Les albums

14,99 €
9,99 €

Trios - Paru le 19 mai 2015 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica
Les deux trios de Mendelssohn : classiques ou romantiques ? Ce sont quand même des chefs-d’œuvre de l’ultime période, respectivement 1839 et 1845, le compositeur étant alors âgé de trente puis trente-six ans – un âge déjà respectable et une expérience musicale considérable pour ce compositeur dont on rappellera que la génialissime ouverture du Songe fut écrite quand il avait dix-sept ans. Classiques, les Trios le restent de par la forme : forme-sonate pour chacun des premiers mouvements, architecture en quatre mouvements distincts allegro-lent-scherzo-finale. Romantique de par le contenu et l’écriture : violon, piano et violoncelle sont considérés comme trois solistes à part entière, là où les trios de l’époque classique (on laissera de côté les derniers de Beethoven) assignent au violoncelle le rôle quasi-exclusif de basse. Romantique aussi par la thématique échevelée, ample, irrésistible et tourmentée. C’est le plus grand Mendelssohn – avec une mention particulière pour les deux scherzos, de véritables tourbillons diaboliques dont le compositeur avait le secret. En contrepoint, le jeune et talentueux Trio Dali propose deux chorals de Bach, l’un transcrit pour violon et piano, l’autre pour violoncelle et piano, pour souligner combien Mendelssohn aimait à s’appuyer sur l’écriture impeccable du vieux Cantor...(c) SM / Qobuz
14,99 €
9,99 €

Piano solo - Paru le 5 mai 2015 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 21 avril 2015 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or
« On me fait l’honneur de me juger un homme honnête, honorable, sensible, doux, affectueux, comme le révèlent mes compositions musicales », écrivait Boccherini à son propre sujet, et nul ne saurait mieux décrire la musique de ce compositeur hélas quelque peu sous-estimé. Est-ce la présence écrasante de son quasi-contemporain Haydn dans des répertoires analogues, est-ce le contenu à fois riche et « léger » de ses innombrables pièces, le diable seul le sait. Oui, Boccherini n’est pas le grand-maître du développement à l’allemande, mais ce qu’il néglige dans la forme, il le compense mille fois dans l’imagination car, à l’intérieur d’un seul mouvement, il jette autant de thèmes et d’idées que les autres en une symphonie entière. C’est tout simplement une autre manière de composer. Cet album rassemble quatre œuvres fort différentes : un quintette avec guitare, un autre avec flûte (guitare et flûte ayant tous deux des rôles de solistes), un sextuor avec flûte dans lequel la flûte s’intègre bien plus à l’ensemble, et un concerto pour violoncelle – on rappelle que c’était là l’instrument de Boccherini lui-même, qui lui consacra une littérature considérable. Joyeuses et lumineuses interprétations de Francesco Romano à la guitare, Marco Ceccato au violoncelle, Manuel Granatiero à la flûte, avec les musiciens de l’Accademia Ottoboni. « [...] Ce Boccherini fantasque et tendre nous émerveille. Savourez la communion du violoncelle et du violon dans les solos du premier Allegro (Concerto G 480), cette élégance d'archet, où les envolées sur la chanterelle suggèrent la ligne évanescente sans vraiment la dessiner. [...] Des magiciens, pour un voyage en quatre étapes dans l'imaginaire sonore et poétique de Boccherini.» (Diapason, mai 2015 / Roger-Claude Travers)
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 24 mars 2015 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret
Il existe encore des douzaines d’arguments discographiques inexplorés, pour peu que l’on veuille bien se détourner des standards et des poncifs. Encore une preuve ? Ce tout nouvel enregistrement restituant, autant que faire se peut, la cérémonie religieuse du camp du Drap d’Or qui se déroula, tout le monde s’en souvient ou presque, en juin 1520. Rassemblant François I et Henry VIII, ce sommet diplomatique est plutôt gravé dans les mémoires par l’invraisemblable déploiement de faste par lequel les deux monarques tentèrent de se jeter aux yeux la poudre d’or, que par l’importance politique et historique puisque déjà à l’époque, les traités n’engageaient que ceux qui avaient la bêtise d’y croire. Il nous est parvenu le déroulement de la cérémonie religieuse, avec quelques textes explicatifs de l’époque – dûment récités sur le CD, mais en françois moderne – et la messe chantée ainsi que les pièces instrumentales d’apparat. Des morceaux vieux d’un demi-millénaire et pourtant d’une actualité brûlante, signés Claudin de Sermisy, Jean Mouton, Nicholas Ludford et Antoine Divitis, la fine fleur des musiciens d’alors ; le tout enregistré par l’ensemble Doulce Mémoire à l’abbaye de Fontevraud qui, si elle se situe à quelque cent trente lieues de Balinghem – le village où se déroula la rencontre – n’en est pas moins le lieu où reposent quelques-uns des fondateurs de la dynastie des Plantagenêt, famille anglaise royale s’il en est. (SM)
14,99 €
9,99 €

Musique vocale profane - Paru le 24 mars 2015 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret
Loin des éclats triomphants et fanfarons des pièces jouées lors de l’entrevue du Camp du Drap d’or entre François I et Henry VIII en 1520, voici des œuvres bien plus intimes conçues pour la chambre de François I. Et quand l’on dit chambre, c’est précisément ce dont il s’agit, puisque l’ensemble Doulce Mémoire enregistra tout ce CD dans les appartements privés du château de Chambord. Loin d’être des pièces immenses et cinégéniques, en particulier pour les scènes de ripaille, ce sont des espaces plutôt modeste en taille – ne serait-ce que parce que des salles de vie trop grandes seraient inchauffables – à l’acoustique tranquille. Les séances d’enregistrement eurent lieu dans l’une des salles en croix du donjon, le cœur du château, le séjour royal. Et l’on comprend soudain pourquoi les témoignages de l’époque insistent sur la douceur des voix et leur suavité : dans de tels lieux, les éclats et les grandiloquence seraient incongrus. Les douces flûtes à bec, les tendres luts et théorbes, se mêlent avec tranquillité aux voix retenues et émues des chanteurs de l’ensemble. Seuls l’ensemble de « flûtes colonnes », une sorte de basson de la Renaissance, viennent remuer l’espace de quelques sonorités un peu plus accrochantes, mais cela reste de l’ordre de la grande transparence. Les compositeurs Claude Gervaise, Pierre Certon, Pierre Sandrin, Claudin de Sermisy et autres contemporains de François I y revivent comme au premier jour. © SM/Qobuz
23,99 €
15,99 €

Musique de chambre - Paru le 24 mars 2015 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica
" À l'occasion du cinquième centenaire du règne de François Ier, Doulce Mémoire revient sur quelques-unes des multiples facettes de la vie musicale au temps du roi mécène. [...] Cet enregistrement incarne une collaboration féconde entre recherche musicologique et pratique vivante ; il représente enfin une belle synthèse des travaux de l'Ensemble sur la Renaissance française." (Classica, juin 2015 / Guillaume Bunel)
14,99 €
9,99 €

Duos - Paru le 24 février 2015 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret
Faites la moyenne entre 1870 et 1930, vous obtiendrez 1900 tout rond. Et justement, Jos van Immerseel joue sur un Bechstein de 1870, la clarinettiste Lisa Shklyaver sur une clarinette française Dolnet de 1930, pour un répertoire tournant allègrement autour des années 1900 ! Facétie mise à part, cette nouveauté offre un regard en arrière sur des sonorités telles qu’elles auraient pu éclore sous les doigts des compositeurs de ces œuvres : Poulenc (même si sa sonate pour clarinette et piano, de l’année de sa mort – 1962 – est plus tardive), Saint-Saëns avec sa presque symphonique sonate de 1921, Debussy dont la Rapsodie servit de pièce obligée pour le concours du Conservatoire de 1910, Milhaud qui adapta pour clarinette et piano son Scaramoucheinitialement conçu pour deux pianos, le trop discret Pierné dont la Canzonetta de 1888 est un petit bijou de jeunesse, et l’encore plus discret André Bloch, le tendre auteur de Denneriana de 1940. Ecoutez ces œuvres « comme à l’époque », sans l’excès de brillant que l’on pourrait éventuellement constater sur les clarinettes modernes – ou chez certains clarinettistes modernes, du moins. © SM/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 13 janvier 2015 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Piano solo - Paru le 13 janvier 2015 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Prise de Son d'Exception
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 4 novembre 2014 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Prise de Son d'Exception
29,99 €

Classique - Paru le 21 octobre 2014 | Zig-Zag Territoires

Livret
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 21 octobre 2014 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 21 octobre 2014 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret
Quelle gageure que de prétendre offrir à la planète discographique un n-ième enregistrement des Carmina Burana de Orff ! L’œuvre n’a-t-elle pas été gravée dans le marbre par Jochum (la version « autorisée » par Orff), Sawallisch, Ozawa et mille autres ? Chaque fois avec des chœurs et orchestres immmmmenses, pour mieux faire retentir le O Fortuna – les deux premières et les deux dernières minutes des Carmina. Misère… il suffit d’ouvrir la partition pour s’apercevoir que le reste l’ouvrage est autrement plus réservé et chambriste. Seul O Fortuna peut s’accommoder des sureffectifs orchestraux, or c’est justement (hélas ?) l’unique moment « populaire ». Avec le Collegium Vocale Gent et Anima Eterna Brugge, Immerseel souhaite d’abord donner une interprétation fidèle à l’ADN artistique d’Orff : effectif de cordes modeste, instruments allemands du début XXe, techniques de jeu appropriées, prosodie teintée d'une pointe de bavarois, et un éventail stupéfiant de couleurs orchestrales. Pari 100% gagné, si l’auditeur veut bien dessiller ses yeux et accepter la partition telle qu’écrite et non pas telle que violentée par la publicité et la tradition.
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 7 octobre 2014 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret
19,99 €

Classique - Paru le 7 octobre 2014 | Zig-Zag Territoires

Livret Distinctions Diapason d'or