Les albums

13,49 €
11,69 €

Alternatif et Indé - À paraître le 16 juin 2017 | Nonesuch

Hi-Res Livret
11,99 €
10,39 €

Alternatif et Indé - À paraître le 2 juin 2017 | Nonesuch

Hi-Res Livret
11,99 €
10,39 €

Folk - À paraître le 12 mai 2017 | Nonesuch

Hi-Res Livret
10,39 €

Folk - À paraître le 12 mai 2017 | Nonesuch

Livret
10,39 €

Alternatif et Indé - À paraître le 5 mai 2017 | Nonesuch

Livret
11,99 €
10,39 €

Folk - Paru le 17 avril 2017 | Nonesuch

Hi-Res Livret
10,39 €

Folk - Paru le 17 avril 2017 | Nonesuch

Livret
14,99 €
12,99 €

Classique - Paru le 7 avril 2017 | Nonesuch

Hi-Res Livret
Arranger – ou plutôt : transcrire – des œuvres de Bach pour mandoline, violoncelle et contrebasse, bah, certes la mandoline et la contrebasse n’étaient pas exactement dans ses cordes, cela le procédé participe malgré tout du principe que le Cantor a lui-même appliqué mille fois avec sa propre musique ou celle d’autres compositeurs de son temps. Dans le cas présent, une belle poignée d’œuvres en tout genre – Sonates en trio originalement à l’orgue, Sinfonias de cantates conçues pour orchestre, Préludes et Fugues du Clavier bien tempéré, quelques contrapunctus de L’Art de la fugue etc. – sont donc réécrits pour ce très inhabituel trio, d’autant plus inhabituel que le mandoliniste Chris Thile et le contrebassiste Edgar Meyer sont plutôt célèbres (très célèbres, d’ailleurs, tous deux) dans le domaine du bluegrass, du jazz, du folk et de toutes les variantes anciennes, modernes et même « progressives ». Bon, le violoncelliste Yo-Yo Ma reste une star dans la sphère classique, ce qui ne l’empêche pas de très souvent pratiquer le crossover vers d’autres genres. Et d’ailleurs, Meyer lui-même a tout autant enregistré Schubert et Bach, comme quoi bien des barrières finissent par céder. On notera aussi que Thile joue ici une mandoline « bluegrass », ou « country type F », et non pas la mandoline classique, sans doute pas assez sonore pour faire le poids avec les amples cordes de Yo-Yo Ma et Meyer. Par contre, si tous trois sont des improvisateurs de grand talent, ils s’abstiennent ici de la moindre déviation vis-à-vis de la lettre exacte, précise et absolue des partitions de Bach. Enfin, les qobuzonautes qui aiment à en savoir un peu plus en lisant les livrets des albums seront ici un peu déçus, car ledit livret comporte en tout et pour tout… quatre photos. Donc, les seuls détails disponibles sont à découvrir dans la présente petite chroniquette. © SM/Qobuz
12,99 €

Classique - Paru le 7 avril 2017 | Nonesuch

Livret
1,69 €

Folk - Paru le 6 avril 2017 | Nonesuch

1,69 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 avril 2017 | Nonesuch

13,49 €
11,69 €

Jazz - Paru le 31 mars 2017 | Nonesuch

Hi-Res Livret
A 29 ans seulement, Tigran Hamasyan semble avoir déjà la carrière d’un vieux routier. Ebouriffant et rythmiquement hallucinant, le pianiste arménien n’est pas un singe savant qui pianotait vainement à seulement 3 ans. Aussi à l’aise chez Thelonious Monk que Led Zeppelin, il conçoit aujourd’hui un jazz - parfois rock - inspiré et furibard qui n’empêche jamais le lyrisme de sa poésie pointer le bout de son nez. Juste fou ! Son arme ? L’armurerie complète ! Tout ce qui lui passe sous la main. Le piano solo, en quartet où résonnent un duduk et une zurna, avec son groupe ARatta Rebirth où les sonorités néo-métalliques peuvent agripper violemment les oreilles et la voix sensuelles de la chanteuse Areni les caresse avec grâce, Tigran est bluffant quoi qu’il fasse… Six ans après A Fable, il repasse l’épreuve du feu du piano solo. Avec An Ancient Observer qu’il publie chez Nonesuch, l’Arménien volant revient à ses fondamentaux. A l’essence même de son art pluriel. Au cœur de tous les sons qui nourrissent son jazz atypique. Mais il se plonge aussi dans une réflexion personnelle sur son temps. « Ces morceaux sont pour moi le résultat d’une observation du monde qui nous entoure, une traduction musicale de ça. Un monde dans lequel chacun d’entre nous porte le poids de l’Histoire sur ses épaules. » Dix compositions qui poussent plus loin encore la conception unique de l’utilisation du piano, de son corps et de sa voix. Ainsi, An Ancient Observer oscille entre thèmes entièrement écrits et ceux laissant une large place à l’improvisation pour être à l’arrivée une œuvre protéiforme virtuose mais surtout empreinte d’une grande poésie. © MD/Qobuz
11,69 €

Jazz - Paru le 31 mars 2017 | Nonesuch

Livret
A 29 ans seulement, Tigran Hamasyan semble avoir déjà la carrière d’un vieux routier. Ebouriffant et rythmiquement hallucinant, le pianiste arménien n’est pas un singe savant qui pianotait vainement à seulement 3 ans. Aussi à l’aise chez Thelonious Monk que Led Zeppelin, il conçoit aujourd’hui un jazz - parfois rock - inspiré et furibard qui n’empêche jamais le lyrisme de sa poésie pointer le bout de son nez. Juste fou ! Son arme ? L’armurerie complète ! Tout ce qui lui passe sous la main. Le piano solo, en quartet où résonnent un duduk et une zurna, avec son groupe ARatta Rebirth où les sonorités néo-métalliques peuvent agripper violemment les oreilles et la voix sensuelles de la chanteuse Areni les caresse avec grâce, Tigran est bluffant quoi qu’il fasse… Six ans après A Fable, il repasse l’épreuve du feu du piano solo. Avec An Ancient Observer qu’il publie chez Nonesuch, l’Arménien volant revient à ses fondamentaux. A l’essence même de son art pluriel. Au cœur de tous les sons qui nourrissent son jazz atypique. Mais il se plonge aussi dans une réflexion personnelle sur son temps. « Ces morceaux sont pour moi le résultat d’une observation du monde qui nous entoure, une traduction musicale de ça. Un monde dans lequel chacun d’entre nous porte le poids de l’Histoire sur ses épaules. » Dix compositions qui poussent plus loin encore la conception unique de l’utilisation du piano, de son corps et de sa voix. Ainsi, An Ancient Observer oscille entre thèmes entièrement écrits et ceux laissant une large place à l’improvisation pour être à l’arrivée une œuvre protéiforme virtuose mais surtout empreinte d’une grande poésie. © MD/Qobuz
1,69 €

Folk - Paru le 28 mars 2017 | Nonesuch

1,69 €

Classique - Paru le 23 mars 2017 | Nonesuch

Le label

Nonesuch dans le magazine