Dietrich Fischer-Dieskau - Un Hommage - 30% sur une sélection de produits

DIETRICH FISCHER-DIESKAU en quatre references

 
MELODIES ET LIEDER
Dietrich Fischer-Dieskau, Christoph Eschenbach Schumann: Dichterliebe; Liederkreis op.39; Selection from MyrtenDiscothèque Idéale Qobuz
Deutsche Grammophon
L'un des grands enregistrements de Dietrich Fischer-Dieskau. Enregistrés au milieu des années 1970, ces Dichterliebe Op. 48 et Liederkreis Op. 39 profitent hautement de la sonorité soyeuse et ... Lire la suite

12,99 €

MELODIES ET LIEDER
Dietrich Fischer-Dieskau, Jörg Demus Loewe: Ballads & LiederDiscothèque Idéale Qobuz
Deutsche Grammophon
L’œuvre mélodique de Carl Loewe regorge de très belles pièces. Son univers se présente sans doute comme le versant plus naïf et innocent de la musique allemande romantique bien célèbre (Schubert, Schumann, Brahms). Comme Hans Hotter, Dietrich Fischer-Dieskau défendait ... Lire la suite

20,79 €

Mélodies & Lieder
Dietrich Fischer-Dieskau, Sviatoslav Richter Schubert: LiederDiscothèque Idéale Qobuz
Deutsche Grammophon
Au cours des années 1970, Dietrich Fischer-Dieskau et le pianiste russe Sviatoslav Richter ont collaboré à plusieurs reprises, comme en témoigne la publication de concerts à Salzbourg (Brahms, Schubert, Wolf). Ces enregistrements studio ... Lire la suite

12,99 €

Mélodies & Lieder
Dietrich Fischer-Dieskau, Gerald Moore Schubert: WinterreiseDiscothèque Idéale Qobuz
Deutsche Grammophon
Réalisé en 1972 pour le label Deutsche Grammophon, cet enregistrement du Winterreise, dont il existe sept versions par Dietrich Fischer-Dieskau (1955-1990) dont trois avec le pianiste Gerald Moore (EMI 1955, DGG 1963, DGG 1972), présente un Fischer-Dieskau de la maturité, préoccupé avant tout ... Lire la suite

12,99 €


SUISSE ET AUTRICHE, XXEME SIECLE

Othmar Schoeck

Pendant quelques années, le baryton allemand a signé plusieurs enregistrements pour la maison Claves, qui lui permit alors de défendre des répertoires méconnus, tels que les cycles du compositeur suisse Othmar Schoeck - Fischer-Dieskau était aussi un grand interprète de Frank Martin - ou le corpus du Français Claude Debussy, à qui il n'avait jamais vraiment dédié d'album complet.  Ces opus Claves restent des témoignages grandioses et informent de la constante curiosité du chanteur. A découvrir !

l'Artiste en LIVE

Dietrich Fischer-Dieskau
en concert

Certains labels, comme Orfeo - toute une série de live à Salzbourg avec Sviatoslav Richter, des Schubert, Brahms, Wolf indisponibles en numérique -, Haenssler Classics, et surtout Audite, ont consacré de nombreuses parutions à Dietrich Fischer-Dieskau, et présenté des concerts live, issus notamment des archives de la Radio de Cologne. Dans les années 1950, il y chantait souvent, et collaborait alors avec les pianistes Hermann Reuter, Hertha Klust et le plus célèbre Günther Weissenborn. Une manne pour mieux appréhender l'art du chanteur. Souvent, ici, sa voix est plus jeune, plus radieuse, que dans les témoignages plus officiels.

 

A L'OPERA

Dietrich Fischer-Dieskau, le chanteur d'opéra Ses nombreuses participations aux intégrales d'opéras,
dans les années 1950-1960

Au cours des années 1950 jusqu'à la fin des années 1970, Dietrich Fischer-Dieskau participa aux vastes projets d'intégrales d'opéras chez EMI, Decca et Deutsche Grammophon. Il fut marqué à vie par Ferenc Fricsay, qui l'appela pour sa série Mozart (Don Giovanni, La Flute enchantée, L'Enlèvement au Sérail). Il se distingua également magistralement dans Wagner (la fameuse intégrale des Maitres Chanteurs, ou dans le personnage de Kurwenal de Tristan (Furtwängler, Kleiber), et aussi chez Verdi (Rigoletto) et Berg.


les tresors de la boutique

Mélodies & Lieder - EMI Classics (4 CD)

Un timbre superbe. Une intelligence du texte incomparable. Une diction irréprochable de la langue allemande. Par une sélection des compositeurs qu’il a défendus ardemment sa vie durant, Haydn, Mozart et surtout Beethoven, ce coffret d’enregistrements très rares et réalisés entre 1959 et 1984 dresse un portrait irrésistible du grand Liedersänger. Indispensable !

MELODIES ET LIEDER - EMI Classics

Le Voyage d'hiver, dans une interprétation miraculeuse par ses climats, sa science poétique, que Dietrich Fischer-Dieskau grava en 1962 pour His Master's Voice (EMI) - la seconde des trois avec Gerald Moore. 

MELODIES ET LIEDER - Sony Classical

Peu d'alliances ont paru si évidentes. Le piano de Leonard Bernstein, qui use d'une sonorité à la fois ronde et dépouillée, et d'inflexions toujours subtiles, convoque ici tout un imaginaire orchestral, et devient un magnifique écrin à la voix de Fischer-Dieskau, libre, aérien, dont chaque mot est une porte sur l'inconnu (écoutez "Ich bin der Welt abhanden gekommen" !).