Artistes similaires

Les albums

5,19 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2012 | BMG rights management

3,89 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2012 | BMG rights management

1,68 €

Pop - Paru le 1 janvier 2014 | BMG rights management, Under exclusive license to Vertigo, Mercury Music Group

5,19 €

Pop - Paru le 1 janvier 2013 | BMG rights management, Under exclusive license to Vertigo, Mercury Music Group

12,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2014 | Vertigo

Ramené en France par Woodkid, Thomas Azier s’inscrit clairement dans la vague des chanteurs dépressifs férus d’électronique, à l’instar de James Blake. La production de ce premier disque est très soignée, les morceaux sont futuristes, grandiloquents à souhait, et le chant Bono-esque. Bref, préparez-vous à manger du Thomas Azier pendant un moment. Nicolas Gal
14,29 €

Pop - Paru le 12 mai 2017 | Island Records

Livret
Si Hylas, son premier album de 2014, était rattaché à sa ville d’alors – Berlin – ce Rouge navigue entre Paris où il a désormais jeté l’ancre, Amsterdam et quand même Berlin. Thomas Azier a surtout bien grandi. Mûri comme on aime dire… Son chant aux cambrures de crooner moderne atteint de vrais sommets d’élégance tout au long d’un disque méticuleusement réalisé (par Dan Levy de The Dø). Le Néerlandais qui fut adoubé par Woodkid avance toujours sur le terrain de cette pop un brin neurasthénique qui se drape dans une électro légère et des arrangements grandiloquents. La chanson Gold résume assez bien l’équation Azier avec ses quelques notes de piano en ouverture, son développement électro puis pop’n’dance et, vers deux minutes trente, son final lyrique (U2 es-tu là ?) et presque solennel. Et dans ce genre de pop électro bien de son temps, Azier devient avec ce disque un vrai cador. © CM/Qobuz
19,23 €
14,29 €

Pop - Paru le 12 mai 2017 | Island Records

Hi-Res Livret
Si Hylas, son premier album de 2014, était rattaché à sa ville d’alors – Berlin – ce Rouge navigue entre Paris où il a désormais jeté l’ancre, Amsterdam et quand même Berlin. Thomas Azier a surtout bien grandi. Mûri comme on aime dire… Son chant aux cambrures de crooner moderne atteint de vrais sommets d’élégance tout au long d’un disque méticuleusement réalisé (par Dan Levy de The Dø). Le Néerlandais qui fut adoubé par Woodkid avance toujours sur le terrain de cette pop un brin neurasthénique qui se drape dans une électro légère et des arrangements grandiloquents. La chanson Gold résume assez bien l’équation Azier avec ses quelques notes de piano en ouverture, son développement électro puis pop’n’dance et, vers deux minutes trente, son final lyrique (U2 es-tu là ?) et presque solennel. Et dans ce genre de pop électro bien de son temps, Azier devient avec ce disque un vrai cador. © CM/Qobuz
1,68 €

Pop - Paru le 1 janvier 2014 | BMG rights management, Under exclusive license to Vertigo, Mercury Music Group

1,68 €

Pop - Paru le 1 janvier 2014 | BMG rights management, Under exclusive license to Vertigo, Mercury Music Group

L'interprète

Thomas Azier dans le magazine
  • La Minute Qobuz #26
    La Minute Qobuz #26 Cette semaine, La Minute Qobuz présente toute l’actualité musicale : 5 minutes, 5 artistes, 5 albums avec Metronomy, Jeanne Cherhal, Thomas Azier, Colin Vallon Trio, Anne-Sophie Mutter et, pour la ...