Les plus beaux CD du mois

Janvier 2017. Un mois d'émotions musicales

 

Des extraits de quelques Diapasons d'or ou autres albums

(Ci-dessous les albums d'où proviennent les extraits. La réédition physique "The Mozart Recordings" / Brüggen [8CD] n'est pas disponible en numérique et la Lettera amorosa de Monteverdi par Cathy Berberian (voir "L'œuvre du mois") est indisponible en France.

 

Ecoutez la playlist

L'Indispensable de Diapason (N° 88)

 

Fritz Wunderlich

Le prince des ténors

Monteverdi, Bach, Beethoven, Mozart, Schubert, Wagner, Lortzing,
Flotow, Cornelius, Massenet, Tchaikovsky, Thomas, Smetana, Brahms...

Ecoutez la playlist

 

« Studio ou scène, lied, opéra, oratorio ou musique légère : la sélection observe sous tous les angles et toutes les lumières le prince des ténors avant ses années DG. [...] des témoignages antérieurs, parfois méconnus, éclairent d'une autre manière l'épanouissement d'un prodige de musique. [...] »

(Diapason, janvier 2017 / Jean-Philippe Grosperrin)

Discographie de Fritz Wunderlich

Ci-dessous, les albums dont est issue la playlist :

Les autres disques chroniqués

Rééditions Salvatore Accardo

Le diable s'habille en Prada

 

« Non, Salvatore Accardo n'a pas enregistré que le "diable" Paganini. Classieux chez Tartini, Brahms, Rossini, Sibelius... et triomphant, en concert, dans les concertos de son idole.»

(Diapason, janvier 2017 / Jean-Michel Molkhou)

 

Ci-contre les Concertos pour violon de Paganini (Diapason d'or de ce mois) : « Gravées dans les studios de la SWR par le jeune lauréat du Concours Paganini, ces archives de 1961 et 1970 bouleversent la discographie. [...] Des rééditions, d'origine Philips [publiées sous étiquette Decca Eloquence], nous rappellent l'ampleur considérable de son répertoire. »

(Diapason, janvier 2017 / Jean-Michel Molkhou)

Discographie de Salvatore Accardo

 

AUTRES RÉÉDITIONS :

JOSÉ ITURBI : Les enregistrements Victor et HMV (APR)

PHILHARMONIQUE DE BERLIN : Les grands enregistrements (DG)

Les 100 disques que tout mélomane doit connaître

L'île déserte de Michel Stockhem

 

Prokofiev

Symphonie n° 6

London Philharmonic Orchestra - Walter Weller

DECCA (1975)

« La Symphonie n° 6 de Prokofiev a été gravée à trente-six ans : Weller, en 1975, bénéficiait d'un London Philharmonic Orchestra somptueux et d'une équipe technique rompue au sublime Kingsway Hall. Grâce à une prise de son parfaite, à la profondeur impressionnante, le "son" Weller, riche, grave, est bien là, et les steppes balayées par un vent glacial trouvent une incarnation sonore saisissante.»

(Diapason, janvier 2017 / Michel Stockhem)

D'AUTRES TRÉSORS :
SCHUBERT : Quintette D.956 / Quatuor Weller - Dietfried Gürtler (1971. Decca)
RAVEL
: Concerto pour la main gauche / Samson François - André Cluytens (1959. EMI / Warner)
SCHMIDT
: Symphonie n° 4 / Zubin Mehta (1972. Decca)

Discographie de Walter Weller

L'air du catalogue


En 11 disques, une invitation au voyage dans...

Le Grand opéra

 

« Grand opéra historique [...] genre à grand spectacle [...] qui connut son apogée dans les années 1830-1850. [...] Il associe ses intrigues à des événements historiques ayant raison des destinées individuelles. Face à un monde qui le brisera, emportant dans sa chute celle qu'il aime d'un amour impossible ou interdit, un héros épris d'idéal est condamné à l'échec. [...] Comme le drame romantique, le grand opéra mêle les registres, la légèreté y alterne avec le tragique. Il s'incarne essentiellement dans La Juive de Halévy, Robert le Diable, Les Huguenots ou Le Prophète de Meyerbeer. [...] Même concurrencé par la nouveauté wagnérienne, le grand opéra fait encore les beaux soirs du palais Garnier à partir de 1875.»


(Diapason, janvier 2017 / Didier Van Moere)

LA SÉLECTION

 
- LES HUGUENOTS (Meyerbeer - 1836) / Pollet, Leech, Ghiuselev, Diederich (1988, Erato. Indisponible)

« [...] L'ouvrage de Meyerbeer remporte un triomphe [...] Nourrit et la Falcon mettent le public à genoux.»

- GUILLAUME TELL (Rossini - 1829) / Osborn, Finley, Pappano (2010, EMI / Warner)

« [...] Le dernier opus lyrique de Rossini inaugure le grand opéra historique. [...] »

- LA JUIVE (Halévy - 1835) / Isokoski, Shicoff, Young (1998, RCA)

« [...] Parangon du grand opéra, "une des plus grandes créations de l'humanité" pour Mahler [...] »

- LA ESMERALDA (Bertin - 1836) / Boog, Foster (2008, Accord)

« Pour elle, Hugo fit de Notre-Dame de Paris un livret. Berlioz, admiratif, dirigea les répétitions. [...] La fille infirme du directeur du Journal des débats n'avait rien à envier à ses collègues mâles. »

- BENVENUTO CELLINI (Berlioz - 1838) / Kunde, Ciofi, Nelson (2003, Virgin)

« Berlioz déploie une imagination et une virtuosité qui font parfois imploser le genre. [...] ce fut, d'après Berlioz lui-même, une "chute éclatante". »

- LA FAVORITE (Donizetti - 1840) / Kasarova, Vargas, Viotti (1999, Sony)

« Donizetti s'approprie tous les codes du grand opéra et fait de sa Favorite un des fleurons du répertoire français [...] éprise d'un novice qui s'est défroqué pour elle, Leonor est une des premières pécheresses repenties de la scène lyrique.»

- RIENZI (Wagner - 1842) / Kollo, Studer, Sawallisch (1983, Orfeo. Indisponible)

« [...] l'histoire du tribun romain, qui s'achève dans les flammes de l'incendie du Capitole, est un grand opéra historique.»

- LE PROPHÈTE (Meyerbeer - 1849) / McCracken, Horn, Lewis (1976, Sony)

« L'ascension et la chute du chef de la secte des anabaptistes ont inspiré à Meyerbeer le plus spectaculaire des grands opéras, dont Verdi se souviendra. [...] »

- DON CARLOS (Verdi - 1867) / Alagna, Van Dam, Pappano (1996, EMI / Warner. Indisponible en numérique)

« La raison d'état donne à Philippe II la fiancée de son fils... [...] Le chef-d'œuvre de Verdi, écrit en français, est un authentique grand opéra à la française.»

- LA REINE DE SABA (Goldmark - 1875) / Hebelková, Thammathi, Bollon (2015, CPO)

« [...] Même si le sujet ne relève pas de l'Histoire et si le héros est surtout partagé entre deux femmes, [...] La Reine de Saba, avec ses ensembles, sa propension au pittoresque, perpétue le genre.»

- HENRY VIII (Saint-Saëns - 1883) / Rouillon, Command, Guingal (1991, CDM)

« Le Henry VIII de Saint-Saëns relève encore du grand opéra, que son classicisme épure [...] L'œuvre témoigne de la santé du genre à la fin d'un siècle qui gardait la nostalgie de ses fastes.»

L'œuvre du mois

Monteverdi : La lettera amorosa

« [...] À l'abondance passionnelle et imagée du texte répond l'économie –ou mieux : la concentration– des moyens musicaux. Un théorbe ou un clavecin [...] suffit à soutenir la voix tout au long des six strophes. [...] Le chanteur devient acteur et doit trouver, loin de la scène, son équilibre sur un fil raide entre le trop et le trop peu, entre la déclamation et la confidence. » 

(Diapason, janvier 2017 / Sophie Roughol)

DISCOGRAPHIE COMPARÉE

 

QUATUOR GAGNANT :
- LA DISCRÈTE : SARAH MINGARDO / Rinaldo Alessandrini (Naïve). « ... exigence d'intériorité et rejet des artifices ; timbre d'airain, moiré autant que sombre. [...] Le clavecin d'Alessandrini se tapit à l'ombre de cette conduite exemplaire. »
- L'IMPÉTUEUSE : GUILLEMETTE LAURENS / Luca Pianca (Warner). « Tragédienne viscérale, Guillemette Laurens ose un discours dynamique et des séquences très différenciées. Elle progresse entre désespoir et violence, guidée par les ponctuations nettes et sobres de Luca Pianca. »
- LA DÉLICATE : CATHY BERBERIAN / Herbert Tachezi (Warner). « Sa voix est avare en velours : mais quelles soieries l'artiste nous offre, perlant chaque mot à fleur de lèvres, et s'enflammant ça et là. » (Indisponible en France en version numérique)
- L'AMÈRE : GLORIA BANDITELLI / La Venexiana (Glossa). « ... tragédienne impériale, virtuose du récital a voce sola. L'onctuosité du timbre a pour contrepartie une diction vaporeuse, mais l'amertume du ton nous fait chavirer. »

"Les disques de ma vie"

Teodor Currentzis

« Plongée au cœur de la sémantique musicale avec les premiers émerveillements au disque du chef d'orchestre, peut-être le plus singulier de notre temps.»

 

" Deux pianistes ont particulièrement compté dans la formation de mon goût musical : Cortot et Gieseking. J'ai découvert le premier à huit ans, grâce au professeur de ma mère, qui avait été son élève à l'Ecole Normale. [...] Ce sont les Etudes symphoniques de Schumann qui en firent le héros de mon enfance. [...] À treize ans, étant déjà un boulimique de disques, sans cesse à la recherche d'enregistrements historiques, je tombai alors sur l'intégrale de Walter Gieseking. J'ai dû l'écouter mille fois. [...] Bruno Walter fut le dernier romantique pur, comme l'exprimait Klemperer, non sans arrière-pensées. Mais le romantisme de Walter résidait dans son refus de toute prise de distance intellectuelle par rapport au texte. Pour Mahler, c'est un atout [...] Aucun Chant de la terre n'est aussi habité. Et puis il y a Ferrier, dont j'étais amoureux fou à treize ans – je maudissais le sort de ne pas m'avoir fait naître quelques décennies plus tôt. [...] Aujourd'hui, je n'ai plus besoin du disque : chaque seconde en est numérisée dans mon cœur.»

(Diapason, janvier 2017 / Vincent Agrech)

 

SES PRÉFÉRENCES :

- SCHUMANN : Etudes symphoniques - Scènes d'enfant - Kreisleriana / Alfred Cortot (Gramofono, remplacé par le même enregistrement sur Music and Arts Programs)
- DEBUSSY : La musique pour piano / Walter Gieseking (EMI / Warner non disponible. Remplacé par Heritage Records)
- MAHLER : Le Chant de la terre - Rückert-Lieder / Kathleen Ferrier - Julius Patzak - Bruno Walter (Decca)

Discographie de Teodor Currentzis

Prises de son d'exception

sélectionnées par Isabelle Davy

Deux albums critiqués dans le numéro de décembre 2016 :

 

5 diapasons Nordal : Choralis... / Johannes Gustavsson (Ondine)
5 diapasons "In War and Peace" / Joyce DiDonato (Erato)

 

Aujourd'hui

L'équation Benedikt Jahnel

Chez ECM, le 3e album du trio du pianiste allemand, féru de mathématiques...

 

hier

Symphonie vietnamienne

Un voyage musical signé Nguyên Lê et Ngô Hông Quang...

 

samedi

Il était une fois les Stooges...

Quand le cinéaste Jim Jarmusch consacre son nouveau film au furibard groupe d'Iggy Pop...

 

Il y a 1 semaine

Régis Huby

Equal Crossing, c’est le quatuor du violoniste Régis Huby, avec Marc Ducret à la guitare, Bruno Angelini aux claviers et Michele Rabbia à la batter...

 

Il y a deux semaines

Hong Kong….Vive 2017!

Belle année 2017 à vous ! Quelques musiciens hongkongais à découvrir sur qobuz, l’auteur-compositeur-interprète Ellen Loo, de l’électro avec Janett...

 

[0]|[1]Il y a 1 semaine|[1,+Inf]Il y a plusieurs semaines

Minino Garay

Le percussionniste argentin Minino Garay nous donne rendez-vous en janvier 2017 pour six concerts. Le 21 à Jurançon, les 24 et 25 à Paris au Sunsid...