Les albums

1,89 €

Electro - Paru le 8 décembre 2014 | Warp Records

9,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 décembre 2014 | Warp Records

2,79 €

Alternatif et Indé - Paru le 17 novembre 2014 | Warp Records

14,99 €
9,99 €

Electro - Paru le 3 novembre 2014 | Warp Records

24 Bits Distinctions Pitchfork: Best New Music
Clark n’est pas quelqu’un qui se conforme aux sons commerciaux de base. « La musique, c’est comme la sculpture. C’est essayer de capturer un instant du meilleur élan et le distiller à jamais. » et c’est ce qu’il fait ici, explorant sa créativité avec des samples, des synthés et des logiciels. Le son minimaliste qui en ressort est finalement assez personnel, composé dans une grange, à l’abri des vrais instruments. Entre pistes calmes et beats plus énervés, Clark est un nom d’opus bien choisi en ce qu’il révèle la personnalité musicale du britannique. © LR/Qobuz
3,69 €

Electro - Paru le 3 novembre 2014 | Warp Records

14,99 €
9,99 €

Electro - Paru le 6 octobre 2014 | Warp Records

24 Bits Distinctions Pitchfork: Best New Music - Top du mois de Jazznews
Flying Lotus est un nom plus exotique que Steven Ellison. Exotique est justement la saveur de l’electro que ce passionnant producteur expérimental et DJ allumé californien distille depuis une décennie. Des architectures osées, jonglant entre liberté, improvisations et méandres mélodiques. Après Until The Quiet Comes paru en 2012 (un disque Qobuzissime !), le petit neveu d’Alice Coltrane (veuve du mythique John) offre un nouvel instantané passionnant sorti de son cerveau continuellement en ébullition. Et si le ton reste toujours assez expérimental, slalomant entre free jazz, électro, rock azimuté, rap psychédélique et soul décalée, Flying Lotus retombe toujours sur ses jambes de compositeur. En prime, il convie à son nouveau trip deux stars du hip hop : Snoop Dogg et Kendrick Lamar. © MD/Qobuz
3,69 €

Electro - Paru le 29 septembre 2014 | Warp Records

14,99 €
9,99 €

Electro - Paru le 22 septembre 2014 | Warp Records

24 Bits Livret Distinctions Pitchfork: Best New Music
Derrière le mystérieux et discret Richard D. James se cache sans doute l’un des plus influents bidouilleurs de la sphère electro de ces vingt dernières années. Les sculptures sonores du producteur et DJ irlandais imposent surtout leur complexité et la beauté de leurs architectures. Et comme à chaque fois que l’ermite sort de son trou, les oreilles se tendent avec excitation. Intitulé Syro, ce véritable nouvel album d’Aphex Twin est un choc. La première surprise est sans doute qu’il n’y a pas de surprise. James n’essaie pas de se réinventer ou d’opter pour des directions inédites. Non. Il creuse au contraire un peu plus profondément ses œuvres passées. Et ceux qui connaissent sa discographie sur le bout des doigts retrouveront, ça et là, des références plus ou moins claires à de vieilles compositions. Ainsi, Syro renferme des saveurs d’électro un brin old school on ne peut plus délicieuses. Surtout que comme chez tous les grands, le style est identifiable dès les premières secondes. Mais chacun des douze titres de l’album étant une petite merveille d’architecture sonore à part entière (minipops 67 [120.2][source field mix] qui ouvre l’album est un vrai sommet), impossible de ne pas tomber à la renverse de ce disque bien là pour durer et influencer des hordes de bidouilleurs en tous genres. © MD/Qobuz
2,79 €

Electro - Paru le 15 septembre 2014 | Warp Records

14,99 €
9,99 €

Electro - Paru le 25 août 2014 | Warp Records

24 Bits
1,39 €

Electro - Paru le 11 août 2014 | Warp Records

8,99 €
5,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 30 juin 2014 | Warp Records

24 Bits Distinctions Pitchfork: Best New Music - Top du mois de Jazznews
Pour leur seconde collaboration qui fait suite à Someday World paru en mai 2014, Brian Eno et Karl Hyde d’Underworld proposent un disque totalement bluffant. Les fans d’Eno qui connaissent l’éclectisme et l’ampleur de sa discographie savent que le génial savant-fou britannique est capable de tout, comme ici d’enraciner sa musique dans les rythmes de l’Afrique de l’Ouest (la musique polyrythmique de Fela Kuti et du funk n’est pas loin). Certes, ça n’est pas une première pour Eno qui avait déjà puisé à cette riche source. Mais High Life passionne par la solidité de son écriture et son instrumentarium et propose une alternative à la facette « ambiant » du musicien producteur. On pense parfois aux Talking Heads de Remain In Light (produit en 1980 par un certain Brian Eno…). Lorsque les sonorités urbaines prennent le dessus, la tension est impressionnante (comme sur Moulded Life). High Life trouve également son inspiration dans le minimalisme répétitif de compositeurs comme Steve Reich et Phillip Glass, dont Eno intègre ici la philosophie avec originalité et intelligence. On sort de cette écoute chamboulé par un voyage totalement kaléidoscopique, qui doit tant au rock qu’à la musique électronique ou à la world. Un trip qui ne laisse surtout pas indifférent. © MD/Qobuz
9,99 €

Electro - Paru le 16 juin 2014 | Warp Records

Le label

Warp Records dans le magazine
)