Les albums

14,99 €
9,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 29 avril 2016 | Warp Records

Hi-Res
Au milieu des années 70, Brian Eno a progressivement abandonné les canons de la pop et du rock qu’il maîtrisait à la perfection (son album Here Come The Warm Jets paru en 1973 est une merveille de glam rock hybride à la Bowie) pour se lancer dans la musique souvent instrumentale des plus avant-gardiste. Lenteur, apesanteur, langueur, minimalisme et épure devenaient alors ses nouvelles marottes. Des valeurs dont il fera le meilleur usage sur des disques comme Ambient 1: Music For Airports et Music For Films parus en 1978. Ces mêmes valeurs sont en grande partie au cœur de The Ship que Brian Eno publie en avril 2016. Un disque que le musicien et producteur britannique alors âgé de 67 ans dit être inspiré par la Première Guerre Mondiale et le naufrage du Titanic. Une première composition de plus de 21 minutes ouvre cet ovni de manière fascinante. Baptisée The Ship, elle offre une captivante sensation d’enlisement (de naufrage ?) au ralenti, comme pris au piège dans les filets d’une électro new age on ne peut plus habitée. La seconde partie du disque est un triptyque intitulé Fickle Sun à la fin duquel Eno reprend I'm Set Free du Velvet Underground dans une version évidemment fantomatique au possible. On sort de ce trip, totalement unique et singulier, comme hypnotisé. Et en bon pape de l’ambient, Brian Eno montre qu’il sait orchestrer, plus que quiconque, ces petites symphonies d’apparence creuses mais au bout du compte d’une grande richesse sensorielle. © MZ/Qobuz
9,99 €

Electro - Paru le 1 avril 2016 | Warp Records

Auteur, compositeur et interprète, le jeune prodige anglais Stephen James Wilkison est un véritable artiste. Mais, pour composer de la musique si aérienne, relaxante, spirituelle et propice au voyage, ce musicien doit aussi avoir une carte du monde sur un coin de son chevet. Son électro-folk délivre à chaque note un cristal, minérale, léger, plein d’harmoniques et d’harmonies. Avec ses open-tuning (manière d’accorder la guitare), Bibio donne à ses instruments une sonorité peu habituelle, s’appropriant ainsi le style qu’il produit. Aussi poétique qu’expérimentale, A Mineral Love vous invite au voyage, à travers la terre et sa formidable nature. © AR/Qobuz
9,99 €

Electro - Paru le 18 mars 2016 | Warp Records

Tan

Electro - Paru le 5 février 2016 | Warp Records

Electro - Paru le 25 décembre 2015 | Warp Records

9,99 €

Electro - Paru le 13 novembre 2015 | Warp Records

Electro - Paru le 16 octobre 2015 | Warp Records

14,99 €
9,99 €

Electro - Paru le 16 octobre 2015 | Warp Records

Hi-Res
Quand on aime on ne compte pas. On ne compte donc plus les albums de !!! alias Chk Chk Chk (prononcez Tchik Tchik Tchik) tant l’abandon total, physique et même mental, est de rigueur à chaque nouvelle livraison du gang de Nic Offer. Avec As If, la transe est toujours au centre des débats, ultime et contagieuse dans une orgie de basses élastiques XXL, de percus bouillonnantes et hypnotiques et de riffs groovy à souhait. Un funk presque crade et viscéral lardé de touches électro. Les fans d’electro’n’rock’n’dance’n’punk’n’disco, cette tambouille aphrodisiaque qui faisait fureur sur les dancefloors au début des années 2000, trouveront ici de quoi se sustenter jusqu’au prochain épisode. © MZ/Qobuz
9,99 €

Electro - Paru le 7 octobre 2015 | Warp Records

Electro - Paru le 7 octobre 2015 | Warp Records

9,99 €

Electro - Paru le 2 octobre 2015 | Warp Records

9,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 18 septembre 2015 | Warp Records

Retour fracassant pour les princes du math rock ! Avec ce troisième album, les très cérébraux Battles signent sans doute leur meilleur enregistrement. Mais la vraie secousse sismique de La Di Da Di est d’être exclusivement instrumental ! Experts en équations musicales expérimentales, Dave Konopka, Ian Williams et John Stanier repoussent ici les limites de leur rock anguleux et électronique. Rythmiquement, l’expérience proche de l’uppercut est impressionnante et on se laisse porter par cette masse sonore découpée en douze pistes. Douze chapitres difficilement étiquetables et qui, s’ils sentent le jus de cerveau, les machines, les robots et la trigonométrie musicale, restent très humains et organiques. Bref, à déconseiller aux fans de Mika… © CM/Qobuz

Electro - Paru le 4 septembre 2015 | Warp Records

14,99 €
9,99 €

Electro - Paru le 15 juin 2015 | Warp Records

Hi-Res
Plus qu’une petite lanterne, ce deuxième album de Ross Birchard alias Hudson Mohawke fait l’effet de mille projecteurs en pleine face ! Le prodige écossais de 29 ans fait de Lantern une vraie boule à facettes stylistique. Six ans après Butter, ce disque s’engage dans tant de directions qu’on ne sait plus vraiment où donner de la tête et surtout des oreilles. Cet éclectisme serait-il dû au fait que le bidouilleur de Glasgow produise pour la terre entière, de Kanye West à Drake en passant par Selah Sue, Lil Wayne, Pusha T, Azealia Banks, John Legend ou bien encore Young Thug ? Sans doute mais Lantern est surtout à son image. A ses images même. Alors tout y passe : techno, rap, trap, uk bass, soul, pop ou classique, Hudson Mohawke ne s’impose aucune limite. Aucune ! Même dans ses featurings (Irfane, Ruckazoid et Devauex, Antony Hegarty d’Antony & The Johnsons, Miguel et Jhené Aiko), le 360° est de rigueur. C’est toutefois dans les titres les plus minimalistes et les moins calibrés qu’Hudson Mohawke est le plus convaincant (Scud Books et Indian Steps). Là, ses diverses influences fusionnent enfin et son talent saute à la gueule. © MD/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Electro - Paru le 1 juin 2015 | Warp Records

Hi-Res

Le label

Warp Records dans le magazine