Les albums

1615 albums triés par Pertinence
17,99 €
15,59 €

Rock - Paru le 20 novembre 2015 | Columbia - Legacy

Hi-Res
Voilà l’album de l’enregistrement de la tournée The Wall Live 2010-2013 qui s’est déroulée à guichets fermés. Cette série de concerts donnés par Roger Waters est la première interprétation complète de l’album concept de Pink Floyd depuis 1990. Mélangeant performance scénique rock musclée et message fort de paix et de compassion, The Wall Live a réuni plus de 4,5 millions de spectateurs en plus de 200 concerts sur quatre continents ! Produit par Nigel Godrich (Radiohead, Beck, Paul McCartney), le disque offre une expérience d’écoute assez jubilatoire du chef d’œuvre paru en 1979 qui fut le premier album concept narratif du Floyd. Cette relecture scénique trois décennies plus tard montre surtout comment ces chansons traversent à la perfection le temps comme les modes. Surtout, les versions proposées ici apportent un éclairage neuf que tous les fans de Pink Floyd dignes de ce nom se doivent d’écouter. © CM/Qobuz
15,39 €
10,39 €

Jazz - Paru le 15 novembre 2013 | Columbia - Legacy

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Finalement, être considéré comme le plus grand disque de jazz de tous les temps n’est guère aisé. On en oublierait presque d’en écouter vraiment son contenu… Le casting évidemment impressionne. A ses côtés, Miles Davis est entouré de ce que chaque instrument compte de solistes révolutionnaires. Bill Evans d’abord. Le pianiste qui apporte sa culture classique est au fond le co-auteur de cette réussite. Ensemble, ils développent un jazz de l’épure qui s’éloigne des acrobaties harmoniques du be bop. Sans pyrotechnie, ce jazz modal est aussi embrassé par les saxophones de John Coltrane et Cannonball Adderley, deux souffles longs en bouche, d’une sensualité folle. Adossée à la rythmique du batteur Jimmy Cobb et du contrebassiste Paul Chambers, cette réunion d’esthètes offre surtout au jazz des habits d’un raffinement extrême. © MZ
19,69 €
16,89 €

Rock - Paru le 16 octobre 2015 | Columbia - Legacy

Hi-Res
13,99 €
9,09 €

Rock - Paru le 8 septembre 2014 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Indéniablement l’une des deux meilleures créations de Janis Joplin (avec Cheap Thrills), Pearl, publié en 1971, est une véritable démonstration de sensibilité artistique et de musicalité de la part de la légendaire chanteuse. Sa voix rocailleuse et torturée libère toute sa passion sur des rythmes funky et bluesy et des ballades à la fois romantiques et dramatiques. L’album comprend son tube posthume Me and Bobby McGee ainsi qu’une chanson totalement instrumentale, Buried Alive in the Blues : cette dernière revêt un aspect tragique puisque Joplin est retrouvé morte avant d’avoir eu le temps d’enregistrer sa partie vocale. Difficile de passer outre ce vide laissé par le décès de cette immense artiste et de se questionner sur l’immense potentiel gâché par une disparition survenue bien trop tôt. Un disque incontournable. © LG/Qobuz
21,39 €
18,19 €

Jazz - Paru le 18 septembre 2015 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz - Indispensable JAZZ NEWS
Il y a des albums d’une discothèque dite idéale qui font l’unanimité. Concert By The Sea d’Erroll Garner est l’un d’entre eux. Le by the sea en question – au bord de mer –se situe à Carmel, en Californie. Le 19 septembre 1955, le pianiste Erroll Garner et sa démentielle rythmique en béton armée – Eddie Calhoun à la contrebasse et Denzil Best à la batterie – déroulent un jazz au swing magnifié. Offrir une telle palette de couleurs, à trois seulement, relève du miracle. On passe d’une intimité chambriste à un feu d’artifices virtuose, de subtilités d’épures à des uppercuts rythmiques. Garner en général et Garner à Carmel en particulier c’est évidemment un style, surtout, dont l’épicentre (ce très léger décalage entre main gauche et main droite) regorge de ce swing volubile et communicatif. Les doigts de cet autodidacte caressent à peine le clavier que son univers si personnel et reconnaissable en un claquement de doigts est déjà là. Et quelle virtuosité spontanée ! Cette impeccable réédition propose non seulement l’album d’origine remasterisé mais surtout l’intégralité du concert. Une embardée de plus de deux heures et demi d’un jazz sans âge, que tous les pianistes (pas seulement jazz) devraient écouter au moins une fois dans leur vie. Deux fois même. Dix ! Cent ! © MZ/Qobuz
15,39 €
10,39 €

Rock - Paru le 24 juillet 2015 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Grammy Awards
9,39 €
6,49 €

Jazz - Paru le 28 février 2014 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
En 2003, Sketches Of Spain fut classé 356e des 500 plus grands albums de tous les temps par le magazine Rolling Stone. C'est dire l'importance de ce disque de Miles Davis qui est pourtant à part dans sa production. Arrangé par son acolyte Gil Evans, le sujet et les compositions de Sketches Of Spain sont inspirés de la musique traditionnelle espagnole. Cela explique sans doute que cet album soit considéré comme l'un des plus accessibles de Miles Davis. Le fait que peu de place soit faite aux improvisations fit dire que Sketches Of Spain ne peut être assimilé au jazz. Enregistré en novembre 1959 ainsi qu'en mars 1960 et sorti en juillet 1960, ce disque possède une magie qui lui permet de traverser le temps. Et si certains grincheux se plaignent encore que "ce n'est pas du jazz", écoutons Miles leur rétorquer "It's music, and I like it". © JMP/Qobuz
33,49 €
28,49 €

Jazz fusion & Jazz rock - Paru le 20 novembre 2015 | Columbia - Legacy

Hi-Res
Joe Zawinul détestait le terme fusion. Pourtant, à son évocation, le nom de Weather Report n’est jamais très loin… Par-delà les étiquettes demeure la musique. Et quelle musique ! Avec ces bien nommées Legendary Live Tapes: 1978-1981, on comprend aisément en quoi le groupe formé en 1970 par Zawinul et Wayne Shorter, deux anciens hommes demain de Miles Davis, fut et est toujours aussi essentiel. Ce coffret de quatre disques réunit des enregistrements live, inédits de cet âge d’or du groupe entre 1978 et 1981. Le bassiste Jaco Pastorius, le batteur Peter Erskine et le percussionniste Bobby Thomas, Jr. apportent eux aussi leur pierre à un édifice fascinant. L’électricité n’est jamais un gadget chez Weather Report. Le jazz s’embarque ici sur des terres jamais foulées, les improvisations sont des océans d’idées. Et entendre ce groupe en concert est un plus réel. Car même si Weather Report apportait un soin particulier en studio à ses enregistrements, la scène fut un accélérateur de particules essentiel à sa création. Et The Legendary Live Tapes: 1978-1981 en est la preuve flagrante. © MD/Qobuz
15,39 €
10,39 €

Rock - Paru le 2 octobre 2015 | Columbia - Legacy

Hi-Res
9,39 €
6,49 €

Pop - Paru le 10 juillet 2014 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
15,39 €
10,39 €

Jazz - Paru le 14 août 1998 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Avec In A Silent Way qui parait chez Columbia durant l’été 1969, Miles Davis embarque le jazz sur le sentier binaire du rock, loin de ses dernières embardées avant-gardistes du free jazz. Fil conducteur de ce trip révolutionnaire, la guitare électrique de John McLaughlin (« Joue comme si tu ne savais pas jouer » demandera le trompettiste au jeune Britannique) offre un singulier corps à corps avec les claviers du triumvirat Herbie Hancock, Joe Zawinul, Chick Corea. Ce groove général aux accents psychédéliques est la toile idéale pour que Miles dépose avec la justesse qu’on lui connait, quelques notes ici, quelques autres là ; pas plus. Car sur ce bien nommé In A Silent Way, ce sont les espaces et les silences qui portent l’édifice. Pour arriver à une telle perfection, Miles est épaulé par le producteur Teo Macero avec lequel il a utilisé des heures de séances pour accoucher d’un collage unique dont l’influence perdure encore aujourd’hui. © MZ/Qobuz
65,19 €
55,79 €

Pop/Rock - Paru le 6 novembre 2015 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Pitchfork: Best New Reissue
Et les portes de la caverne d’Ali-Baba que sont les Bootleg Series de Bob Dylan s’ouvrent cette fois sur la période 1965-1966. The Cutting Edge, douzième épisode de la collection, contient des enregistrements studio totalement inédits, des chansons jamais entendues auparavant, des out-takes, des morceaux de répétition et des versions alternatives enregistrés lors des sessions de Bringing It All Back Home, Highway 61 Revisited et Blonde On Blonde, trois des albums les plus importants du Zim… Plus important encore, The Cutting Edge 1965-1966: The Bootleg Series Vol. 12 offre une rare exploration du processus créatif du songwriter en studio. Cette Deluxe Edition de 6CD comprend en prime la session complète de Like A Rolling Stone. Evidemment, on est tenté de réserver ce genre de publication aux fans hardcore de Dylan car être prêt à enquiller vingt versions de cette chanson, géniale soit-elle, est un trip bien particulier. Pourtant, The Cutting Edge 1965-1966: The Bootleg Series Vol. 12 offre à pénétrer au cœur du processus créatif de l’un des plus grands artistes du XXe siècle. Un périple qui n’a donc pas de prix. © MD/Qobuz
17,99 €
15,59 €

Rock - Paru le 29 avril 2014 | Columbia - Legacy

Hi-Res
Avec ce double album qui parait en octobre 1977, Carlos Santana mélange enregistrements live et studio avec notamment une étonnante reprise du génial She’s Not There des Zombies qui grimpera au sommet des charts. Surtout, le virtuose de la guitare mélange ici tout ce qu’il sait faire : des rythmes latinos, du rock teinté de blues et du jazz fusion. Des styles qui font alors son succès dans cet alliage inédit. Côté chansons, le mélange est aussi de mise avec des titres de toutes ses périodes : Black Magic Woman, Soul Sacrifice, Europa… En cette fin des années 70, Santana est alors une star qui a su charmer le public rock mais aussi le jeune public jazz. Mention spéciale aux deux percussionnistes José "Chepito" Areas (pour les titres live) et Pete Escovedo (pour les titres studio) qui enflamment ce Moonflower d’un bout à l’autre. © CM/Qobuz
15,39 €
10,39 €

Jazz - Paru le 27 mai 2016 | Columbia - Legacy

Hi-Res
Pour aider Miles Davis à souffler ses 90 bougies en direct de l’au-delà, Robert Glasper signe cet album-hommage ambitieux sur lequel il invite notamment Erykah Badu, Stevie Wonder, Billal, Illa J, Phonte, les Australiens de Hiatus Kaiyote, Laura Mvula, John Scofield et le grand Stevie Wonder. En réunissant ainsi jazz, R&B, soul et hip-hop sur ce disque qui revisite des œuvres de la période Columbia (1955 – 1985) du trompettiste disparu en 1991, Glasper se veut surtout fidèle à l’approche fusionnelle de Miles Davis, montrant comment il inspira les artistes à inventer un art nouveau. « Je ne voulais pas simplement faire un album de remixes, mais créer quelque chose où nous pourrions prendre les idées de Miles, les mélanger, et montrer comment il a inspiré les gens à inventer un art nouveau ». Pari réussi car le résultat est assez insaisissable. © MD/Qobuz
13,99 €
9,09 €

Rock - Paru le 29 avril 2014 | Columbia - Legacy

Hi-Res