Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fonds de catalogue en qualité HD 24 bits Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement "réduits" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers "Qobuz HD 24 Bits" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité HD 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

2340 albums triés par et filtrés par Jazz
15,39 €
10,99 €

Jazz - À paraître le 23 février 2015 | Jazz Village

24 Bits Livret
14,99 €
12,99 €

Jazz - À paraître le 23 janvier 2015 | Nonesuch

24 Bits Livret
Dans Mockroot, Tigran Hamasyan propose des orchestrations concises et bien pensées. On peut en effet bien parler d’orchestration même si la formation se réduit au quatuor piano-voix-basse-batterie. Mais ici, pas de supériorité vocale, la voix est traitée comme un instrument au même titre que le piano, et double la ligne mélodique sans parole sur une simple voyelle. Kars 1 revigore par son style fusion jazz-rock avec des riffs de piano dignes d’une bonne guitare saturée, bien épaulés par la basse de Sam Minaie et la batterie d’Arthur Hnatek. L’album sort chez Nonesuch, label d’autres grands du jazz comme Pat Metheny ou Joshua Redman, et Tigran Hamasyan maintient admirablement bien le niveau par la justesse de son jazz. © HR/Qobuz
20,00 €
13,99 €

Jazz - À paraître le 5 janvier 2015 | ECM

24 Bits Livret
20,00 €
13,99 €

Jazz - À paraître le 5 janvier 2015 | ECM

24 Bits Livret
17,99 €
13,49 €

Jazz - À paraître le 2 janvier 2015 | Chaos

24 Bits Livret
17,99 €
13,49 €

Jazz - À paraître le 2 janvier 2015 | Neuklang

24 Bits Livret
13,49 €
8,99 €

Free jazz & Avant-garde - Paru le 8 décembre 2014 | Abalone Productions

24 Bits Livret
17,99 €
13,49 €

Jazz - Paru le 5 décembre 2014 | Soundcolours

24 Bits
17,99 €
13,49 €

Jazz contemporain - Paru le 1 décembre 2014 | Rattle

24 Bits
13,98 €
7,99 €

Jazz - Paru le 28 novembre 2014 | EMI Music Japan Inc.

24 Bits
13,98 €
7,99 €

Jazz - Paru le 28 novembre 2014 | EMI Music Japan Inc.

24 Bits
14,99 €
9,99 €

Jazz contemporain - Paru le 24 novembre 2014 | Gaya Music Production

24 Bits
20,00 €
13,99 €

Jazz - Paru le 24 novembre 2014 | ECM

24 Bits Livret
L’année 1972 eut une saveur un peu particulière pour Keith Jarrett. Avec Facing You qu’il enregistra à Oslo en novembre 1971 et qui parait quelques mois plus tard, le pianiste d’Allentown entame sa grande histoire d’amour avec ECM. Un corps à corps avec le label munichois de Manfred Eicher qui se poursuit encore aujourd’hui… Cette période 71/72 est d’une intensité rare pour celui qui donne son dernier concert au sein du groupe de Miles Davis à Washington en décembre 1971. Entre ces dernières piges pour Miles, ses duos avec le batteur Jack DeJohnette et son fameux quartet américain, les radars de sa création tournent à plein régime. Depuis 1966, il s’est également lancé dans un trio avec le contrebassiste Charlie Haden et le batteur Paul Motian, deux complices plus âgés que lui et tout aussi révolutionnaires pour leurs instruments respectifs. Deux albums paraitront en 1968 sur le label Vortex, sous-division d’Atlantic Records : Life Between The Exit Signs et Restoration Ruin sur lequel Jarrett chante et se prend même pour Bob Dylan ! En juin de cette fameuse année 1972, les trois hommes sont en tournée européenne grâce à ECM et feront même escale sur la scène du studio 104 de la Maison de l'ORTF. Prestation phare de ce périple, un concert à la radio de Hambourg, le 14 juin. Des instants d’autant plus étonnants que Keith Jarrett lâche parfois son piano pour attraper un saxophone ! Des instants qui paraissent enfin, 42 ans plus tard ! « Toute cette série de concerts, se souvient aujourd’hui Manfred Eicher, a été empreinte d’une atmosphère très décontractée. Le public était curieux, ouvert et vraiment prêt à se laisser porter par la musique : cette spontanéité et cet allant s’est transmis très naturellement. C’était une réelle expérience, visuelle également, que de prendre part à cette communion musicale. De ce moment partagé, a émané une musique que l’on ne retrouve aujourd’hui que très rarement dans ce style. » La fraicheur du style en question est surtout amplifiée par l’entente et la complicité qu’entretient ici Jarrett avec Haden et Motian. Un vrai torrent à (re)découvrir d’urgence. © MZ/Qobuz
8,99 €
5,99 €

Jazz - Paru le 24 novembre 2014 | Ajmilive

24 Bits
7,49 €
4,99 €

Jazz - Paru le 24 novembre 2014 | Ajmilive

24 Bits
)