Artistes similaires

Les albums

14,99 €
9,99 €

Ambiant - Paru le 8 juillet 2013 | InFiné

24 Bits Livret + Vidéo Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz - Qualité Studio Masters Garantie
Il le dit lui-même. « Ces trois dernières années, j’ai rencontré beaucoup de monde et me suis également retrouvé seul assez souvent. Je me suis perdu et me suis retrouvé à nouveau, travaillant frénétiquement. J’ai appris à organiser mon foutoir intérieur que j’ai exploité. Tohu Bohu est une représentation de mon propre chaos que j’ai exploité pour au final l’enregistrer » Avec ce deuxième album pour le label InFiné, Tohu Bohu, Erwan Castex alias Rone signe aussi une missive écrite de Berlin où il est désormais installé. Une missive à la fois planante et urbaine. Un album allemand pourtant plutôt dépourvu de sonorités allemandes justement. Un beau disque à tiroirs surtout, projet electro vraiment dense qui s’apprivoise au fil des écoutes. A noter que cette édition deluxe propose six titres inédits.
13,49 €
8,99 €

Electro - Paru le 15 octobre 2012 | InFiné

24 Bits Livret Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz - Qualité Studio Masters Garantie
Il le dit lui-même. « Ces trois dernières années, j’ai rencontré beaucoup de monde et me suis également retrouvé seul assez souvent. Je me suis perdu et me suis retrouvé à nouveau, travaillant frénétiquement. J’ai appris à organiser mon foutoir intérieur que j’ai exploité. Tohu Bohu est une représentation de mon propre chaos que j’ai exploité pour au final l’enregistrer » Avec ce deuxième album pour le label InFiné, Tohu Bohu, Erwan Castex alias Rone signe aussi une missive écrite de Berlin où il est désormais installé. Une missive à la fois planante et urbaine. Un album allemand pourtant plutôt dépourvu de sonorités allemandes justement. Un beau disque à tiroirs surtout, projet electro vraiment dense qui s’apprivoise au fil des écoutes.
5,98 €
3,99 €

Ambiant - Paru le 8 juillet 2013 | InFiné

24 Bits Livret Distinctions Qualité Studio Masters Garantie
2,99 €
1,98 €

House - Paru le 15 avril 2013 | InFiné

24 Bits Distinctions Qualité Studio Masters Garantie
2,99 €
1,98 €

Electro - Paru le 26 novembre 2012 | InFiné

24 Bits Distinctions Qualité Studio Masters Garantie
5,98 €
3,99 €

House - Paru le 17 juin 2013 | InFiné

24 Bits Distinctions Qualité Studio Masters Garantie
2,99 €
1,98 €

House - Paru le 7 avril 2014 | InFiné

24 Bits Livret Distinctions Qualité Studio Masters Garantie
1,98 €

House - Paru le 23 mai 2011 | InFiné

Livret
Trois ans après Spanish Breakfast, Ewan Castex aka Rone s'est remis au travail. Réalisé entre Paris et Berlin et finalisé au studio Duplate Mastering, son nouvel Ep So So So s'inscrit parfaitement dans l'univers rêveur et mélodieux de l'artiste. Composé de trois nouveaux titres stellaires et intemporels, cet Ep réconciliera tout le monde avec Rone pour sa longue absence !
6,99 €

House - Paru le 5 juillet 2010 | InFiné

Livret
2,99 €

Electro - Paru le 14 février 2008 | InFiné

Livret
2,99 €

Electro - Paru le 30 avril 2009 | InFiné

Livret
14,99 €
9,99 €

Electro - À paraître le 9 février 2015 | InFiné

24 Bits Livret
Deux ans après Tohu Bohu, magnifique missive écrite de Berlin où il est désormais installé, Erwan Castex alias Rone dessine des Creatures. Des créatures évidemment électroniques mais pas pour autant froides et désincarnées. Le jeune gourou français a fait de ce troisième album un nouveau trip sensoriel assez bluffant. Comme toujours avec Rone, c’est un disque à tiroirs qu’il propose ici. Un projet vraiment dense qui s’apprivoise au fil des écoutes et sur lequel le Français a convié des invités de choix : François Marry sans ses Atlas Mountains, le violoncelliste atypique Gaspar Claus, le pianiste lui aussi insaisissable Bachar Mar-Khalifé, Bryce Dessner de The National, le trompettiste avant-gardiste japonais Toshinori Kondo, Sea Oleena ou bien encore un certain Etienne Daho… On nage ici dans une mer d’huile électronique d’un titre à l’autre. Entre bien-être et crispation, perte de connaissance et angoisse. Rone rend surtout fluide toutes les transitions et homogénéise ses diverses escales. Creatures – qui porte assez bien son nom – est un opus d’apparence apaisé. Mais la richesse de ses reliefs en fait surtout un grand disque qui, une fois apprivoisé, procure des sensations merveilleuses. Rarement la musique électronique n’avait autant pris forme humaine… © MD/Qobuz

Electro - Paru le 17 novembre 2014 | Nettrax

)