Artistes similaires

Les albums

14,99 €
9,99 €

Jazz - Paru le 5 novembre 2004 | Songlines

Studio Masters Distinctions 4 étoiles Jazzman - Qualité Studio Masters Garantie
Wayne Horvitz, Robin Holcomb, piano/SACD hybride multicanal Wayne Horvitz et Robin Holcomb sont tous deux pianistes et compositeurs. C’est sous forme de dialogue libre et en solo que ces deux artistes ont choisi de se livrer dans cet album. Le principe est le suivant : chacun joue les compositions de l’autre, avec deux exceptions notables : la reprise de Stars fell on Alabama et celle de l’Armageddon de Wayne Shorter. La mise en œuvre de ce dialogue augure d’une mise en parallèle de deux univers très proches, qui semblent s’approprier un folklore imaginaire, à la manière d’un Bill Carrothers s’intéressant au folklore traditionnel américain. Ici, on se promène dans les landes désolées d’une Americana dont les rêves ont été oubliés depuis longtemps. Un disque hanté par une beauté vénéneuse.
14,99 €
9,99 €

Jazz - Paru le 24 mars 2009 | Songlines

Studio Masters Distinctions Qualité Studio Masters Garantie
Wayne Horvitz, piano - Peggy Lee, violoncelle - Ron Miles, cornet - Sara Schoenbeck, basson
14,99 €
9,99 €

Jazz - Paru le 9 novembre 2006 | Songlines

Studio Masters Distinctions Qualité Studio Masters Garantie
Wayne Horvitz, piano & electro - Peggy Lee, violoncelle - Ron Miles, trompette - Sara Schoenbeck, basson Artiste fréquemment associé à la scène de Seattle/Vancouver (en compagnie de John Zorn ou Bill Frisell), le pianiste Wayne Horvitz est un habitué des musiques transversales. Sur ce nouvel album en compagnie de son grand ami le trompettiste Ron Miles, et de deux artistes classiques (Peggy Lee et Sara Schoenbeck), il explore avec délice la frontière parfois très ténue pouvant exister entre musique de chambre et jazz. A vrai dire, on pourrait plus évoquer la musique classique européenne (Satie, Debussy, Stravinsky…) à l’écoute de ces piécettes qui marquent l’auditeur par leur grande cohésion instrumentale (le désir de dessiner un univers de poche propre à la musique de chambre) et leur pointillisme émouvant. Grand disque d’un amoureux de la note, pas forcément bleue…
9,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2004 | Songlines

Distinctions Qualité Studio Masters Garantie
Wayne Horvitz, piano - Timothy Young, guitares - Keith Lowe, basse accoustique - Andy Roth, batterie Country, blues, folk, cabaret… les étiquettes se perdent à l’écoute de cet album très intrigant de Wayne Horvitz, qui évoque presque les univers iconoclastes et chatoyants de Bill Frisell ou John Zorn. On se souvient que Horvitz s’était déjà illustré avec son groupe Zony Mash. C’était alors une sorte de ballon d’essai pour cet artiste qui dorénavant exprime à plein son univers, entre tango fantasque (In the Ballroom) et chaleur diffuse (Ben’s Music). Beaucoup de sensibilité s’exprime dans ces notes diluées au fil d’inspirations variées, de la guitare surf aux mélopées de l’Europe de l’Est. La grande force d’Horvitz est de savoir créer des motifs mélodiques, des « lignes de fuite » avec uniquement au bout des doigts quelques gimmicks, un bout d’accord, deux-trois notes… C’est ce que l’on appelle du génie musical, cette capacité de créer un univers avec sa seule imagination. Le reste du groupe est à l’avenant : attentif et attentionné, prêt à s’évader dans les univers oniriques et tranquillement caustiques ou doux (c’est selon) de ce formidable pianiste.
14,99 €
9,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2004 | Songlines

Studio Masters Distinctions Qualité Studio Masters Garantie
Wayne Horvitz, piano - Timothy Young, guitare électrique - Keith Lowe, basse acoustique - Andy Roth, batterie/SACD hybride Multicanal Après un passage conséquent à New York, Wayne Horvitz s’est installé à Seattle avec sa femme, la compositrice Robin Holcomb. Ce producteur, compositeur et interprète est un touche-à-tout dont le talent s’exprime de la musique contemporaine au jazz et même aux musiques de film. On est, avec cet album, aux confins de la chanson de qualité et du jazz. Ses pièces élégantes comportent grâce, sensibilité et expression, dans un disque qui le place au côté de ses acolytes du Zony Mash Group. Vous aimerez en particulier la beauté de sa « pensée sonore » dans des ballades impressionnistes qui tiennent autant de Satie ou Debussy que Paul Bley ou Duke Ellington… Horvitz, c’est heureux, affirme haut et fort une identité « américaine », à l’image d’un Bill Carrothers amoureux d’un folklore issu de l’Americana. Une œuvre superbe.
12,99 €

Jazz - Paru le 9 mai 2006 | Rhino Records - Nonesuch

9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | Periplum

9,99 €

Jazz - Paru le 1 juillet 1997 | Cavity Search Records

9,99 €

Electro - Paru le 1 janvier 1985 | Periplum