Artistes similaires

Les albums

23,99 €
19,99 €

Rock - Paru le 10 juin 2016 | Legacy Recordings

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Best New Reissue
Si l’on est honnête, les vrais bons albums live ne sont pas si nombreux que ça… Publié en février 1974, It's Too Late To Stop Now… de Van Morrison fait partie des rares exceptions. Un constat d’autant plus étonnant que le barde irlandais alors installé aux Etats-Unis a toujours été assez irréguliers en concert… Ce triple album qui sort 43 ans plus tard, It's Too Late To Stop Now… Vol. II, III & IV , réunit 45 titres inédits enregistrés en 1973 au Troubadour de Los Angeles le 23 mai, au Civic Auditorium de Santa Monica le 29 juin et au Rainbow à Londres les 23 et 24 juillet, concerts qui servirent à l’album original. Les versions des classiques de son ancien groupe, Them, sont mêlées à ses grandes chansons extraites notamment de ses albums Hard Nose The Highway, Moondance et, son chef d’œuvre, Astral Weeks. Et lorsqu’il revisite des classiques comme Bring It On Home To Me de Sam Cooke, I Believe to My Soul de Ray Charles ou même Help Me de Sonny Boy Williamson, Van Morrison n’a pas à rougir face aux versions originales de ses aînés. Surtout que son alliage de rock’n’roll, de jazz, de blues et de rhythm’n’blues fait ici de sacrées étincelles. Tout comme les musiciens qui l’entourent. Une réédition indispensable. © MZ/Qobuz
19,99 €
17,49 €

Rock - Paru le 10 juin 2016 | Legacy Recordings

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Pitchfork: Best New Reissue
Si l’on est honnête, les vrais bons albums live ne sont pas si nombreux que ça… Publié en février 1974, It's Too Late To Stop Now… de Van Morrison fait partie des rares exceptions. Un constat d’autant plus étonnant que le barde irlandais alors installé aux Etats-Unis a toujours été assez irréguliers en concert… Ce triple album qui sort 43 ans plus tard, It's Too Late To Stop Now… Vol. II, III & IV , réunit 45 titres inédits enregistrés en 1973 au Troubadour de Los Angeles le 23 mai, au Civic Auditorium de Santa Monica le 29 juin et au Rainbow à Londres les 23 et 24 juillet, concerts qui servirent à l’album original. Les versions des classiques de son ancien groupe, Them, sont mêlées à ses grandes chansons extraites notamment de ses albums Hard Nose The Highway, Moondance et, son chef d’œuvre, Astral Weeks. Et lorsqu’il revisite des classiques comme Bring It On Home To Me de Sam Cooke, I Believe to My Soul de Ray Charles ou même Help Me de Sonny Boy Williamson, Van Morrison n’a pas à rougir face aux versions originales de ses aînés. Surtout que son alliage de rock’n’roll, de jazz, de blues et de rhythm’n’blues fait ici de sacrées étincelles. Tout comme les musiciens qui l’entourent. Une réédition indispensable. © MZ/Qobuz
17,49 €

Rock - Paru le 30 octobre 2015 | Rhino - Warner Bros.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Reissue
19,49 €

Rock - Paru le 18 octobre 2013 | Warner Bros.

Distinctions 4F de Télérama
16,99 €

Rock - Paru le 30 juin 1975 | Rhino - Warner Bros.

Distinctions Stereophile: Record To Die For
20,49 €
17,49 €

Rock - Paru le 28 février 1970 | Warner Bros.

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
63,99 €

Rock - Paru le 18 octobre 2013 | Warner Bros.

19,99 €
14,49 €

Jazz vocal - Paru le 1 décembre 2017 | Caroline Records

Hi-Res
Van Morrison n’a jamais eu à trancher entre rock, blues, rhythm’n’blues, soul et jazz puisqu’il a créé son propre style, du Van Morrison, à savoir un subtil alliage de rock, blues, soul et jazz… Parfois pourtant, le septuagénaire barde de Belfast insiste un peu plus sur l’un de ces genres. Comme ici avec Versatile où l’humeur est résolument jazz. Trois mois seulement après avoir publié Roll With The Punches sur lequel il reprenait des merveilles soul et blues signées Sam Cooke, Bo Diddley ou Little Walter, il revisite cette fois des standards entrés dans la légende de la note bleue. Avec ce retour aux sources, Van The Man chante les frères Gershwin (A Foggy Day et They Can't Take That Away From Me), Cole Porter (I Get A Kick Out Of You) et des incontournables comme Let's Get Lost (popularisé par Chet Baker), Bye Bye Blackbird, Makin' Whoopee, The Party's Over, Unchained Melody (magnifié au siècle dernier par les Righteous Brothers) ou bien encore I Left My Heart In San Francisco qui fut l’un des plus gros tubes pour Tony Bennett. Un 38e album studio que le maître de la blue-eyed soul aborde avec une certaine sérénité. Sa voix de crooner n’est logiquement plus celle de ses 20/30 ans mais il réussit à rendre attachante voire poignante chacune de ses phrases. Rien de révolutionnaire ici capable de rivaliser avec ses chefs d’œuvre Astral Weeks, Moondance ou Veedon Fleece, mais une grande sensation de bien-être tout de même. Ce qui n’est déjà pas si mal… © MD/Qobuz
14,49 €

Jazz - Paru le 1 décembre 2017 | Caroline Records

19,99 €
14,49 €

Blues - Paru le 22 septembre 2017 | Caroline Records

Hi-Res
On ne peut pas dire que les enregistrements de Van Morrison de ces vingt dernières années aient autant marqué les esprits que ces chefs d’œuvre du début des années 70 tels qu’Astral Weeks, Moondance ou Veedon Fleece. En 2012, Born To Sing: No Plan B avait été un joli comeback prouvant que le barde irlandais en avait encore sous le pied. Quatre ans plus tard, Keep Me Singing confirmait ce sentiment avec de nouvelles chansons sur lesquelles Van The Man s’adaptait non seulement aux contraintes de l’âge – il ne chante plus comme en 1969 – mais il les domptait à merveille, réussissant à donner à chaque morceau une atmosphère habitée et chaleureuse. Moins de passion et d’exubérance, plus de finesse et de cœur dans son habituel sublime alliage de soul, de jazz et de blues, sa marque de fabrique. L’esprit reste le même sur ce Roll With The Punches, même si cette fois le répertoire est essentiellement composé de reprises blues et soul (Bo Diddley, T-Bone Walker, Count Basie, Sam Cooke, Sister Rosetta Tharpe, Lightnin' Hopkins, Mose Allison, Little Walter, Bo Diddley), avec en prime cinq chansons originales. Un 37e album que Van Morrison a lui-même produit et sur lequel il a convié Jeff Beck, Paul Jones, Jason Rebello, Chris Farlowe et Georgie Fame. © CM/Qobuz
14,49 €

Blues - Paru le 22 septembre 2017 | Caroline Records

On ne peut pas dire que les enregistrements de Van Morrison de ces vingt dernières années aient autant marqué les esprits que ces chefs d’œuvre du début des années 70 tels qu’Astral Weeks, Moondance ou Veedon Fleece. En 2012, Born To Sing: No Plan B avait été un joli comeback prouvant que le barde irlandais en avait encore sous le pied. Quatre ans plus tard, Keep Me Singing confirmait ce sentiment avec de nouvelles chansons sur lesquelles Van The Man s’adaptait non seulement aux contraintes de l’âge – il ne chante plus comme en 1969 – mais il les domptait à merveille, réussissant à donner à chaque morceau une atmosphère habitée et chaleureuse. Moins de passion et d’exubérance, plus de finesse et de cœur dans son habituel sublime alliage de soul, de jazz et de blues, sa marque de fabrique. L’esprit reste le même sur ce Roll With The Punches, même si cette fois le répertoire est essentiellement composé de reprises blues et soul (Bo Diddley, T-Bone Walker, Count Basie, Sam Cooke, Sister Rosetta Tharpe, Lightnin' Hopkins, Mose Allison, Little Walter, Bo Diddley), avec en prime cinq chansons originales. Un 37e album que Van Morrison a lui-même produit et sur lequel il a convié Jeff Beck, Paul Jones, Jason Rebello, Chris Farlowe et Georgie Fame. © CM/Qobuz
10,79 €

Rock - Paru le 3 mai 2017 | Mountain-X

5,99 €

Rock - Paru le 11 avril 2017 | Acoustic Legends Records

24,49 €

Rock - Paru le 24 mars 2017 | Legacy Recordings

9,99 €

Rock - Paru le 3 mars 2017 | Easy Action - Troubadour

L'interprète

Van Morrison dans le magazine