Les albums

373 albums triés par Date: du plus récent au moins récent
10,39 €

Folk - À paraître le 12 mai 2017 | Nonesuch

Livret
12,99 €

Classique - À paraître le 7 avril 2017 | Nonesuch

Livret
14,99 €
12,99 €

Classique - À paraître le 7 avril 2017 | Nonesuch

Hi-Res Livret
11,69 €

Jazz - À paraître le 31 mars 2017 | Nonesuch

Livret
13,49 €
11,69 €

Jazz - À paraître le 31 mars 2017 | Nonesuch

Hi-Res Livret
A 29 ans seulement, Tigran Hamasyan semble avoir déjà la carrière d’un vieux routier. Ebouriffant et rythmiquement hallucinant, le pianiste arménien n’est pas un singe savant qui pianotait vainement à seulement 3 ans. Aussi à l’aise chez Thelonious Monk que Led Zeppelin, il conçoit aujourd’hui un jazz - parfois rock - inspiré et furibard qui n’empêche jamais le lyrisme de sa poésie pointer le bout de son nez. Juste fou ! Son arme ? L’armurerie complète ! Tout ce qui lui passe sous la main. Le piano solo, en quartet où résonnent un duduk et une zurna, avec son groupe ARatta Rebirth où les sonorités néo-métalliques peuvent agripper violemment les oreilles et la voix sensuelles de la chanteuse Areni les caresse avec grâce, Tigran est bluffant quoi qu’il fasse… Six ans après A Fable, il repasse l’épreuve du feu du piano solo. Avec An Ancient Observer qu’il publie chez Nonesuch, l’Arménien volant revient à ses fondamentaux. A l’essence même de son art pluriel. Au cœur de tous les sons qui nourrissent son jazz atypique. Mais il se plonge aussi dans une réflexion personnelle sur son temps. « Ces morceaux sont pour moi le résultat d’une observation du monde qui nous entoure, une traduction musicale de ça. Un monde dans lequel chacun d’entre nous porte le poids de l’Histoire sur ses épaules. » Dix compositions qui poussent plus loin encore la conception unique de l’utilisation du piano, de son corps et de sa voix. Ainsi, An Ancient Observer oscille entre thèmes entièrement écrits et ceux laissant une large place à l’improvisation pour être à l’arrivée une œuvre protéiforme virtuose mais surtout empreinte d’une grande poésie. © MD/Qobuz
1,69 €

Folk - Paru le 28 mars 2017 | Nonesuch

1,69 €

Classique - Paru le 23 mars 2017 | Nonesuch

14,99 €
12,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 17 mars 2017 | Nonesuch

Hi-Res Livret
12,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 17 mars 2017 | Nonesuch

Livret
40,49 €
35,09 €

Alternatif et Indé - Paru le 10 mars 2017 | Nonesuch

Hi-Res Livret
Stephin Merritt est un vrai génie de la pop contemporaine mais peu le savent de ce côté-ci de l’Atlantique. Un auteur aussi original et précieux que le sont les Cole Porter et autres Randy Newman. Si, si… Aux commandes des Magnetic Fields depuis presque trois décennies, il laisse notamment à la postérité le bien nommé 69 Love Songs, grandiose traité conceptuel sur la chanson d’amour publié en 1999… Comme son titre l’indique, 50 Song Memoir qui parait en mars 2017 enquille cinquante chansons, réparties sur cinq CD, retraçant les cinquante années passées sur terre par leur auteur. Cinquante chansons dont le titre est précédé de l’année traitée. De sa voix grave et faussement romantique, Stephin Merritt passe donc en revue son album photo personnel. Une vie durant laquelle on croise Judy Garland et l'Eurodisco, le Jefferson Airplane et les synthés new wave, Isaac Asimov et les Shaggs, Vivienne Westwood et Ang Lee. L’exercice est à la fois très personnel mais assez universel (comme chez les grands songwriters) mais la force de ce disque des Magnetic Fields est de ne jamais oublier qu’on parle ici de musique et surtout de chansons ! Merritt ne griffonne pas simplement de jolies saynètes sur son nombril mais bien des chansons, des vraies ! Il signe surtout un concept-album impressionnant et à réécouter en boucle. © MZ/Qobuz
35,09 €

Alternatif et Indé - Paru le 10 mars 2017 | Nonesuch

Livret
Stephin Merritt est un vrai génie de la pop contemporaine mais peu le savent de ce côté-ci de l’Atlantique. Un auteur aussi original et précieux que le sont les Cole Porter et autres Randy Newman. Si, si… Aux commandes des Magnetic Fields depuis presque trois décennies, il laisse notamment à la postérité le bien nommé 69 Love Songs, grandiose traité conceptuel sur la chanson d’amour publié en 1999… Comme son titre l’indique, 50 Song Memoir qui parait en mars 2017 enquille cinquante chansons, réparties sur cinq CD, retraçant les cinquante années passées sur terre par leur auteur. Cinquante chansons dont le titre est précédé de l’année traitée. De sa voix grave et faussement romantique, Stephin Merritt passe donc en revue son album photo personnel. Une vie durant laquelle on croise Judy Garland et l'Eurodisco, le Jefferson Airplane et les synthés new wave, Isaac Asimov et les Shaggs, Vivienne Westwood et Ang Lee. L’exercice est à la fois très personnel mais assez universel (comme chez les grands songwriters) mais la force de ce disque des Magnetic Fields est de ne jamais oublier qu’on parle ici de musique et surtout de chansons ! Merritt ne griffonne pas simplement de jolies saynètes sur son nombril mais bien des chansons, des vraies ! Il signe surtout un concept-album impressionnant et à réécouter en boucle. © MZ/Qobuz

Alternatif et Indé - Paru le 10 mars 2017 | Nonesuch

1,69 €

Alternatif et Indé - Paru le 7 mars 2017 | Nonesuch

1,69 €

Alternatif et Indé - Paru le 7 mars 2017 | Nonesuch

11,99 €
10,39 €

Alternatif et Indé - Paru le 7 mars 2017 | Nonesuch

Hi-Res Livret Distinctions Pitchfork: Best New Music

Le label

Nonesuch dans le magazine