Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

51917 albums triés par Date: du plus récent au moins récent
14,99 €
9,99 €

Jazz - À paraître le 31 décembre 2020 | Beyond HD Audio

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Jazz - À paraître le 31 décembre 2020 | Beyond HD Audio

Hi-Res
17,99 €
13,49 €

Classique - À paraître le 22 juillet 2017 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret
17,99 €
13,49 €

Musique symphonique - À paraître le 8 avril 2017 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
« N’attendons de Holliger ni les abysses de Furtwängler dans Manfred, ni la souplesse de Chailly dans Genoveva. Il nous offre, comme dans les symphonies, un Schumann tonique, au son élancé mais non sans ampleur, aux contrastes assumés. Le chef varie remarquablement le caractère de chaque Ouverture tout en préservant fermement leur forme [...] Sa fièvre inquiète écarte le confort pour fouiller le détail et les implications du texte, favoriser des accents réellement dramatiques (La Fiancée de Messine, Jules César) ou presque pimpants (la citation de La Marseillaise d’Hermann et Dorothée). Très convaincue et habitée, la Symphonie « de Zwickau » trouve ici sa référence moderne. Habile à alterner tension et détente, à varier les éclairages, Holliger crée un univers envoûtant en perpétuel mouvement et évolution. Son ardeur discursive s’estompe régulièrement au bénéfice d’une austérité noble, qui aura été un des fils conducteurs de cette intégrale.» (Diapason, juin 2016 / Rémy Louis)
14,99 €
9,99 €

Chanson française - À paraître le 18 novembre 2016 | [PIAS] Le Label

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Electro - À paraître le 18 novembre 2016 | Fountains Records

Hi-Res
1,49 €
0,99 €

Lounge - À paraître le 1 novembre 2016 | Paradiso

Hi-Res
15,39 €
10,99 €

Classique - À paraître le 21 octobre 2016 | La Dolce Volta

Hi-Res Livret
16,49 €
10,99 €

Alternatif et Indé - À paraître le 21 octobre 2016 | Play It Again Sam

Hi-Res
Avec Aventine paru en 2013, Agnes Obel étoffait un peu plus l’univers intimiste, climatique et on ne peut plus onirique de son premier album, le grandiose Philharmonics. Trois ans plus tard, Citizen Of Glass ne se repose guère sur tous ces lauriers et prouve que la Danoise installée à Berlin sait encore faire évoluer son style si personnel. Ce troisième album esquive en effet les redites et l’on sent Agnes Obel désireuse d’approfondir ses modes de compositions, son rapport à la musique minimaliste ou répétitive voire même son utilisation des cordes. Approfondir pour surtout chambouler ses tics et ses habitudes. Comme sur le single Familiar où Obel se lance en duo avec… elle-même ! Sa voix naturelle croise ici sa voix grave et déformée, comme masculine, pour aboutir à une composition envoûtante au possible. Mais l’envoûtement de Citizen Of Glass semble bien plus ambitieux que celui ressenti au sortir de Philharmonics et Aventine. Plus grand, plus ample. Même lors de séquences instrumentales épurées et répétitives (le prenant Red Virgin Soil), Obel va à l’essentiel et ne se perd jamais dans du beau gratuit et vain. A de nombreuses reprises, elle s’extrait du cocon pop pour s’aventurer sur des terres vierges. La belle matière sonore de Citizen Of Glass est riche de tout cela, et de bien plus. Au fil des écoutes, l’album livre sa beauté singulière et confirme que la musicienne danoise est une artiste vraiment unique. © MD/Qobuz
15,99 €
13,69 €

Pop - À paraître le 21 octobre 2016 | Reprise

Hi-Res
13,49 €
11,69 €

Pop - À paraître le 21 octobre 2016 | Reprise

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Classique - À paraître le 21 octobre 2016 | Signum Records

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Alternatif et Indé - À paraître le 21 octobre 2016 | Recreation Center

Hi-Res
11,99 €
10,39 €

Alternatif et Indé - À paraître le 21 octobre 2016 | Elektra (NEK)

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Rock - À paraître le 14 octobre 2016 | Relapse Records

Hi-Res