozart") et une riche percussion. Ce Concerto est une sorte de "théâtre instrumental" en deux grandes parties contrastées, l'une dramatique et tendue, l'autre lumineuse et joyeuse. Musique de synthèse et du souvenir dans laquelle on entend passer les ombres glorieuses du XXe siècle, de Daphnis et Chloé (Ravel) au Mandarin merveilleux (Bartok), en passant inévitablement par le Sacre du Printemps (Stravinsky). FH