L'Indispensable de Diapason (N° 9o)

 

Emil Guilels (1916-1985)

 

Ecoutez la playlist

 

MOZART / BUSONI : Ouverture de La Flûte enchantée (1950)
SCHUMANN : Nachtstücke, Op. 23 (1966) 
MENDELSSOHN : Scherzo presto, Op. 16 n° 2 (1940)
BACH / BUSONI : Prélude et fugue pour orgue en ré majeur, BWV 532 (1968)
LISZT : Rhapsodie hongroise n° 6 (1949)
SCARLATTI / TAUSIG : Pastorale et Capriccio d'après les Sonates K9 et K20 (1949)
RAMEAU : La Villageoise - Le Rappel des oiseaux (1951)
LŒILLET / GODOWSKY : Gigue (1935)
SCHUMANN / TAUSIG : Der Kontrabandist (1935)
SCHUMANN : Traumes Wirren (1937)
LISZT / BUSONI : Fantaisie sur des thèmes des "Noces de Figaro" (1935)

 

« Lors d'un concours réunissant en 1933 des pianistes venus de toute l'Union soviétique, un jeune garçon de seize ans à la tignasse rousse épate Goldenweiser, Igumnov, Feinberg, Neuhaus, Chostakovitch, Flier, Kabalevski et le Tout-Moscou par son interprétation survoltée de la Fantaisie sur des thèmes des "Noces de Figaro", partition joueuse et touffue de Liszt, retouchée par Busoni. Technique transcendante derrière une facilité apparente, [...] étendue des nuances dynamiques, sonorité d'or : le style de Guilels est déjà si affirmé qu'il impose, encore adolescent, un nouveau standard d'interprétation, heureusement sauvegardé par les micros au milieu des années 1930. Dans ces gravures inouïes de jeunesse, un bouquet de miniatures nous assure que la virtuosité de Guilels s'exprimait de façon aussi saisissante dans le registre de la légèreté féérique (Traumes Wirren de Schumann, Scherzo de Mendelssohn) que dans la progression volcanique d'une petite Gigue pour flûte de Lœillet métamorphosée par Godowsky. [...] »

(Diapason, mars 2017 / Laurent Muraro)

 

Ci-dessous, les albums dont est issue la playlist :

Les autres disques chroniqués

L'œuvre du mois

Mendelssohn (1809-1847) : Quatuor n° 6, Op. 80

 

« Berlin, vendredi 14 mai 1847 : mort de Fanny Mendelssohn. [...] À l'été 1847, ce n'est pas vers la musique que Mendelssohn se tourne tout d'abord pour soulager son chagrin, mais vers le dessin, un art qu'il pratique avec beaucoup de talent. [...] Dans un deuxième temps, il se remet progressivement à composer [...], surtout le Quatuor en fa mineur, dans lequel il crie son désespoir. Cet Opus 80 est un "Requiem pour Fanny" [...] Ce sombre chef-d'œuvre donne, comme Carmen pour Bizet, une idée de la direction que Mendelssohn aurait pu emprunter s'il avait vécu plus longtemps. [...] Les tendres mélodies qui fleurissaient, dix ans plus tôt, dans les trois quatuors de l'Opus 44 laissent place à une écriture faite de ruptures, contrastes, fragments, dissonances. » 

(Diapason, mars 2017 / Jérôme Bastianelli)

 

DISCOGRAPHIE COMPARÉE

 

LE TIERCÉ GAGNANT :
- L'ELOQUENCE : QUATUOR ARTIS (1988, Accord. Indisponible) : « Interprétation vertigineuse des Artis »
- LA DÉTRESSE : QUATUOR TALICH (2003, Calliope) : « Une tension qui sied à cette détresse faite musique »
- LA JEUNESSE : QUATUOR ÉBÈNE (2013, Erato) : « Version la plus éruptive, la plus houleuse »

L'illustre inconnu

Ces grands compositeurs qu'on a failli oublier (par Jean-Charles Hoffelé)

 

Etienne Nicolas Méhul (1763-1817)

 

« Mendelssohn fait entendre, en 1838, à Leipzig, la première symphonie de Mehul. La fièvre de l'écriture, les emportements de l'harmonie, l'audace des motifs saisissent Schumann qui note l'année de sa création : 1808, comme la 5e de Beethoven. [...] Pourtant Méhul, poursuivant son art à l'orchestre, rangea les fureurs de son jeune génie sous les exemples de Mozart ou de Haydn, et écrivit quatre autres symphonies alors qu'il avait commencé de plain-pied en ce romantisme naissant. Ce n'est pas le moindre paradoxe de ce musicien du vieux monde, formé aux règles de l'Ancien Régime et qui, [...] fêté par Napoléon qui en fera l'un des premiers chevaliers de la Légion d'honneur, survivra à l'Empire, pour se retirer sous la Restauration dans sa maison de Pantin, troquant une bonne fois pour toutes le papier à musique contre son jardin. Car l'autre passion de l'auteur de Cora était les roses et les œillets. Sa musique, elle, n'a rien d'un jardin. Par le théâtre et au théâtre se révèle son vrai visage. [...] Euphrosine et Corradin puis Cora assoient sa réputation sur la scène parisienne. Il y donnera le ton jusqu'au début du siècle suivant, artisan de l'opéra-comique [...] Entendant le duo d'Euphrosine et Corradin, Berlioz demeure stupéfait. Voici donc la musique du sentiment, l'art de peindre en toutes nuances la passion et le sensible [...]. »

(Diapason, mars 2017 / Jean-Charles Hoffelé)

À ÉCOUTER :

- SYMPHONIES  N° 1 & N° 2 / Marc Minkowski (Erato Apex)
- L'IRATO ou L'EMPORTÉ / Werner Ehrhardt (Capriccio - Bientôt disponible)
- UTHAL / Christophe Rousset (Palazzetto Bru Zane)

L'air du catalogue


En 10 disques, une invitation au voyage dans...

L'opéra vénitien

 

« [...] l'histoire du genre accélère à Venise, et la production décuple : il s'adresse pour la première fois à un public payant. [...] Irrévérence et liberté, de la forme et des sujets, sont de mise. D'abord mythologiques et pastorales, les intrigues se voient vite détournées à la "sauce vénitienne". Compositeurs et dramaturges se tournent vers l'histoire, romaine principalement, pour une meilleure connivence du public. À l'héroïsme vertueux des opéras de cour succède l'antihéroïsme volupteux des Néron, Jason, Caligula ou Héliogabale, qui troquent les lauriers de Mars pour les myrtes de Vénus. [...] L'érotisme de l'intrigue devient un fil rouge qui traverse une bonne part d'une production [...] dominée par la figure de Francesco Cavalli (trente-trois opéras dont vingt-sept conservés). [...] Le genre perdure d'ailleurs au XVIIIe siècle : à deux ou trois exceptions près, Haendel y puisera tous ses livrets. »


(Diapason, mars 2017 / Jean-François Lattarico. Image : La Calisto (La Monnaie, 1996)

LA SÉLECTION

 
- CAVALLI : La Calisto / Concerto Vocale - René Jacobs (DVD 1996, Harmonia mundi)

« La Calisto fut pour la redécouverte de Cavalli ce qu'Atys fut pour celle de Lully [...] Dans la fosse, un René Jacobs au sommet [...].»

- CAVALLI : Gli amori di Apollo e Dafne (1641) / Ensemble Elyma - Gabriel Garrido (2008, K617)

« [...] Si les personnages sont florentins, l'intrigue, irrévérencieuse, est bien vénitienne [...] on fond devant les premiers grands lamentos du genre. [...] »

- MONTEVERDI : L'Incoronazione di Poppea (1642) / Anna Antonacci - David Daniels - Ivor Bolton (Live 1997, Farao Classics - Indisponible en version numérique)

« [...] dernier opéra de Monteverdi, qui inaugura à Venise l'opéra historique. [...] Et c'est pour cette volupté puissante que la Poppea d'Anna Caterina Antonacci place en tête d'une discographie assez fournie le live de 1997 à l'opéra de Munich, avec le jeune David Daniels.»

- CAVALLI : Giasone (1649) / Concerto Vocale - René Jacobs (1988, Harmonia mundi)

« Le plus grand succès du XVIIe siècle. Un autre héros voluptueux [...] Profusion de lamentos (signature de Cavalli). [...] »

- CESTI : L'Orontea (1649) / Concerto Vocale - René Jacobs (1982, Harmonia mundi)

« L'autre grand succès du XVIIe siècle repris dans toute la Péninsule. Une reine d'Egypte réfractaire à l'amour tombe sous le charme d'un jeune homme. Travestissements, quiproquos [...] habillés d'une musique [...] moins dramatique que chez Cavalli.»

- CAVALLI : La Rosinda (1651) / La Sfera Armoniosa - Mike Fentross (2010, Ludi Musici)

« [...] Musique spectaculaire dès le prologue du Bon et du Mauvais Génie. Machines volantes, scène infernale, valet glouton et son lamento déchirant : tous les ingrédients du succès. »

- CAVALLI : Héroïnes du Baroque vénitien (1640-1667) / Mariana Flores - Anna Reinhold - Leonardo Garcia Alarcon (2014, Ricercar)

« Deux chanteuses seulement (dont la captivante Mariana Flores) pour une anthologie passionnante, qui regroupe des extraits des vingt-sept opéras préservés de Cavalli. [...] Le théâtre des affects y montre l'évolution d'un genre qui prend racine dans le recitar cantando, pour succomber in fine aux charmes du cantar recitando

- CAVALLI : Ercole amante (1662) / Concerto Köln - Ivor Bolton (DVD 2009, Opus Arte)

« Composé spécialement pour Paris et le mariage de Louis XIV. [...] Lully, qui signe les ballets, y puisera son idée de la tragédie lyrique. Sans doute le chef-d'œuvre de Cavalli. Musique puissante, bouleversante, opulente »

- CAVALLI : Eliogabalo (1667) / I Concertanti - Roberto Solci (2005, Recordings Arts - Indisponible en version numérique)

« Dernière partition du maître, jamais représentée de son vivant. [...] Récitatifs très expressifs, profusion de superbes lamentos. Le chant du cygne de l'opéra vénitien. [...] »

- SARTORIO : Giulio Cesare in Egitto (1676) / Dominique Visse - La Cetra - Attilio Cremonesi (2006, ORF - Indisponible en version numérique)

« Retour aux sources pour ce livret de Bussani, qui sera repris par Haendel [...] Les nombreux airs chromatiques, de fureur, avec trompette obligée, nuancent une musique d'une incroyable richesse.»

Les 100 disques que tout mélomane doit connaître

L'île déserte de Luca Dupont-Spirio

 

Rossini

La Cenerentola

Cecilia Bartoli - Enzo Dara... - Riccardo Chailly

DECCA (1992)

« [...] Ce qui soutient ce conte sans arrière-pays fantastique, c'est son extraordinaire justesse de ton dans la comédie, la tendresse, l'exaltation, la fête [...]. Un bel canto pour le troisième millénaire qui arrivait, svelte, design, aérien. [...] La grâce, l'agilité, le génie insolent de Bartoli humilient toute tentative de commentaire. Ecoutez-le pour le croire : vous vous demanderez en chemin comment Enzo Dara parvient à vous jeter, sans reprendre sa respiration, "dimemorieepetizionidigallinedistorionidibottigliedibroccati-dicandeleemarinatidiciambelleepasticcettidicanditidiconfettidipiastrinididoblonidiva-

nigliaedicaffè" ! »

(Diapason, mars 2017 / Luca Dupont-Spirio)

 

D'AUTRES TRÉSORS :
BELLINI : La Sonnambula  /  Cecilia Bartoli - Juan Diego Florez - Alessandro De Marchi (L'Oiseau-Lyre)
ROSSINI
: Arias / Juan Diego Florez - Orchestra Verdi - Riccardo Chailly (Decca)
ROSSINI
: Il Turco in Italia / Cecilia Bartoli - Ramon Vargas - Riccardo Chailly (Decca)

Prises de son d'exception

sélectionnées par Isabelle Davy


Deux albums Diapason d'or critiqués dans le numéro de février 2017 :

- Arvo Pärt : "The Deer's Cry" / Vox Clamantis - Jaan-Eik Tulve (ECM)
- L'arte del madrigale / Voces Suaves (Ambronay)

"Les disques de ma vie"

Bertrand Chamayou

« Trois rencontres musicales ayant accompagné l'éveil de la sensibilité et de l'intelligence, pour le pianiste français qui a su faire reconnaître à travers le monde une personnalité singulière.»

 

« [...] L'intégrale Schumann de Cortot, surtout ses Kreisleriana, reste ce que je préfère dans toute la discographie du piano. J'avais neuf ou dix ans. [...] Le Chant de la terre dirigé par Bruno Walter avec Kathleen Ferrier [...] c'est également une découverte d'enfant, dans la discothèque de mes parents. Je me suis souvent demandé si la fascination exercée par cette version, notamment l'Abschied, procède de la connaissance qu'a le public des circonstances de l'enregistrement, ou si l'émotion déchirante dans la voix de Ferrier, la vibration ténébreuse des cordes, la détresse de l'appel des cors, atteignent cette intensité parce que chacun la savait condamnée [...] Un disque sans doute moins unanimement salué comme essentiel, mais qui marque un jalon dans mon développement de musicien — la Fantastique par Gardiner. Elle m'a permis de découvrir comment les instruments d'époque bouleversaient notre approche du romantisme. [...] Je me suis littéralement drogué à cette Fantastique, que j'écoutais en boucle vers douze ou treize ans. [...] »

(Diapason, mars 2017 / Vincent Agrech)

 

SES PRÉFÉRENCES :

- SCHUMANN : Intégrale / Alfred Cortot (Erato. Coffret de 40 CD. Indisponible en numérique)
- MAHLER : Le Chant de la terre - Rückert-Lieder / Kathleen Ferrier - Julius Patzak - Bruno Walter (Decca)
- BERLIOZ : Symphonie fantastique / John Eliot Gardiner (Philips)

Discographie de Bertrand Chamayou

 

Aujourd'hui

Tedeschi Trucks Band, le feu sacré

Sur scène, le gang de Susan Tedeschi et Derek Trucks est imbattable...

 

hier

L'Ancien Testament de Jessi Colter

Épaulée par Lenny Kaye, la veuve de Waylon Jennings signe un album bouleversant...

 

mardi

Joakim, un "saumurai" à New York

Un nouvel album aux saveurs 80's pour le fondateur du label Tigersushi...

 

lundi

Léa Castro

La chanteuse Léa Castro vient de sortir son album « Roads ». C’est le premier album du Léa Castro Quintet. Le projet naît en 2010, tout d’abord en ...

 

Il y a 1 semaine

Paul Lay

Le pianiste et compositeur Paul Lay vient de sortir deux albums simultanément : un premier trio, The Party, avec deux compagnons de longue date, le...

 

Il y a deux semaines

Yotam Silberstein

Le guitariste Yotam Silberstein vient de sortir son cinquième album The Village. Yotam sera en concert en quartet à Paris, Jazz à Copernic, le same...