Les albums

6403 albums triés par Date : du plus récent au moins récent
4,19 €5,99 €

Classique - À paraître le 14 juillet 2017 | Naxos

Livret
6,29 €8,99 €
4,19 €5,99 €

Classique - À paraître le 14 juillet 2017 | Naxos

Hi-Res Livret
4,19 €5,99 €

Musique de chambre - À paraître le 14 juillet 2017 | Naxos

Livret
Qui dit Viardot dit, a priori, Pauline – les autres membres de la famille s’étant fait des noms sous d’autres noms, comme son père Manuel Garcia ou sa sœur Maria Malibran. C’est oublier que Pauline enfanta d’un Paul (1857-1941), dont voici, aux côtés de la Sonatine de sa mère, les trois Sonates pour violon et piano. Si la Sonatine de Pauline Viardot, écrite en 1874, porte encore les traces de Mendelssohn et de Chopin (tout en développant une harmonie au parfum si personnel, avec moult surprises et ruptures particulièrement hardies et charmeuses), les trois Sonates de Paul témoignent de l’empreinte fin de siècle pour la première (1898), du début du nouveau siècle pour la deuxième (1902) et beaucoup moins de l’Entre-deux-guerres pour la troisième et dernière pourtant écrite en 1931. Saint-Saëns, avec qui les Viardot étaient très amis, Franck qui fut son professeur, Fauré qui faillit devenir son beau-frère, sont les fondements de l’écriture de Paul Viardot, jusques et y compris à la fin de sa vie où il évita totalement les courants modernistes, restant résolument dans le giron très français de ses maîtres. Cela n’empêche pas que ce sont là des œuvres à découvrir, ici sous les doigts du violoniste Reto Kuppel qui fut longtemps premier violon solo de l’Orchestre de la Radio Bavaroise, accompagné au piano par Wolfgang Manz, lauréat du Concours Reine Elisabeth cuvée 1983. © SM/Qobuz
6,29 €8,99 €
4,19 €5,99 €

Classique - À paraître le 14 juillet 2017 | Naxos

Hi-Res Livret
4,19 €5,99 €

Classique - À paraître le 14 juillet 2017 | Naxos

Livret
Pour qui ne connaît pas Persichetti, l’intitulé de cet album : Persichetti, sonates pour clavecin, pourrait laisser accroire qu’il s’agit là d’une exhumation d’un obscur compositeur baroque italien. C’est oublier que Vincent Persichetti est né en 1915, mort en 1987, et qu’il est de nationalité tout ce qu’il y a de plus états-unienne. Sa production ouvre quelque cent vingt ouvrages, allant de l’opéra à la symphonie (neuf symphonies au total, chiffre mythique…), beaucoup de musique de chambre, des œuvres chorales et des « artsongs », mais son assez imposant corpus de pièces pour clavecin le placent quelque peu à part dans le domaine des compositeurs du XXe siècle pour l’instrument. Le langage de Persichetti représente un étonnant creuset d’influences : il ne refuse ni l’atonal ni le tonal, ni le sériel ni le purement classique, ni l’âpre ni l’aimable, et se laisse guider par son flair bien plus que par des considérations d’appartenance (ou de soumission) à une quelconque école. Le clavecin a été remis au goût du jour au XXe siècle en grande partie par Wanda Landowska, grande pionnière qui servit en quelque sorte de sage-femme pour la naissance et le développement des clavecins Pleyel au début du siècle. Il est donc naturel que le claveciniste Christopher Lewis ait choisi, pour la moitié de son programme, un Pleyel de 1930, tandis que l’autre moitié est jouée sur un instrument certes moderne mais inspiré d’un Ruckers de 1638. Les différences de sonorité sautent aux oreilles, bien évidemment ; chose singulière, les œuvres les plus récentes (les Sonates n° 8 et 9 ainsi que la Sérénade, toutes trois de 1987, l’année de la disparition du compositeur) sont données sur le clavecin le plus « à l’ancienne », tandis que les sonates plus anciennes ont droit au Pleyel. L’auditeur restera interloqué que la musique pour clavecin puisse encore ménager tant de surprises, deux cent ans après la fin de l’ère baroque. © SM/Qobuz
4,19 €5,99 €

Classique - Paru le 9 juin 2017 | Naxos

Livret
6,29 €8,99 €
4,19 €5,99 €

Classique - Paru le 9 juin 2017 | Naxos

Hi-Res Livret
6,29 €8,99 €
4,19 €5,99 €

Musique de chambre - Paru le 9 juin 2017 | Naxos

Hi-Res Livret
8,99 €
5,99 €

Classique - Paru le 9 juin 2017 | Naxos

Hi-Res Livret
4,19 €5,99 €

Classique - Paru le 9 juin 2017 | Naxos

Livret
6,29 €8,99 €
4,19 €5,99 €

Classique - Paru le 9 juin 2017 | Naxos

Hi-Res Livret
6,29 €8,99 €
4,19 €5,99 €

Classique - Paru le 9 juin 2017 | Naxos

Hi-Res Livret
4,19 €5,99 €

Classique - Paru le 9 juin 2017 | Naxos

Livret
4,19 €5,99 €

Classique - Paru le 9 juin 2017 | Naxos

Livret
Créée en 1946, un an donc après la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Troisième symphonie de Copland fut décrite par le compositeur comme « une œuvre de temps de guerre », même si en réalité elle serait plutôt une œuvre de fin de guerre, « destinée à représenter l’esprit d’euphorie du pays à cette époque ». Le quatrième mouvement, enregistré ici sous sa forme originale sans coupure, s’ouvre avec une citation métamorphosée de la célébrissime Fanfare for the Common Man de 1942, dont certains accents se faufilent d’ailleurs déjà dans le premier mouvement. Ce que l’on sait moins, c’est qu’après en avoir discuté avec Bernstein, Copland effectua quelques coupures, certes rares mais considérables, dans certains passages. Ce n’est que tout récemment que la version originale a été mise à disposition des interprètes : une coda bien plus ample, en particulier, vient enrichir la palette de couleurs joyeuses d’une œuvre qui, déjà, ne manque pas d’allant. C’est cette version originale qu’ont décidé d’enregistrer – récemment : 2015, ce n’est donc pas une bête réédition – Leonard Slatkin et l’Orchestre de Detroit. Quant à la seconde œuvre de l’album, Three Latin American Sketches, le compositeur lui-même indiquait qu’ils étaient « précisément ce que disait le titre » (même si en fait d’Amérique latine, deux pièces sur trois sont directement inspirées du seul Mexique) ; « les thèmes, les rythmes et l’atmosphère des pièces sont folksy, tandis que l’orchestration est lumineuse et pleine de punch, tandis que la musique avance avec feu ». Oui, ces pièces sont sans doute folksy, mais dans le langage orchestral et harmonique de Copland, hautement raffiné, non moins complexe que celui de l’Espagne de Ravel ou de Debussy. © SM/Qobuz
4,19 €5,99 €

Classique - Paru le 9 juin 2017 | Naxos

Livret

Les Collections

Le label

Naxos dans le magazine